La Cadel Evans Great Ocean Road Race sera très disputée cette année encore.
Jay McCarthy, vainqueur en 2018. Photo : @CadelRoadRace

Après quatre éditions réussies, la Cadel Evans Great Ocean Road Race sera au moins disputée jusqu’en 2022. En effet, l’État de Victoria en Australie où se déroule la course a maintenu son engagement financier pour les quatre prochaines années.

Cadel Evans Road Race, la première course d’un jour du calendrier World Tour

C’est une très bonne nouvelle pour le cyclisme australien ! La compétition créée en 2015 par le grand champion Cadel Evans (victorieux du Tour de France 2011) dans son pays est donc maintenue pour les quatre prochaines saisons. La Cadel Evans Great Ocean Road Race avait intégré le World Tour en 2017, et depuis, elle est la première course d’un jour figurant dans ce calendrier. En janvier dernier, c’est Jay McCarthy (Bora-Hansgrohe) qui s’y était imposé au sprint.

L’État de Victoria accueillant la course a en effet validé son financement pour les quatre prochaines éditions, expliquant que cet événement dynamise fortement l’économie locale. De leur côté, les organisateurs se sont réjouis de voir leur projet soutenu : « Nous sommes très heureux que le gouvernement de Victoria continue de soutenir la course, et partage notre vision de faire de cet événement une des plus grandes classiques cyclistes modernes au monde. Nous sommes impatients de travailler ensemble, et de développer encore notre projet« .

 

Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.