Lucinda Brand remporte le Superprestige d’Heusden-Zolder au sprint

1
614
Lucinda Brand plus forte que ses compatriotes
Lucinda Brand s'impose grâce à sa pointe de vitesse.

A Heusden-Zolder, dans le cadre du Superprestige, l’épreuve féminine a été indécise jusqu’au final. C’est au sprint que la Néerlandaise Lucinda Brand a pris le dessus par rapport à Ceylin del Carmen Alvarado et Annemarie Worst.

Lucinda Brand poursuit sa belle série de victoires en Superprestige. Pour la cinquième manche consécutive, elle s’est imposée, mais ce ne fut pas sans difficultés car la concurrence lui a donné du fil à retordre. Elles étaient même quatre en lice pour la victoire jusque dans les derniers mètres. Finissant dans le même temps, il restait un peu plus d’énergie à Brand pour devancer Alvarado gagnante en milieu de semaine à Herentals, Worst et Betsema.

Lucinda Brand se rapproche du sacre sur le Superprestige

A l’image de cette compétition très serrée, ça l’est tout autant pour le général de ce Superprestige. Avec une avance de trois points sur Alvarado et cinq sur Betsema, Brand dispose d’un léger avantage. Quel que soit le résultat de ses adversaires sur la dernière manche, un top 4 de sa part serait synonyme de victoire finale.

https://twitter.com/SuperprestigeCX/status/1342866511682129922

Classement Superprestige Heusden-Zolder 2020 – Top 10

1 – BRAND Lucinda en 40:38
2 – ALVARADO Ceylin Del Carmen + 0:00
3 – WORST Annemarie + 0:00
4 – Betsema Denise + 0:00
5 – Bakker Manon + 0:15
6 – Van der Heijden Inge + 0:16
7 – Kay Anna + 0:17
8 – Franck Alicia + 0:20
9 – Tauber Anne + 0:30
10 – Verdonschot Laura + 0:31

Classement général provisoire Superprestige (7/8) – Top 10

1 – BRAND Lucinda avec 101 pts
2 – ALVARADO Ceylin Del Carmen 98 pts
3 – BETSEMA Denise 96 pts
4 – Worst Annemarie 79 pts
5 – Kastelijn Yara 72 pts
6 – Bakker Manon 64 pts
7 – Cant Sanne 45 pts
8 – Verdonschot Laura 35 pts
9 – van Alphen Aniek 34 pts
10 – Kay Anna 31 pts

1 COMMENTAIRE

  1. Le circuit n’est pas trop exigeant, plutôt technique et roulant avec un simple escalier en guise de partie pédestre , ce qui permet à une quatrième néerlandaise, Worst, quelque peu en retrait ces dernières semaines, de se joindre à l’habituel trio Brand-Alvarado-Betsema.
    La victoire se joue en effet au sprint, mais au terme d’une fin de course trés particulière, puisque L. Brand mène un train d’enfer tout au long du dernier tour, au point que la dernière ligne droite en devient une affirmation de supériorité plus qu’un véritable sprint… Revenue in extremis, Worst tente de surprendre les trois autres, mais en bout de course au départ du sprint, elle bute dans le courant d’air et demeure sur l’arrière… Alvarado, beaucoup moins volante que sur sa sortie précédente à Hérentals, au point de puter au passage d’une blanche et de verser au sol, n’a pas la puissance de Brand : elle est battue… Betsema est souvent à son affaire sur de tels circuits, mais elle ne cesse de faire l’élastique et ne peut disputer le sprint… Il ne fut donc pas possible pour L. Brand d’arriver détachée, mais cette ligne droite d’arrivée lui permet à la fois d’imposer sa force et de marquer les esprits d’adversaires, conduites au constat de la voir lever les bras… Un sprint peut parfois produire autant d’impression qu’une brillante échappée….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.