Jordan Levasseur vainqueur de la Tropicale Amissa Bongo, Lorrenzo Manzin conclut au sprint

1
760
Jordan Levasseur remporte la Tropicale Amissa Bongo 2020
Jordan Levasseur et Lorrenzo Manzin terminent fort la Tropicale Amissa Bongo. Photo : @latropicale

En conclusion de cette Tropicale Amissa Bongo, entre Nkok et Libreville (128 kilomètres), Lorrenzo Manzin (Team Total Direct Energie) s’est illustré en s’imposant au sprint. Il a pris le meilleur notamment sur Youcef Reguigui (Algérie) et Riccardo Minali (NIPPO DELKO One Provence). Au niveau du général, Jordan Levasseur a dépassé au dernier moment Natnael Tesfatzion (Erythrée) pour une seconde.

Un final en fanfare pour les Français. Pour terminer la quinzième édition de la Tropicale Amissa Bongo, ils ne pouvaient pas rêver à une meilleure issue. D’un côté, la victoire d’étape a été décrochée par Lorrenzo Manzin, qui finit ainsi sur une belle note. De l’autre, Jordan Levasseur a su renverser le général en sa faveur en passant le précédent leader Natnael Tesfatzion grâce aux bonifications.

Pour cette dernière journée de course, des échappés ont bien essayé de surprendre le peloton, mais sans réussite. Julien Antomarchi (Natura4Ever – Roubaix Lille Métropole), Damien Gaudin (Team Total Direct Energie) et Victor Lafay (Cofidis Solutions Crédits) pour ne citer qu’eux sont passés à l’attaque. Tous se sont fait reprendre à quinze kilomètres du terme. Jusqu’à l’arrivée, le peloton va rester groupé et ainsi se disputer la victoire au sprint. A ce jeu-là, Lorrenzo Mnazin s’est révélé cette fois le plus fort. Youcef Reguigui qui avait gagné la cinquième étape ou encore Riccardo Minali ont été devancés par le Français, qui vient d’enregistrer un troisième succès sur les routes de la Tropicale Amissa Bongo après les deux précédents acquis l’an dernier.

Ces derniers kilomètres ont aussi permis d’assister à un retournement de situation au général. Si Natnael Tesfatzion tenait le bon bout depuis la fin de la deuxième étape, l’Erythréen s’est fait déposséder de son maillot de leader par Jordan Levasseur pour une seule seconde. Ce dernier a pris des bonifications qui lui ont permis d’inscrire son nom au palmarès de cette course par étapes. C’est pour l’heure, à 24 ans, son succès le plus retentissant. A noter que le podium de l’épreuve est complété par un deuxième Français, Emmanuel Morin, qui échoue à quatre secondes. C’est dire à quel point la Tropicale Amissa Bongo version 2020 s’est joué à très peu de choses.

1 COMMENTAIRE

  1. Ce qu’ils ont gagnés, ils l’ont gagné, que ce soit pour Total ou pour Roubaix. Cette année de nombreux coureurs africains ont également réussi à briller ou à vaincre, sans doute la marque d’une lente mais certaine progression du niveau des meilleurs coureurs de ce continent .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.