Marc Hirschi rafle la médaille d'or
Hirschi réalise le doublé europe-monde en 2018. Capture d'écran chpts monde 2018.
137 Partages

Déjà lauréat aux championnats d’Europe de Glasgow en août dernier chez les espoirs, Marc Hirschi (Suisse) vient de conquérir le titre mondial dans la même catégorie à Innsbruck. Sa victoire s’est dessiné dans la dernière descente à une dizaine de kilomètres de l’arrivée après avoir distancé Bjorg Lambrecht (Belgique) et Jaakko Hänninen (Finalnde), qui doivent se contenter de la médaille d’argent et de bronze. Aucun français dans le top 10.

Marc Hirschi, nouveau roi du monde chez les espoirs

Quel doublé ! En moins de trois mois, Marc Hirschi vient de remporter le championnat d’Europe et désormais le championnat du monde chez les espoirs. Le Suisse aura été tout simplement parfait sur le tracé d’Innsbruck pour s’adjuger le maillot arc-en-ciel. Résistant dan un premier temps aux attaques de Lambrecht dans la dernière boucle du circuit, il a attendu son tour pour faire la différence dans la descente. C’est à dix kilomètres de l’arrivée qu’Hirschi s’est retrouvé seul en tête de course. Une position qu’il ne va plus jamais quitter et au terme d’une course qui aura tenu toutes ses promesses.

Les coureurs ont utilisé à merveille le parcours proposé. La course d’action n’a pas tardé à se mettre en place. Après une première échappée qui a pris environ trois minutes d’avance, l’entrée dans le circuit a véritablement tout changé. Le rythme a grimpé d’un coup dans la difficulté principale avec les Danois qui ont été les premiers à accélérer. Au fur et à mesure des tours, le peloton a perdu beaucoup d’éléments jusqu’à se retrouver seulement une poignée pour les deux derniers tours.

Juste avant de les entamer, un gros coup a été réalisé par la Suisse qui a réussi à mettre quatre des sept coureurs présents à l’avant, dont Marc Hirschi. L’Américain Neilson Powless ou encore l’Ukrainien Mark Padun représentaient de sérieuses menaces pour tous les coureurs piégés. Un regroupement s’est ensuite opéré, à ceci près que Padun aura livré une belle résistance. Mais ce dernier n’a rien pu faire face au trio Lambrecht, Hirschi et Hänninen, au-dessus du lot dans la dernière montée. N’arrivant pas à se séparer jusqu’au sommet, c’est Hirschi qui est parvenu à prendre sa chance dans la descente. Parti seul, il a creusé assez rapidement et a tenu dans la dernière portion plate. Une victoire avec la manière qui conclut une merveilleuse saison le concernant. A confirmer désormais à l’échelon supérieur chez les professionnels. Une toute autre affaire.

137 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. En effet, Hirschi de nouveau sur la plus haute marche la même année ! L’équipe suisse a réussi à dominer l’ épreuve en se plaçant toujours à l’avant… La première fois avec quatre coureurs s’échappant dans un groupe au bas de la descente, et dans le dernier tour avec Hirschi qui attaque de nouveau dans cette descente pour s’enfuir seul vers le titre… Comme quoi, en plus de la difficulté de ce col à monter à chaque tour, les courses de ce championnat peuvent aussi se décider dans la descente… Lambrecht était le plus fort dans la montée, Padun peut-être le plus solide de tous, mais les suisses se sont avérés meilleurs descendeurs, avec Hischi,le plus attentiste et habile tacticien… Car le jeune susse, dans les roues, s’est bien cachié avant de surgir dans le final… Les jeunes français d’AG2R se sont bien battus, 12 et 13, Madouas sans doute un peu émoussé par sa saison, Lefaix s’est accroché dans le col afin de de donner le meilleur de lui -même au service de l’équipe avec les dernières forces qui lui restaient, etc… Beau championnat sur ce circuit, et ce devrait être de même pour les élites dames ou hommes !…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.