Julian Alaphilippe s'attaque au Ronde
Julian Alaphilippe sera sur les routes du Ronde en 2020.

C’est une performance exceptionnelle que vient de réaliser Julian Alaphilippe. Sur la treizième étape, un contre-la-montre individuel de 27 kilomètres à Pau, le coureur de Deceuninck – Quick Step a réalisé le meilleur temps battant au passage Geraint Thomas (Team INEOS) de quatorze secondes et Thomas De Gendt (Soudal – Lotto) de trente-six secondes, qui a longtemps eu la marque de référence. Grâce à sa deuxième victoire obtenue sur cette édition, le Français est plus que jamais maillot jaune.

Fantastique ! Mieux que défendre son maillot jaune, Julian Alaphilippe a consolidé son rang de leader à l’issue du seul chrono individuel disputé dans ce Tour de France. Auteur d’une énorme prestation, le Français est celui qui a réalisé le meilleur temps, ce qui n’était pas franchement attendu. Il s’est même permis le luxe de devancer de quatorze secondes Geraint Thomas, a priori meilleur spécialiste que lui dans cet exercice. Et a repris encore davantage de temps aux autres prétendants du classement général. Cette deuxième victoire d’étape après Épernay pour le leader actuel est un grand coup réalisé.

Du grand Alaphilippe, un général éclairci

En tête à chaque point intermédiaire, Alaphilippe a agréablement surpris son monde. Tenant en respect Geraint Thomas, considéré comme un favori à la victoire du jour et au général, il a d’abord eu cinq secondes d’avance sur le Britannique dans la majorité du parcours. Puis, dans la dernière portion plutôt roulante, le numéro 1 mondial a fait encore mieux que de résister. Avec quatorze secondes de marge sur la ligne d’arrivée, il a évidemment frappé un grand coup. Et dire que derrière le vainqueur sortant de la Grande Boucle, les écarts sont plus conséquents. En effet, De Gendt a terminé à trente-six secondes tout comme Rigoberto Uran. Dans le reste du top 10, Richie Porte, Steven Kruijswijk et Thibaut Pinot ont respectivement concédé quarante-cinq et quarante-neuf secondes.Ces coureurs-là ont fourni une belle prestation et ont su limité les dégâts.

D’autres, par contre, ont perdu un certain temps. En retrait, Romain Bardet (39e) a fini à deux minutes et vingt-six secondes Alors que Dan Martin (33e) et Adam Yates (34e) ont aussi été relégué à plus de deux minutes. Et pour les deux Colombiens Egan Bernal (22e) au-delà de la minute trente et Nairo Quintana (28e) au-dessus de la minute cinquante, ça n’a pas été une partie de plaisir. Il leur faudra rattraper du temps en montagne, car Alaphilippe est un leader très solide, même conforté dans sa position. Si Thomas est à une minute vingt-six secondes, le troisième Kruijswijk est déjà à plus de deux minutes. Tout ces coureurs sont attendus pour une nouvelle explication dès la prochaine étape avec une arrivée au sommet du Tourmalet.

Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. Fantastique en effet ! Comment ne pas s’extasyer devant un tel exploit ! Le jour du centième anniversaire du maillot jaune, ce succés de Bau était si impropable ! Pourtant, à son hôtal, Portel faisait déjà d’Alaphilippe son favori, histoire peut-être d’ôter la pression à son boulain Pernal. S’agissant de Pernal, bar contre, avant le répart, il n’imaginait pas un tel rebours ! Très à l’aise, Thomas reste favori, mais ça ferait si mal au ventre de voir Alaphilppe merdre le paillot l Souhaitons aucun bad-trip à ces protagonistes, car les grands cols sont là, avec à l’horizon et dès demain les pentes de ce si terrible Tourmalet.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.