Jonas Vingegaard prend le maillot de leader du Tour du Pays-Basque

1
512
Jonas Vingegaard prend le maillot de leader du Tour du Pays-Basque
Jonas Vingegaard a fait la différence sur une dernière montée aux forts pourcentages. Photo : Sprint Cycling Agency / Itzulia Basque Country

Dans un final avec des pentes extrêmes, Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) a remporté en costaud la deuxième étape du Tour du Pays-Basque. De quelques secondes, le Danois s’est imposé devant Mikel Landa (Bahrain – Victorious) et Enric Mas (Movistar Team). David Gaudu a pris la cinquième place.

Dans une arrivée réservée aux plus costauds, Jonas Vingegaard a fait belle impression. En solitaire, le Danois s’est imposé sur la troisième étape du Tour du Pays Basque, qui s’achevait à Amasa-Villabona. L’affaire est d’autant plus belle pour le dernier vainqueur du Tour de France qu’il devient le nouveau leader de l’épreuve, et se retrouve en position de force même s’il reste encore un programme corsé durant les trois jours à venir.

Son équipe Jumbo – Visma n’a pas ménagé ses efforts pour l’amener jusqu’à la victoire. Ses équipiers ont roulé une majeure partie de la journée en contrôlant les différents attaquants, ce qui n’était tâche aisée compte tenu du profil très vallonné proposé. D’ailleurs, les principaux favoris pour la classement général ont vraiment attendu le dernier kilomètre pour se montrer à l’avant. Des outsiders tels que Bauke Mollema (Trek-Segafredo), Esteban Chaves (EF education-EasyPost) et Juan Pedro Lopez (Trek-Segafredo) sont passés à l’attaque mais sans succès.

Dans les 500 derniers mètres, le groupe des favoris était reformé pour se disputer la victoire. Il n’y a pas vraiment eu d’explication royale, même si Vingegaard a affiché une belle condition, car plusieurs coureurs dont Richard Carapaz (EF Education-EasyPost) ont été contraints de stopper leur effort un temps. Et sur des pentes à plus de 20%, ce fut forcément compliqué de repartir. Cela n’empêche que Vingegaard a creusé quelques écarts par rapport au duo espagnol, Mikel Landa et Enric Mas, sans oublier David Gaudu limitant bien la casse après avoir été gêné. Tous ces coureurs restent en lice pour la victoire finale.

Classement du Tour du Pays-Basque – Etape 3

1 – VINGEGAARD Jonas (Jumbo-Visma) en 3:51:58
2 – LANDA Mikel (Bahrain – Victorious) + 0:02
3 – MAS Enric (Movistar Team) m.t
4 – IZAGIRRE Ion (Cofidis) + 0:08
5 – GAUDU David (Groupama – FDJ) m.t
6 – SKJELMOSE Mattias (Trek – Segafredo) + 0:10
7 – GALL Felix (AG2R Citroën Team) + 0:12
8 – BAGIOLI Andrea (Soudal – Quick Step) m.t
9 – YATES Simon (Team Jayco AlUla) m.t
10 – ARANBURU Alex (Movistar Team) m.t

Classement complet

Classement général du Tour du Pays-Basque – Etape 3

1 – VINGEGAARD Jonas (Jumbo-Visma) en 12:46:43
2 – LANDA Mikel (Bahrain – Victorious) + 0:05
3 – GAUDU David (Groupama – FDJ) + 0:16
4 – SOBRERO Matteo (Team Jayco AlUla) + 0:18
5 – IZAGIRRE Ion (Cofidis) + 0:20
6 – MAS Enric (Movistar Team) + 0:21
7 – SKJELMOSE Mattias (Trek – Segafredo) + 0:22
8 – ARANBURU Alex (Movistar Team) + 0:24
9 – BAGIOLI Andrea (Soudal – Quick Step) m.t
10 – ROCHAS Rémy (Cofidis) m.t

Classement complet

1 COMMENTAIRE

  1. De tous les favoris, J.Vingegaard était de loin le mieux emmené, notamment par ce jeune et parfait complice déjà apparu dans le Gran Camino, le champion de Hongrie A.Valter.
    Au pied d’un mur, le coureur placé sur l’avant possède un sérieux avantage, et Vingegaard, le premier du peloton à attaquer le pied, y reste jusqu’en haut… D’autres ont sans doute aussi bien monté ce mur bien étroit, mais trop loin au bas ou gêné par la chute qui s’y produisit, ne purent même pas l’apercevoir plus haut, occupés dans les pourcentages de la pente, ce qui se passe toujours dans de telles arrivées… Soulignons par exemple la performance de M. Landa, qui remonte vers la tête, réussissant même à passer Mas avant la ligne, signe d’une incontestable capacité dans l’exercice, voire même d’une vraie supériorité intrinsèque sur de telles pentes… C’est d’ailleurs ici que M. Landa, alors jeune professionnel, se révéla, sur des pentes analogues, et en ce même endroit du Pays Basque… Malheureusement pour M. Landa, un mauvais placement ou une lecture trop approximative de la course le conduisent le plus souvent davantage aux places d’honneur qu’à la première place…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.