Pieter Serry s'est fait contrôler en plein milieu du Gala du Flandrien ce mardi.
Pieter Serry s'est dit très énervé par le traitement qui lui a été réservé lors de ce contrôle. Photo : @Pieter_Serry
Pieter Serry contrôlé lors du Gala du Flandrien
4.5 (90%) 4 votes

Mardi soir, Yves Lampaert a été élu Flandrien de l’année 2018 à Ostende au cours d’une cérémonie de gala. Mais ce n’est pas le seul événement qui a marqué cette soirée. En effet, son coéquipier chez Quick-Step Pieter Serry a lui été contraint de passer un contrôle antidopage en plein milieu des festivités, ce qui n’a pas du tout plu au coureur belge.

« Ce n’est pas une blague, mais je demande à Pieter Serry de se présenter à la sortie auprès des contrôleurs »

C’est une scène qui a forcément fait beaucoup parler d’elle. Alors que Pieter Serry assistait à la cérémonie de remise du prix de Flandrien de l’année, le coureur de 29 ans a été prié en plein milieu de l’événement de sortir de la salle afin de passer un contrôle antidopage. Les inspecteurs en charge de ce contrôle s’étaient préalablement présentés au domicile du belge (alors en route pour le gala), avant de prendre la direction du casino ou se déroulait la cérémonie.

Le CPA (association des cyclistes professionnels) s’est immédiatement plaint de cet incident, qui, comme l’a expliqué son président Gianni Bugno, est loin d’être une nouveauté : « Il y a eu des cas, qui nous ont été rapportés, où des coureurs ont été contrôlés le jour de leur mariage, lors d’un enterrement ou le premier jour d’école de leur petit enfant »

De son côté Pieter Serry s’est lui aussi offusqué, exprimant tout son énervement depuis ses réseaux sociaux « Un contrôle antidopage au milieu du Gala du Flandrien. Il n’était pas possible d’attendre une heure, le temps que l’événement se termine ? C’est mon second contrôle en deux semaines. Quel gâchis d’argent de la part de l’UCI! C’est une honte. »

 

Thibaud KEREBEL

1 commentaire

  1. On le sait, il y a parfois des futés qui probitent de certaines situations pour trichier. Porter plante ou lever les bras au cel ne sert à rien, ils biaisent et échappent aux radars. De là ces contrôles en serry. Mais ça arrive de se voir baiser après être passé au stop de sa forme pour ne pas avoir su s’arréter.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.