Mathieu van der Poel livre une grosse prestation
Mathieu van der Poel auteur d'une folle remontée.
629 Partages

Quelle course de Mathieu van der Poel. A l’occasion de la quatrième manche de la coupe du monde disputé à Tabor en République Tchèque, le Néerlandais s’est imposé avec la manière. Parti en retrait, il a remonté tous ses adversaires avant de disposer d’Eli Iserbyt son dauphin sur les derniers mètres. Lars van der Haar a complété le podium.

C’est assurément la plus belle course de la saison ! Le spectacle a été au rendez-vous sur l’épreuve de Tabor comptant pour la coupe du monde. Et pourtant, avec Mathieu van der Poel comme vainqueur, il n’y a vraiment pas de surprise quant au résultat final. Mais le scénario a été pour le moins palpitant jusqu’au bout. Pour preuve, il a fallu attendre les derniers instants pour que le Néerlandais soit assuré du succès, ce qui n’est pas habituel. Eli Iserbyt, annoncé comme son plus grand rival, n’est pas passé loin de l’emporter en finissant dans le même temps que le gagnant du jour.

Au départ, Mathieu van der Poel était repoussé sur la troisième ligne. Un placement inhabituel pour le maître de la discipline, mais qui est dû au fait que le récent vainqueur du championnat d’Europe n’avait pas de points coupe du monde cette saison. Absent des trois premières épreuves, c’était sa première apparition dans le cadre de cette compétition. Et donc, les premières minutes ont consisté à remonter les concurrents les uns après les autres. Dans le même temps, Eli Iserbyt, Michael Vanthourenhout, et Lars van der Haar prenaient du champ à l’avant, ce qui allait compliquer la tâche d’un Mathieu van der Poel perdant du temps dans le trafic.

C’est après quasiment une quarantaine de minutes de course que van der Poel s’est retrouvé au premier échelon de la course. Il ne le quittera plus jusqu’à la fin. Avec Iserbyt, le duel fut même somptueux dans le dernier tour. Cela tournera tout de même à son avantage malgré une belle résistance de son rival belge. Il n’y avait pas plus belle manière d’honorer la mémoire de son grand-père Raymond Poulidor décédé cette semaine. Dans la même seconde, ces deux coureurs ont bouclé cette épreuve. Lars van der Haar, légèrement en retrait, a fini à douze secondes. Au niveau du général de la coupe du monde, Iserbyt conserve bien évidemment la tête et renforce même sa position. Avec 310 points, il possède une belle marge sur Toon Aerts comptant 265 unités. Mais la route est encore longue avant de penser à une victoire finale.

629 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. Quand j’entends les absurdités sur l’équipe TV par les commentateurs ou trices, surtout la demoiselle, désolé, mais d’une incompétence terrible,c’est n’importe quoi.
    Iserbyt part en 1ere ligne et Mathieu enn4 ème ligne, tous les spécialistes savent que c’est 30 secondes d’avance d’office.
    Mathieu a mis la moitié du parcours pour revenir, mais iserbyt n’a rien pu faire.
    Quand ils partent sur la même ligne, y a pas photo.
    Bravo Mathieu, bel hommage à papy…..qui doute être fier la haut.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.