Philippe Gilbert atout de la sélection belge
Gilbert un des candidats au titre mondial.
242 Partages

La Belgique arrivera avec de grandes ambitions au prochain championnat du monde. Elle misera sur Philippe Gilbert et Greg Van Avermaet, qui seront ses leaders dans le Yorkshire. Avec un seul objectif en tête, conquérir le maillot arc-en-ciel et succéder au palmarès à Alejandro Valverde.

La sélection belge pour le championnat du monde est définitivement connu. Après que cinq premiers noms aient été annoncés (Evenepoel, Glbert, Naesen, Teuns, Van Avermaet), les trois dernières places restantes ont été prises par Yves Lampaert, Tim Declercq et Tim Wellens.

Avec cette composition, la Belgique fait bien évidemment des plus grosses formations. Au départ, elle aura des candidats au titre mondial comme Philippe Gilbert et Greg Van Avermaet, qui devraient être certainement les coureurs protégés. En plus, il affichent tous les deux une forme étincelante. Gilbert reste sur deux victoires d’étapes acquises lors du Tour d’Espagne alors que Van Avermaet vient tout juste de remporter le Grand Prix Cycliste de Montréal.

Pour les épauler, il y aura Oliver Naesen, qui est une valeur sûre dans le peloton international. Régulier sur les plus prestigieuses courses d’un jour auxquelles il participe, ce sera un atout de poids. Tout comme Remco Evenepoel, qui va participer à son premier mondial à 19. Véritable prodige, le Belge a déjà montré sa capacité à briller sur une course d’un jour en s’adjugeant la Clasica San Sebastian durant l’été.

En plus, les qualités de puncheur de Dylan Teuns et Tim Wellens constitueront un atout supplémentaire. Leurs apports seront essentiels tout comme ceux d’Yves Lampaert et Tim Declercq, qui feront valoir leurs compétences de rouleur.

242 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. Grosse cavalerie avec deux supers leaders et des mecs capables de brouiller les cartes en mettant la pagaille des le début de la course en obligeant les autres équipes à rouler . Leur avantage c’est la force collective ce qui va manquer à V D Poel qui bien que le plus fort risque de se trouver seul au bout de 200 km quand la course va se décanter. Avec la longueur inhabituelle de cette course il faudra économiser ses forces et les grosses équipes seront avantagées .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.