Victoire de Peter Sagan sur la 10e étape du Giro 2020
Photo : @giro / Bettini
0 Partages

Sous la pluie, mardi, c’est Peter Sagan qui s’est imposé en solitaire sur la 10e étape du Giro 2020. Le coureur slovaque de la formation Bora-hansgrohe a réalisé un véritable numéro pour s’imposer seul à Tortoreto, après 177 kilomètres de course. Demain, les coureurs du Tour d’Italie prendront la direction de Rimini, ville où Marco Pantani est décédé le 14 février 2004.

A lire : 8 cas de Covid-19 sur le Tour d’Italie

Résumé de la 10e étape du Giro 2020

A 30 ans, et malgré ses 114 succès, Peter Sagan s’est imposé pour la première sur les routes du Tour d’Italie. Face aux favoris de ce Giro 2020, l’ancien triple champion du monde sur route (2015-2016-2017) a couru avec la tête et les jambes et a disposé de tous ses adversaires au terme d’une 10e étape difficile ponctuée d’un bon nombre d’ascensions situées dans le final notamment. Au classement général, le Portugais Joao Almeida (Deceuninck-QuickStep), arrivé 3e de l’étape du jour, a conservé sa tunique rose de leader du Giro d’Italia.

C’est dans la toute dernière ascension que Peter Sagan a porté la bonne estocade pour s’en aller seul vers la ligne d’arrivée. Dès lors il ne restait plus qu’à passer le col de Tortoreto pour assurer à toute allure sa victoire sur les routes italiennes. Et au délà de la victoire, le coureur de l’équipe Bora-hansgrohe a tenu tête aux favoris qui sont toujours restés pointés à quelques secondes seulement. Avec cette victoire d’étape en poche, Peter Sagan relance le duel Sagan-Démare.

Classement étape 10 Giro 2020 – Top 20

1 – SAGAN Peter (BORA – hansgrohe) en 4:01:56 (43,9 km/h)
2 – McNULTY Brandon (UAE-Team Emirates) + 0:19
3 – ALMEIDA Joao (Deceuninck – Quick Step) + 0:23
4 – Swift Ben (INEOS Grenadiers) m.t
5 – Hindley Jai Team (Sunweb) m.t
6 – Majka Rafał (BORA – hansgrohe) m.t
7 – Konrad Patrick (BORA – hansgrohe) m.t
8 – Kelderman Wilco (Team Sunweb) m.t
9 – Pozzovivo Domenico (NTT Pro Cycling) m.t
10 – Bilbao Pello (Bahrain – McLaren ) m.t
11 – Geoghegan Hart Tao (INEOS Grenadiers) m.t
12 – Nibali Vincenzo (Trek – Segafredo) m.t
13 – Pernsteiner Hermann (Bahrain – McLaren) m.t
14 – Masnada Fausto (Deceuninck – Quick Step) m.t
15 – Kangert Tanel (EF Pro Cycling) + 0:50
16 – Zakarin Ilnur (CCC Team ) m.t
17 – Pedrero Antonio (Movistar Team) m.t
18 – Narvaez Jhonatan (INEOS Grenadiers) m.t
19 – Denz Nico (Team Sunweb) + 1:38
20 – Ulissi Diego (UAE-Team Emirates) m.t

Classement général Giro 2020 – Top 20

1 – ALMEIDA Joao (Deceuninck – Quick Step) en 39:38:05
2 – KELDERMAN Wilco (Team Sunweb) + 0:34
3 – BILBAO Pello (Bahrain – McLaren) + 0:43
4 – Pozzovivo Domenico (NTT Pro Cycling) + 0:57
5 – Nibali Vincenzo (Trek – Segafredo) + 1:01
6 – Konrad Patrick (BORA – hansgrohe) + 1:15
7 – Hindley Jai (Team Sunweb) + 1:19
8 – Majka Rafał (BORA – hansgrohe) + 1:21
9 – Masnada Fausto (Deceuninck – Quick Step) + 1:36
10 – Pernsteiner Hermann (Bahrain – McLaren) + 1:52
11 – Fuglsang Jakob (Astana Pro Team) + 2:20
12 – Zakarin Ilnur (CCC Team) + 2:27
13 – McNulty Brandon (UAE-Team Emirates) + 2:39
14 – Geoghegan Hart Tao (INEOS Grenadiers) + 2:45
15 – Pedrero Antonio (Movistar Team) + 2:58
16 – Vanhoucke Harm (Lotto Soudal) + 4:42
17 – Samitier Sergio (Movistar Team) + 5:25
18 – Knox James (Deceuninck – Quick Step) + 5:32
19 – Castroviejo Jonathan (INEOS Grenadiers) + 6:13
20 – Paret-Peintre Aurélien (AG2R La Mondiale) + 6:21

Visitez le site officiel du Giro 2020

0 Partages
Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

2 commentaires

  1. Bravo champion, quelle course. ….bellissima. .
    Quand je pense que pour une victoire de cette dimension, n’apporte pas plus de point qu’un simple sprint…..
    Il faudrait que les organisateurs pense à cela, une victoire en échappée =50pts, une victoire au sprint 15 pts….
    Vous verrez les courses ne se dérouleront plus de la meme manière, et le spectacle sera de nouveau présent.. .
    Pensez y…

  2. Les suiveurs ont assisté à une passionnante étape, sans doute l’une des épreuves les plus captivantes de cette saison cycliste, ceci malgré les différentes défections ou les interrogations de plus en plus présentes sur la suite de ce giro. Le mérite en revient essentiellemnt à Peter Sagan, sensationnel coursier signant à Tortoreto l’une de ses plus belles victoires, peut-être la plus éclatante sur une étape de grand tour…
    Dans une première partie d’étape, en tant que leader charismatique de l’échappée lancée dans un duel à distance avec les Groupama de Démare, ceux-ci finissant par rendre les armes : nous retrouvions d’une certaine façon la même manière de courir que sur l’étape de Lyon lors dernier tour de France lorsque les Bora entreprenaient de distancer les Quickstep de Bennett…
    Au fil de cette formidable et si exigeante journée, vint la course à la victoire d’étape sur un parcours rappelant les plus belles étapes de Tirreno ou même un Ronde victorieux, lorsque P. Sagan rejette dans les derniers pourcentages Bilbao et le groupe revenu sur ses talons… A l’arrière la bataille entre les favoris au général tourna à une course de marquage et d’élimination, aujourd’hui Fuglsang distancé sur ennui mécanique… A son sujet, la manière assez étonnante dont il franchit la ligne, totalement relevé et abattu, ne l’annoncerait plus comme l’un des tout premiers favoris…
    Il est déjà temps de reconnaitre à Peter Sagan ce qui lui revient de manière indiscutable: grand animateur avec sa formation Bora sur le Tour de France, notamment dans les étapes de Lavaur et de Lyon, au point d’avoir donné un réel attrait à la lutte pour le maillot vert, une lutte presque aussi intéressante que celle pour le maillot jaune, et puis de reproduire de manière parallèle cette magnifique façon de courir sur ce giro, dans cette lutte au maillot cyclamen toujours sur les épaules de Démare… A la différence d’avoir été aujourd’hui quasi totalement et personnellemnt à la manoeuvre, comme indicateur d’une condition ascendante… Observons à ce stade que P.Sagan est bien le seul coureur animateur et au plus haut niveau sur les deux grands tours, quand trés peu de coureurs se sont seulement hasardés à tenter de boucler successivement le Tour puis ce Giro…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.