Pascal Ackermann, premier vainqueur d’étape sur Tirreno-Adriatico

1
1036
Tirreno-Adriatico commence idéalement pour Ackermann
Ackermann revenu de justesse pour devancer Gaviria. Photo : @giroditalia

La première étape de Tirreno-Adriatico s’est conclue comme c’était à prévoir par une arrivée groupée. Au terme de 133 kilomètres autour de Lido di Camaiore, et d’un duel très serré, Pascal Ackermann (BORA – hansgrohe) a pris l’avantage par rapport à Fernando Gaviria (UAE Team Emirates). En retrait, Magnus Cort Nielsen (EF Pro Cycling) est allé prendre la troisième place. Au général, le classement est identique avec le maillot de leader pour l’Allemand.

Quel final de la part de pascal Ackermann ! Pour aller décrocher le succès sur la première étape de Tirreno-Adriatico, l’Allemand a fait très forte impression dans les derniers mètres. Auteur d’un énorme retour, il a sauté quasiment sur la ligne Fernando Gaviria, qui semblait se diriger vers la victoire. Cette victoire va lui permettre d’endosser le maillot de leader au départ de la 2e étape.

https://twitter.com/pasiociclismo/status/1302968354051969025

Un premier sprint massif serré sur Tirreno-Adriatico

Sans surprise, cette journée, qui était toute plate ou presque a débouché sur une arrivée massive. Si le scénario de course était pour le moins traditionnel, à 1,5 kilomètres de l’arrivée, une chute sévère a eu lieu dans le peloton mettant au sol notamment le champion de Belgique Tim Merlier (Alpecin-Fenix) et provoquant logiquement une désorganisation. Devant, ça a continué sur le même rythme.

Sur le sprint, Gaviria l’a dominé en très grande partie. Tout laissait penser que le Colombien allait le mieux démarrer cette course par étapes italienne WorldTour, mais c’était sans compter sur Ackermann. Longeant les barrières sur les 100 derniers mètres et arrivant à se frayer un chemin, il est passé d’extrême justesse. Un succès qui a de quoi lui redonner le moral. Mis à part sur sa reprise au Sibiu Tour où le coureur de BORA – hansgrohe s’était imposé à deux reprises mais avec une faible concurrence, il avait enchaîné depuis plus d’un mois les places d’honneur et les frustrations. Sur sa lancée, ce sera un favori pour la prochaine étape proposant également un profil plat.

1 COMMENTAIRE

  1. Sur la seule vidéo de l’arrivée, Ackermann apparaitrait en progrès par rapport à ces dernières semaines… Il arrive trés vite et s’infiltre dans un trou de souris, nous faisant penser au sprint d’Ewan à Sisterons…Par contre Gaviria peut s’en vouloir de ne pas avoir totalement fermé la porte aux barrières…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.