Giro 2023, étape 11 : Parcours et profil

1
970
Giro 2023 étape 11 parcours et profil
Profil de la 11e étape du Giro 2023

Ce mercredi, à l’occasion de la 11e étape, les coureurs rescapés du Tour d’Italie vont disputer la plus longue étape de ce Giro 2023 avec un parcours de 219 kilomètres et 2.100 mètres de dénivelé positif à grimper entre les villes de Camaiore et Tortora. Compte tenu de tous les évènements qui se sont déroulés depuis le Grand Départ, difficile de dire qui des échappés ou des sprinteurs l’emportera à l’arrivée. Pour la seconde journée Geraint Thomas (INEOS Grenadiers) sera au départ vêtu de rose.

Le peloton va s’élancer à 11h25 de Camaiore pour un départ fictif avec à la clef un défilé neutralisé de dix kilomètres. Et c’est à 11h45 que les coureurs vont atteindre le kilomètre zéro et que le départ réel pourra être donné. Le vainqueur est attendu aux alentours de 17h15, comme chaque jour.

Les favoris et outsiders du Giro 2023 : cliquer ici
Les réactions des coureurs à l’arrivée de chaque étape : cliquer ici
Vidéo résumé de chacune des étapes : cliquer ici
TV, les horaires de diffusion : cliquer ici
Les dernières actualités du Giro 2023 : cliquer ici
Consulter les archives du Tour d’Italie : cliquer ici

Sprinteurs, échappés. Qui l’emportera à Tortora ?

Alors là, avec tout ce qui s’est produit depuis le 6 mai dernier et encore plus depuis l’étape de la veille, il est difficile de savoir avec certitude, qui plus est sur ce type d’étape de transition, qui va l’emporter à l’arrivée. Les sprinteurs ou les échappés ? Compte tenu de la fatigue engendrée par l’étape de mardi, il se peut que le peloton laisse filer les échappés à la victoire. C’est assez probable. Mais rien n’est certain. Ce qui l’est, ce que les places vont être chères pour figurer parmi les fuyards car pour le coup ce sera « une chance sur deux » de l’emporter à l’arrivée.

Concernant le parcours du jour et son profil, et bien que n’affichant que 2.100 de D+, l’étape ne va pas être de tout repos. Après 60 kilomètres de plat les coureurs vont grimper la première ascension du jour avec le Passo del Bracco (10,1 km à 4,4%) classé en 3e catégorie. Puis après avoir basculé les coureurs seront à nouveau en prise jusqu’à arriver au pied de la seconde difficulté du jour, le Colla du Boasi (9,2km à 4%) situé au kilomètre 143. Et enfin, à une quarantaine de kilomètres de l’arrivée se dressera la troisième et dernière difficulté du jour répertoriée à savoir le Passo della Castognola (5km à 4,5%). Après quoi le final se jouera en descente jusqu’à la ligne d’arrivée.

Du côté des sprints intermédiaires du classement par points, le premier sprint est situé au kilomètre 62,1 au pied de la première montée du jour. Et la second au pied de la troisième et dernière difficulté, à 50 kilomètres de Tortora.

Le programme TV du mercredi 17 mai

Sur Eurosport 1, le journaliste Guillaume di Grazia accompagné de ses consultants habituels que sont Philippe Gilbert et Jacky Durand, seront aux commentaires à partir de 11h45. La durée de diffusion des images de la course est estimée à plus de 5h de direct. Pour les retardataires, une rediffusion sous forme de résumé, sur la même chaine, est proposée à partir de 19h35 (durée : 65 minutes). A noter que l’émission « Les Rois de la Pédale » est au programme avant et après l’étape du jour.

Les favoris de la 11e étape

*** Kaden Groves
** Jonathan Milan, Michael Matthews, Mark Cavendish
* Mads Pedersen, Arne Marit, Fernando Gaviria, Max Kanter, Simon Consonni, Alberto Dainese, Andrea Vendrame, Niccolo Bonifazio, Nicolas dalla Valle, Marco Maestri

Parcours de la 11e étape (Camaiore / Tortona)

Carte du parcours de la 11e étape

Lire aussi : Toute l’actualité du cyclisme sur route 2023

1 COMMENTAIRE

  1. A priori, les équipes devraient moins souffrir ou mieux s’organiser autour de leurs leaders… Alors ecette fis-ci, peut-être un sprint !… Après une dizaine de jours, Pedersen y est sans doute le plus fort, donc peut-être Pedersen…ou un autre… ou Pedersen !… La course se rapproche de Milan, à peine quatre-vingt kilomètres, mais Jonathan Milan, « il gigante di Buja », le sprinteur du Frioul, n’a pas pour autant gagné d’avance; l’étape de la veille le montre surprenant de force et de volonté dans les ascensions, mais avec parfois toujours un peu de mal à réfréner son ardeur au moment d’aborder le sprint.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.