Warren Barguil succède à Anthony Roux
Barguil entouré sur le podium par Simon et Touze. Photo : @FFCyclisme
617 Partages
La jolie surprise Warren Barguil champion de France
4.8 (96.67%) 6 vote[s]

C’est un retour au premier plan. Au terme d’une édition des championnats de France palpitante à la Haye Fouassière, Warren Barguil (Team Arkea-Samsic) a eu le dernier mot en s’imposant au sprint devant deux coureurs de la formation Cofidis, Julien Simon et Damien Touze. Le Breton courra pour la première fois avec le maillot bleu-blanc-rouge lors du prochain Tour de France.

Un final de toute beauté ! Revenu de l’arrière dans le sprint, Warren Barguil est allé conquérir le maillot de champion de France dans les derniers mètres. Le premier titre national pour le coureur du Team Arkéa-Samsic que très peu de monde pour ne pas dire personne voyait s’imposer. En raison d’un tracé vallonné mais sans plus et d’une forme pas étincelante affiché sur ses dernières sorties, la belle surprise est totale. Une prestation qui marque assurément son retour à son meilleur niveau. Le même ou très proche en tout cas qui lui avait permis de remporter deux étapes sur le Tour de France 2017 et le maillot à pois.

Une échappée qui a pris l’ascendant

Peu de temps après que le départ ait été donné, Barguil a montré un tempérament offensif. Membre d’une échappée de quarante coureurs quasiment, rien ne laissait présager encore à ce moment une victoire de sa part. Mais le fait d’être présent dans un groupe de tête aussi bien fourni va s’avérer comme une bonne opération. Au fil des kilomètres, l’écart s’est effectivement creusé avec le peloton avant que ce dernier décide par le biais de l’équipe Total Direct Energie de mener la poursuite. Celle-ci ne sera pas aussi concluante qu’attendue, car après avoir dépensé un grand nombre d’équipiers, les coureurs échappés était toujours en position de force.

C’est alors, à peu près au même moment, à 60-70 kilomètres du terme que la Groupama-FDJ va tenter un coup de force à l’avant. Avec l’objectif de mettre en difficultés de nombreux adversaires. Et si tour à tour David Gaudu, Valentin Madouas ont accéléré, cela restera quasiment au niveau d’un statu quo malgré l’annonce de plusieurs distancés. Puis avec les kilomètres avançant, la donne a évolué quelque peu. Au premier échelon, le groupe a continué de s’amincir comme à l’arrière au niveau du peloton.

Parmi les hommes relégués à un deuxième échelon, Anthony Turgis (Total Direct Energie) a été le premier à changer de rythme. C’est alors qu’Elie Gesbert (Team Arkea Samsic), mais surtout Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) prennent le choix de sortir aussi. L’un des favoris du prochain Tour de France va se révéler être en très bonne condition. IL va même quelques kilomètres plus tard partir en solitaire et rattraper les distancés du premier groupe dont Pierre Rolland (Vital Concept – B&B Hôtels). Mais lui comme tous les autres ne reviendront jamais sur l’avant.

Indécis jusqu’au bout

S’expliquant pour la victoire, ils n’ont été plus que d’une dizaine en lice à quelques kilomètres du terme. Et vont se retrouver à sept pour ce qui constitue vraiment le dénouement. Warren Barguil va alors tenter une première fois de s’échapper et prendre quelques mètres d’avance avant de se résoudre à voir revenir ses adversaires. Valentin Madouas (Groupama-FDJ) a ensuite tenté sa chance, mais Julien Simon (Cofidis) ou encore Quentin Pacher (Vital Concept – B&B Hôtels) étaient à l’affût.

De son côté, Guillaume Martin (Wanty – Gobert Cycling Team) va prendre plusieurs longueurs d’avance après avoir attaqué à la flamme rouge. Bien parti, un moment de flottement a failli lui profiter pour terminer à la première place. Mais il va se faire rattraper au moment où le sprint est lancé. Julien Simon est d’abord celui qui va le mieux démarrer avant que ça ne se resserre. Et là, surgissant au meilleur des moments, Warren Barguil est passé dans les derniers mètres pour un final plein de suspens. Une victoire aussi belle qu’inattendue, qui ne pouvait pas mieux arriver alors que se profile le Tour de France. Il le disputera avec le maillot de champion de France sur les épaules. Pour lui, cette édition s’annonce déjà particulière.

617 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. Félicitation Warren cette victoire est amplement méritée,cela bouchera la gueule aux gens de mauvaise pensées.Bon tour de france et de la réussite Robert .

  2. Fin de le canancule ce dimiche, mais temps très lourd malgré tout en pays de muscadet, avec cependant un sérieux coup de froid Cofidis sur le podium à l’arrivée ! Simon trahi par Touzé ! Simon seul à boutrer les chous sur le final, Touzé qui consend à le lancer en demi-mort, sprint arrêté au bas de la cuvette avec vent trois-quart face, et Barguil qui se lance grand train de l’arrière et saute notre duo Solutions Crédits sur le fil ! Pas le Parguil avec sa petite braguette de montagne, le Barguil avec la grosse ! La grosse fraquasse pour une victoire bracassante ! Victoire amplement méritée pour W.Barguil ! Déconfiture par contre pour Madiot et les siens : comme chacun sait, FDJ ne rime pas toujours avec stratégie, et après avoir bien ratagassés, voici ces hommes de Marc avec grand coeur mais sans oreillettes qui se font du mauvais sang et finissent nez dans le guesdon ! A la course les uns des autres, le Roux qui emmène Laporte, le Pinot frais mais seul dans les vignes, etc… Guère mieux chez AG2R, avec leurs jeunes et Bougeard lâchés dans les gosses, etc… Championnat avec crépage de chignons en séries et magnifique empoignade dans le final !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.