Thibaut Pinot bat enfin Vincenzo Nibali sur le Tour de Lombardie
Victoire de Thibaut Pinot au terme d'une course intense. Capture d'écran Tour de Lombardie
601 Partages

Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) remporte le dernier monument de la saison ! Au terme de 241 kilomètres de bataille sur le Tour de Lombardie, le franc-comtois s’est imposé en solitaire devant Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) et Dylan Teuns (BMC), signant ainsi la plus belle victoire de sa carrière.

Thibaut Pinot détrône Vincenzo Nibali

Cette 112ème édition de la Classique des feuilles mortes a tenu toutes ses promesses sous le soleil lombard. Malgré la méforme des français Romain Bardet (AG2R La Mondiale) et David Gaudu (Groupama-FDJ), c’est un de leurs compatriotes qui s’est adjugé le dernier monument de la saison, en la personne de Thibaut Pinot. Le protégé de Marc Madiot est sorti vainqueur d’un véritable mano a mano avec le tenant du titre Vincenzo Nibali.

Peu après le départ de la course à Bergame, une échappée de huit coureurs s’est rapidement formée, n’inquiétant jamais vraiment les favoris. Une fois cette tentative anéantie, les hostilités ont réellement commencé à une cinquantaine de kilomètres de l’arrivée, au pied du terrible mur de Sormano (2 kilomètres à 15,8% de moyenne). C’est en effet le moment qu’a choisi Primož Roglič (Lotto NL-Jumbo) pour attaquer, vite rejoint par Pinot et Nibali. Rattrapés dans la descente par un excellent Egan Bernal (Sky), c’est donc un quatuor de grimpeurs qui s’est présenté au pied du Civiglio en tête de la course. Mais visiblement au dessus du lot, Pinot et Nibali se sont défaits de leurs adversaires, et ce, dès les premiers mètres de la montée. Enfin, après plusieurs tentatives, le français a finalement placé une attaque décisive près du sommet, laissant derrière lui le Requin de Messine, à bout de forces. Donnant toute son énergie dans les derniers kilomètres, le récent vainqueur de Milan-Turin a su conserver sa légère avance, pour franchir la ligne en solitaire 32 secondes avant le tenant du titre.

Après une 3ème place en 2015, et une course pleine sur le Tour de Lombardie et sur Vincenzo Nibali. Il remporte ainsi une des plus belles victoires de sa carrière, qui vient conclure une magnifique fin de saison.

601 Partages
Thibaud KEREBEL

2 commentaires

  1. Ce brillant coureur, à la fois humble et sympathique, trouve là une sorte de consécration après la série de très bons résultats acquis depuis sa reprise sur la dernière vuelta… Très beau podium, avec le champion français entouré du requin de Messine, heureux de sa seconde place car rassuré d’avoir pu retrouver enfin le plus haut niveau après sa chute du tour , et puis D.Teuns, aussi souvent placé qu’il fut vainqueur l’an passé. Le jeune belge montre encore une fois, comme sur la vuelta, qu’il sait passer les plus difficiles difficultés…
    La course fut passionnante et se décanta avec une clarté digne des plus grands crus, avec ces quatre as qui se retrouvent en tête au bas de Sormano où l’impétueux Roglic nous offrit une attaque de grand style, dès l’amorce, repris et dépassé en haut par Nibali, lequel se lançait alors dans une offensive de loin dont il a les secret, relayé ensuite par T. Pinot, comme son alter ego en la matière… Fantastique orchestration de champions dans ce massage du soprano avec un Malverde pas aux vieux, Valverdi champeon del mundo, rappelons_le, mais pire encore, un Bordet malade des branches qui vacillent et choit au sol victime d’un spectacleur mal placé… Mais T.Pinot fut bien le grand homme du jour, notre Minot plaçant pine sur mine dans le Civiglio, au point que tous se brûlèrent un à un dans la pente… En haut l’affaire était tant tendue mais nous tint quand même en haleine jusqu’au bout… Heureux T.Pinot qui a si bien refait surface après sa maladie des tronches et qui n’a vraiment pas bardé à trouver une si belle condition, celle qui le classe désormais dans la cour des plus grands…

  2. J’ avoue etre septique concernant T. Pinot par rapport a R. Bardet aux resultats de cette saison mais la sa victoire au T. de L ombardie ce samedi Franchement il la gagne en Seigneur en plus d’une semaine italienne excellente.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.