Nairo Quintana envoie un message fort pour la suite de la Vuelta 2019
Nairo Quintana termine en solitaire cette 2e étape.
309 Partages

Dès la deuxième étape de cette Vuelta 2019, les hostilités ont été lancées entre les prétendants à la victoire finale. Pas forcément attendu en vainqueur à Calpe, Nairo Quintana (Team Movistar) a réalisé une excellente opération en vue du classement général, qui est désormais dominé par Nicolas Roche (Team Sunweb) deuxième sur cette journée à cinq secondes du vainqueur. Dans le même temps, Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma) est allé prendre la troisième place.

Quelle première étape en ligne ! C’est parti fort dans ce Tour d’Espagne, c’est le moins que l’on puisse dire. En effet, les favoris pour le classement général se sont déjà dévoilés et mis en évidence. Qui aurait cru avant le départ à un succès de Nairo Quintana ? Pas grand monde pour ne pas dire personne, et pourtant c’est bien le Colombien qui a réalisé le gros coup de la journée. Vainqueur en solitaire, le récent vainqueur d’étape sur le dernier Tour de France a rappelé si besoin qu’il pouvait rester très performant. Déjà bien positionné après le chrono par équipes, il est maintenant le mieux placé parmi les prétendants à la victoire finale, deuxième provisoire à deux secondes du leader Nicolas Roche. L’irlandais a aussi démontré sa capacité à revenir à un très haut niveau.

Un premier écrémage

Pour se retrouver avec un tel résultat, très surprenant sur la ligne d’arrivée, c’est que la grande bagarre a été lancée à 25 kilomètres environ du but. Dans une côte courte mais présentant de forts pourcentages (3,1 km à 8,8%), le peloton a complètement explosé et les meilleurs grimpeurs ainsi que les hommes les plus en forme ont réussi à se dégager. Ils n’ont été plus qu’une vingtaine à basculer au sommet dans le premier échelon de la course. Parmi eux, Pierre Latour (AG2R La Mondiale) qui est passé à l’offensive tout comme Davide Formolo (Bora-Hansgrohe) et Alejandro Valverde (Movistar Team). Mais ce ne sont pas eux qui feront la différence.

Dans un moment de flottement, sur un passage en faux-plat montant, ils vont être six à s’extirper de ce groupe de cadors. Nairo Quintana, Nicolas Roche, Rigoberto Uran, Fabio Aru, Primoz Roglic et Mikel Nieve ont alors pris rapidement quelques secondes d’avance. Ils vont petit à petit creuser l’écart et surtout jouer le gain de l’étape. A moins de trois kilomètres du terme, une attaque de Quintana va lui permettre de partir seul et ne plus jamais se faire rejoindre. Le Colombien a terminé avec cinq secondes d’avance sur les poursuivants. Le deuxième groupe, entre le 7e et le 19e, a pour sa part concédé trente-sept secondes. Une perte de temps qui n’a rien de problématique pour notamment Miguel Angel Lopez, qui a délaissé sa tunique de leader. Les principaux perdants sont davantage Steven Kruijswijk et Jakob Fuglsang qui terminent à 1’43 » de la tête. Et que dire de la débâcle du Team INEOS, qui a perdu toutes illusions au général avec ses deux leaders Tao Geoghegan Hart et Wout Poels, qui ont perdu près de dix minutes (9’51 »). Décidément, cette édition de la Vuelta qui a à peine commencé réserve pas mal de surprises.

309 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.