Le parcours complet du Tour de France 2022 dévoilé

15
606
Tour de France 2022 : Le parcours complet dévoilé

Le parcours complet du Tour de France 2022 (du vendredi 1er au dimanche 24 juillet) a été dévoilé ce jeudi au Palais des Congrès à Paris. Si les trois premières étapes du Grand Départ au Danemark à Copenhagues étaient connues, l’organisateur a révélé l’ensemble du parcours de la Grande Boucle. La première étape sera réservée aux rouleurs avec un contre-la-montre de 13 kilomètres. Puis deux étapes qui devraient se conclure au sprint avant un retour en France.

La carte du Tour de France 2022

Toutes les étapes de la 109e Grande Boucle

Vendredi 1er juillet – 1re étape : Copenhague (DEN) – Copenhague (DEN), 13 km (CLM)

Samedi 2 juillet – 2e étape : Roskilde (DEN) – Nyborg (DEN), 199 km (Plaine)

Dimanche 3 juillet – 3e étape : Vejle (DEN) – Sønderborg (DEN), 182 km (Plaine)

Lundi 4 juillet – Repos et transfert Danemark-France

Mardi 5 juillet – 4e étape : Dunkerque – Calais, 172 kms

Mercredi 6 juillet – 5e étape : Lille – Arenberg Porte du Hainaut, 155 kms (pavés)

Jeudi 7 juillet – 6e étape : Binche – Longwy, 220 kms

Vendredi 8 juillet – 7e étape : Tomblaine – La Super Planche des Belles Filles, 176 kms

Samedi 9 juillet – 8e étape : Dole – Lausanne, 184 kms

Dimanche 10 juillet – 9e étape : Aigle – Châtel, 183 kms

Lundi 11 juillet – Repos : Morzine

Mardi 12 juillet – 10e étape : Morzine – Megève, 148 kms

Mercredi 13 juillet – 11e étape : Albertville – Col du Granon, 149 kms

Jeudi 14 juillet – 12e étape : Briançon – Alpe d’Huez, 166 kms

Vendredi 15 juillet – 13e étape : Bourg-d’Oisans – Saint-Etienne, 193 kms

Samedi 16 juillet – 14e étape : Saint-Etienne – Mende, 195 kms

Dimanche 17 juillet – 15e étape : Rodez – Carcassonne, 200 kms

Lundi 18 juillet – Repos : Carcassonne

Mardi 19 juillet – 19e étape : Carcassonne – Foix, 176 kms

Mercredi 20 juillet – 17e étape : Saint-Gauduns – Peyragudes, 130 kms

Jeudi 21 juillet – 18e étape : Lourdes – Hautacam, 143 kms

Vendredi 22 juillet – 19e étape : Castelnau-Magnoac – Cahors, 189 kms

Samedi 23 juillet – 20e étape : Lacapelle Marival – Rocamadour, 40 kms (CLM)

Dimanche 24 juillet – 21e étape : Paris La Défense Aréna – Paris Champs Elysées, 112 kms

15 Commentaires

  1. Beau tracé , un tour dont le tracé est parsemé de pièges , il faudra être présent chaque jour . il n’y a pas vraiment d’étapes de transition et le dernier chrono est long et vallonné .

  2. Un tour parsemé de difficultés, du départ à l’arrivée… L’organisateur veut garantir le spectacle et il devrait y arriver. C’est un Tour de France des temps présents, par le Danemark, la Belgique, la Suisse et seulement vingt-neuf départements; comme dirait Barthes, on est plus en 98, on a gagné depuis et on est encore moins aux temps de Napoléon !… Voici une déconstruction de « la Grande Boucle » parfaitement réussie : des étapes en bouts de ficelle se tortillent dans tous les sens et s’agrègent parfois dans les montagnes; à moment donné, ça s’arrête à Calais, mais ça reste en France !… Ils allaient quand même pas migrer par delà la Manche !… Fini le Tour de la France ! L’autre en perd son tour de France, il en devient fou, sa déconstruction est totale !… Et que voit-il ?… Signe des temps présents, voici qu’ un Tour de France féminin se met en place !… Contrairement à l’autre, il ne passera pas par les Ardennes; pour l’ouverture, les troupes y demeureront stationnées dans le Nord-Est .

  3. TOUTALO,
    Le tour de France passait déjà par l’étranger dans les année 50 et 60, ca n’a rien de nouveau.

  4. Ludovicopillo; mon propos n’est pas d’indiquer une nouveauté, mais plutôt l’évolution du tracé du Tour de France qui s’est éloigné (depuis d’ailleurs pas mal de temps) d’une certaine forme de « Tour de la France », au regret de certains, nationalistes invétérés ou simples nostalgiques des lointains Tours du passé, en comparant le tracé des éditions actuelles avec celui des années 50 à 6O, par exemple, puisqu’il en serait question, où le fil conducteur de l’organisateur consistait à préserver une certaine idée de « grande boucle »… Le premier départ à l’étranger a en effet eu lieu il y a bien longtemps, en 1947, à Amsterdam, pour le premier tour d’après-guerre, avec la forte connotation de ce choix, comme de tous ceux qui sont effectués, s’agissant d’une épreuve dont la symbolique dépasse largement le seul aspect sportif… Nous pouvons constater 23 départs à l’étranger depuis 1947, avec bien sûr et parfois parfois des passages à l’étranger malgré un départ en France… Comme bel exemple de « Tour de France » n’oubliant pas totalement le contours de l’hexagone et passant à l’étranger, je retiens toujours celui de mes premiers « Miroir du Cyclisme » ou « Miroir Sprint »…1962, premier Tour de France de Raymond Poulidor… Cette année-là le tour partait de France, de Nancy… 1ére étape, Nancy-Spa… La seconde étape partait de Spa… Antoine Blondin, la grande classe, titrait alors: « Mais où vont-ils de Spa ? »… En fait, la 2de demi-étape Spa-Herentals se déroulait en Belgique : Victoire d’André Darrigade ! Rik Van Looy, le « seigneur d’Herentals », battu chez lui !… Contre-la -montre l’après midi, etc… Tiens, il faut voir depuis quand il n’y a plus de demi-étape… Le sujet deviendrait plus purement sportif !…

  5. Bien contrairement à cette année où nous nous sommes bien ennuyés les 8 premiers jours, il y a à part au Danemark, pleins d’étapes casses pattes. Retour d’un long CLM surement décisif, par contre, et c’est mon avis, l’arrivée sur les Champs, ça devient réellement lassant, contrairement aux 2 autres grands tours qui eux innovent !

  6. De toutes façons, les organisateurs proposent et les coureurs disposent !… Oui, je suis d’accord avec vous, la forme actuelle de la dernière étape est rarement intéressante, sauf peut-être pour les amoureux des Champs, même si cette année le phénoménal Van Aert lui a donné un réel intérêt historique ou symbolique avec cette troisième victoire d’étape sur trois terrains différents… Je me relis et vois que je me gourre : 1er départ à l’étranger en 1954… et non en 47 !!

  7. Je vois qu’il n’y a pas que moi qui n’aime pas cette dernière étape ( les champs Elysées ) qui n’a aucun intérêt sportif à mes yeux . Ce critérium mondain , un tourniquet qui consacre un sprinteur bien entendu . La course commence à Paris intra-muros pour quelques tours juste pour dire il faut faire le spectacle . Je précise que je ne critique pas les coureurs qui n’y peuvent rien , mais je comprends pas cette étape . J’avais émis l’idée un jour au moins de changer ce parcours ( par la butte de Montmartre par exemple ) ou de faire un contre la montre . Mais bon que dire de plus …

  8. Je réclame aussi que l’étape des Champs Elysées soit remplacée par une autre.

    A part ça, j’aimerais un peu moins de montagne, car cela incite à la perte de poids maximale, à l’anorexie, ce qui n’est pas sain pour la santé.

    Au fil des années, le Tour de France me passionne de moins en moins.
    Heureusement, les autres épreuves commencent à être bien filmées et bien commentées.
    Avec en plus des sites informatifs et sympathiques comme celui-ci, qui est mon préféré (quoique le bug récurrent de l’affichage trop large est pénible).

  9. Les Champs élysées ça me géne pas c’est les départs a l’étrangers qui me dérange ..!

    Un Tour de FRANCE tendance Europe avec régulierement des départs de l’étrangers j’aime pas…..!

    Pendant que beaucoup de régions et de villes FRANCAISE postulent depuis des années pour un départ ou une arrivée..!

    Vraisemblablement des intérets Politico-Financieres..?

    A ce rythme là Pourquoi pas un départ de Pékin ou de Dubai le Tour d’italie avait bien démarré d’israel..!

    « L’argent l’argent tout s’achéte et tout se vend. »

  10. Depuis bien longtemps on ne devrai plus l appeler tour de France..cela devient ridicule…il faudrait lui donner un nom plus européen …

  11. Un parcours équilibré, pour tout coureurs. Peut être même moins d’étapes insipides, à part les traditionnelles étapes de mise en jambes plates du début, Espérons que cette fois il y aura moins de chutes. Il y a même des étapes dans les plats pays du nord, où les commentateurs « sportifs » vont s’en donner, à cœur joie, pour le fameux coup de bordure ! Et que dire de cette dernière étape, comme à son habitude, qui nécessite un transfert en avion de la moitié de la france. Pour que les commentateurs « sportifs » soient à la « maison », après leur petite sortie de trente minutes à rouler au bois de Boulogne, une petite douche et en route pour la sortie dominicale !

  12. Pour ce qui est de la dernière étape (qui je vois, n’est pas très apprécié), il faut juste voir le tour comme un tour de 20 étapes avec un critérium d’après-tour (un peu prestigieux quand même) obligatoire ;) Effectivement, l’étape n’a aucun intérêt sportif mais le but n’est pas qu’elle en est un (hormis le sprint) : elle offre un écrin magnifique pour faire défiler les coureurs en mettant en valeur ce qui se fait de plus beau dans notre pays (c’est discutable mais les champs élysées sont tout de même considéré au moins dans la légende collective comme la plus belle avenue du monde). Et pour le coup, je pense que les coureurs sont eux très contents de terminer par une étape moins nerveuse dans ce décor. Ne pas sous-estimer l’importance de la tradition/légende pour maintenir le prestige de l’épreuve.

  13. Ne boudons pas notre plaisir . Le tour 2022 peut convenir à Alaph… Dans cette équipe ils ont l’habitude des bordures et des pavés … reste la montagne copieuses ou les leaders vont peut être se neutraliser . Quant à la dernière étape criterium ou peut elle se dérouler ailleurs que sur la plus belle avenue du monde à deux ans des jo ?

  14. Tomblaine – La Planche des Belles Filles en 2012 et Tomblaine – La « Super » Planche des Belles Filles 10 ans plus tard
    Quel hasard …

  15. Les champs Élysées ne sert que Paris , ville lumières parait il . Les autres tours ( Giro et Vuelta ) n’arrivent pas systématiquement à Rome, la ville Eternelle , Madrid la ville dont le nurnom est  ».Jojo placettes  » . D’ailleurs la Vuelta organisée par ASO n’a pas fini a Madrid cette année, mais à .Saint-Jacques-de-Compostelle ( Espagne nord Ouest ) . Quand l organisation du tour Espagnol a été récupéré par l’ASO je me suis dit c’est mort on va finir tous les ans à Madrid , mais non , comme quoi quand on veut, on peut . Si les Champs Elysées est l’avenue la plus belle du monde pour certains ( subjectif ) , je me suis gratté le crane pour trouver d’autre lieux si impressionnants en France . Le premier lieu de remplacement a été de finir à Nice , à la promenade des Anglais et je me suis ravisé vite fait , mince pas très France tout cela et puis ils sont sortis de l’Europe. La deuxième ville a été Strasbourg , capitale de l’Europe ( non ? ) , les Vosges sont proches , la ville est belle , cathédrale en place ( heu pas bon ça ) , bref la ville idéale ? Mon troisième choix Rennes , normal avec des drapeaux bretons partout , capitale de la Bretagne , le public extraordinaire , tout est là , les anciens champions , Hinault , Bobet , Robic , heu Robic n’est pas né en Bretagne mais dans le département des Ardennes, est il vraiment breton , le biquet ? . Il n’ aurait donc que deux vainqueurs bretons du Tour de France , nés sur cette terre de vélo . Réputation surfaite alors ? déception moi qui croyait que … Toutefois Robic me mis sur la voie en me grattant une nouvelle fois le haut du crane. La ville idéale était Charleville Mézières préfecture des Ardennes et capitale mondiale de la ou des Marionnettes , c ‘est top . En plus nous avions Rimbaud , le natif , et on pourrait dire les coureurs aux semelles de vent ( bordures ) ce poète soit disant maudit à couru par monts et par vaux le monde connu . Il nous fallait cela une capitale mondiale ( de quelque chose ) . De plus très proche de la Belgique, pays du vélo et de nos amis. Mais bon je revenons à nos Champs Elysées, selon la mythologie grec et romaine c’est l’ enfer
    ( mince ) il faut avouer qu’ils auraient pu trouver un autre nom . Cette dernière étape est donc l’enfer , moi je vois un semblant de course je dirai presque un défilé , et avec du Champagne vin des rois ( Attention au contrôle d’alcoolémie messieurs ) J’Imagine le vainqueur du tour de France contrôlé par la Gendarmerie à l’arrivée :  » Bonjour Gendarmerie Nationale , je vais vous soumettre au contrôle d’alcoolémie , veuillez s’ il vous plait souffler dans la machine  » et là le gars surpris ( plus de souffle , étonnant )  » mais je croyais que que c’était un contrôle anti-doping  » ( non , non ) et le truc vire , circulation au guidon d’un vélo pendant une épreuve sportive avec un taux d’alcool dépassant la légalité ( gloups ) Bref je m’amuse un peu (oui il faut ) . L’enfer ils l’ont vaincu et vécu ou sens inverse , avant Paris il faut bien le dire. Bref J’écris, j’écris mais bon . Remarquez quand même que j’ai pas dit du mal de mon voisin c’est déjà ça . A force d’écrire cela me donne soif ( bizarre ) je vais boire une bière ( chez moi ) , une Belge , une Monastique ( le pardon est déjà accordé avant de la boire, trop bien ) et un petit chocolat , un tout petit , et puis le soleil brille et le chat dort alors … ( comme toujours le chat ) . Un jour je serai chat surement .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.