La gastro-entérite a eu raison de Matthieu Ladagnous

0
549
La gastro-entérite a eu raison de Matthieu Ladagnous
TODAYCYCLING - C'est la toute première fois que le français Matthieu Ladagnous abandonne un Grand Tour. Photo : Facebook Matthieu Ladanous / Gwen Garot

Victime d’une gastro-entérite, le Français Matthieu Ladagnous (31 ans – FDJ) a été contraint à l’abandon dimanche lors de la 9e étape du Tour de France remportée en solitaire, au sommet à Andorre-Arcalis, par le néerlandais Tom Dumoulin (Giant Alpecin).

Ladagnous et Contador, même combat

Matthieu Ladagnous a été le troisième abandon sur ce Tour 2016 après ceux du danois Michael Morkov (Katusha) la veille, puis celui de Mark Renshaw (Dimension Data) en tout début de 9e étape de ce Tour de France 2016. S’en sont suivis sur cette même journée les abandons de son coéquipier de la FDJ, Cédric Pineau, et celui du leader de la formation Tinkoff, Alberto Contador, fiévreux depuis le matin, et toujours souffrant de ses deux chutes de début de Tour.

Premier abandon sur un Grand Tour pour Ladagnous

Depuis son compte Facebook, Matthieu Ladagnous a commenté le fait de s’être retiré de la course : « La gastro a eu raison de moi et la chaleur ne m’a pas aidé… Je n’ai pu accompagner le peloton que 4 petits kilomètres. J’ai essayé de m’accrocher un moment, mais plus rien dans le corps pour continuer. Je suis évidemment très déçu de mon 1er abandon sur un Grand Tour, mais la saison est encore longue… Maintenant place à un peu de repos puis remise en route pour la suite. » Et pour conclure, Matthieu Ladagnous a adressé tous ses encouragements à ses sept coéquipiers de la FDJ encore en route sur le Tour de France, et qui bénéficieront ce lundi d’une journée de repos à Andorre.

VIDEO CYCLISME
Revivez le résumé de la 9e étape du Tour de France

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.