Michael Matthews remporte la Bretagne Classic 2020
Michael Matthews s'est imposé à Plouay ! Photo : @GrandPrixPlouay
0 Partages

Michael Matthews a remporté la Bretagne Classic (WT) au terme des 247 kilomètres du jour. Le sprinteur australien de la Sunweb a pu compter sur un superbe travail de son coéquiper Nils Eekhoff dans le final pur devancer, dans un petit groupe, Luka Mezgec (Mitchelton-Scott) et Florian Sénéchal (Deceuninck – Quick Step). Troisième de Milan-San Remo, Matthews a débloqué son compteur cette année grâce à sa victoire à Plouay.

Le cavalier seul de Rémi Cavagna

Échappé avec 7 autres coureurs, Rémi Cavagna, récent champion de France du chrono et vice champion d’Europe, a faussé compagnie à tout le monde à 75 kilomètres de l’arrivée. L’écart avec le peloton a alors augmenté à nouveau. Mais les Trek-Segafredo avec Quin Simmons notamment n’était pas en reste avec plusieurs attaques et tentatives. Finalement, Cavagna est rentré dans le rang à 45 kilomètres de l’arrivée et a laissé place à une nouvelle échappée constituée de Harm Van Houcke (Lotto Soudal), Robert Stannard (Mitchelton) et Albert Torres (Movistar).

Sunweb met en route, Matthews conclut le travail

Victor Lafay (Cofidis), offensif dans le final, a creusé un bel écart et a comptabilisé 20 secondes d’avance sur le peloton à 5 kilomètres de l’arrivée. Mais la formation UAE a assumé l’essentiel du et a repris le coureur français au sommet de la dernière côte. Nils Eekhoff (Sunweb) a alors mis en route et a fait exploser le peloton emmenant Michael Matthews dans un fauteuil. C’est d’ailleurs l’Australien qui l’a emporté devant Luka Mezgec (Mitchelton-Scott) et Florian Sénéchal (Deceuninck – Quick Step).

Classement Bretagne Classic – Ouest-France – Top 20

1MATTHEWS MichaelAUSTEAM SUNWEB06:01:14
2MEZGEC LukaSLOMITCHELTON – SCOTT06:01:15
3SENECHAL FlorianFRADECEUNINCK – QUICK – STEP06:01:15
4DE GENDT AimeBELCIRCUS – WANTY GOBERT06:01:15
5FEDELI AlessandroITANIPPO DELKO PROVENCE06:01:15
6SIMMONS QuinnUSATREK – SEGAFREDO06:01:15
7EEKHOFF NilsNEDTEAM SUNWEB06:01:17
8MCLAY DanielGBRTEAM ARKEA – SAMSIC06:01:19
9ROUX AnthonyFRAGROUPAMA – FDJ06:01:19
10GARCIA CORTINA IvanESPBAHRAIN – MCLAREN06:01:19
11PHILIPSEN JasperBELUAE TEAM EMIRATES06:01:19
12GROSU Eduard-MichaelROUNIPPO DELKO PROVENCE06:01:19
13VERMEERSCH GianniBELALPECIN – FENIX06:01:19
14KIRSCH AlexLUXTREK – SEGAFREDO06:01:19
15VENDRAME AndreaITAAG2R LA MONDIALE06:01:19
16BATTISTELLA SamueleITANTT PRO CYCLING06:01:19
17MORIN EmmanuelFRACOFIDIS06:01:19
18PASQUALON AndreaITACIRCUS – WANTY GOBERT06:01:19
19HAAS NathanAUSCOFIDIS06:01:19
20SBARAGLI KristianITAALPECIN – FENIX06:01:19
0 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

2 commentaires

  1. En effet, nouvelle longue fuite vers l’avant de celui surnommé le « TGV de Clermont-Ferrand »; peut-être une forme d’obsession du chronomètre ou d’arriver à l’heure ? … La distance à parcourir, la défection de nombreux éléments de valeur ou bien les seules circonstances de cette reprise en août, et la course se résuma surtout en un écrémage de plus en plus conséquent au fil des kilomètres…
    Le peloton quelque peu grégaire arrivé sur le circuit final, nous eûmes en effet ce départ de Victor Lafay, mais livré à lui-même et seul face au groupe, l’entreprise était choué à l’évec et il échoua. En fait, ce fut Fedeli, récent brillant vainqueur à Limoges, qui créa la décision en portant une belle attaque sur la dernière bosse; l’italien de Delko plaça un démarrage que l’on vit venir de loin, flanqué ensuite de l’inévitable Sénéchal, cette véritable bête que l’effort ne repute jamais, soucieux de tout faire béter, comme à son habitude. Sénéchal 3é, Fedeli 5é, deux beaux résultats, notamment pour Fedeli et Delko; en souhaitant bien sûr que Fedeli soit fidele à Delko l’an prochain…
    Gaviria absent sur la fin, la victoire revient assez logiquement à M.Matthews, au prix d’un sprint final d’une superbe vélocité tout en étant néanmoins assez attendu, car l’australien faisait sans doute figure du coureur le plus huppé ici , non par sa belle fignasse brune toujours aussi atondante, mais avant tout par sa grande valeur intrinsèque et le seul palmares.

  2. M. Matthews fait un beau vainqueur . Il rajoute son nom aux autres vainqueurs de cette épreuve . Malgré tout il est sorti de la boite au dernier moment . C’est un sprinteur et il a joué sa carte . En regardant le sprint je remarque que Florian Sénéchal et Nils EEKHOFF vont probablement se disputer la victoire car ils sont seuls . EEKHOFF remarque un geste de Matthews ( qui se trouve dans le deuxième groupe ) qui semble lui dire d’ un geste de la main de couper son effort . Florian Sénéchal semble attendre quelque chose , son sprinteur ? savait il qu’ il étai t le seul de son équipe dans ce final ? . Ce moment de flottement lui a couté peut être la victoire au moins la deuxième place . Il lance son sprint trop tard . Il ne profite pas de EEKHOFF , il est lui même dans logique de lanceur. il est malheureusement en contre-temps au final . Dommage . Cela dit Florian a passé un nouveau palier cela va payer et ll va nous décrocher une très belle victoire .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.