Premier titre de championne du monde de cyclo-cross pour Lucinda Brand

2
682
Lucinda Brand n'avait encore jamais gagné le mondial
C'est le jour de la consécration pour Lucinda Brand.

A de multiples reprises placé mais jamais vainqueur, Lucinda Brand vient d’être sacrée championne du monde de cyclo-cross pour la première fois de sa carrière. Sur le difficile circuit d’Ostende (Belgique), la Néerlandaise est venue à bout de deux compatriotes Annemarie Worst et Denise Betsema après une rude bataille. Lauréate l’an passé, Ceylin del Carmen Alvarado est passée à côté en finissant au sixième rang seulement.

Lucinda Brand avec le maillot arc-en-ciel en cyclo-cross

A force de persévérance, Lucinda Brand a obtenu le graal. Au terme d’une course haletante, la Néerlandaise est devenue championne du monde. Un titre qui lui manquait au palmarès jusqu’à présent alors qu’elle tournait autour les années précédentes. Ses compatriotes Annemarie Worst et Denise Betsema lui ont rendu la tâche très compliquée, avant finalement d’avoir eu le dernier mot.

https://twitter.com/lachainelequipe/status/1355532458977087491

Ceylin del Carmen Alvarado passe au travers

Quelques secondes seulement après le départ, un fait majeur a déjà marqué l’épreuve. Ceylin del Carmen Alvarado, qui restait sur une victoire en Coupe du monde, bien partie pourtant est allée au sol. Si elle est rapidement remontée sur le vélo, cela lui a fait perdre un certain nombre de places. Et finalement ne parviendra jamais à retrouver à un moment donné la tête de la course. Ses compatriotes néerlandaises qui n’ont jamais faibli étaient supérieures.

Final serré à l’avantage de Lucinda Brand

Dans la première partie de course, Denise Betsema a dominé et tenu la première position. La gagnante de la manche de Coupe du monde à Hulst en début d’année avait même plus de vingt secondes avant d’atteindre la mi-parcours. Mais cette situation n’a pas duré avec le retour de Lucinda Brand et Annemarie Worst. Cette dernière a ensuite paru la plus à l’aise, mais c’était sans compter sur Brand.

A l’entame du dernier tour, les trois premières étaient encore groupées et pouvaient tous espérer devenir la nouvelle championne du monde. Si Betsema s’est montrée ensuite un peu courte physiquement, Brand et Worst ne se sont quasiment pas quittées jusqu’au moment où cette dernière est tombée et perdu du coup quelques secondes. La décision s’est alors faite. Brand s’est dirigée vers la ligne d’arrivée sans se faire rattraper. De quoi donner une incroyable dimension à sa saison de cyclo-cross, qui l’avait déjà vu remporter le général de la Coupe du monde.

Classement Championnat du monde cyclo-cross Ostende 2021 – Top 10

1 – BRAND Lucinda (Pays-Bas) en 46:53
2 – WORST Annemarie (Pays-Bas) + 0:08
3 – BETSEMA Denise (Pays-Bas) + 0:19
4 – Honsinger Clara (Etats-Unis) + 0:52
5 – Kastelijn Yara (Pays-Bas) + 1:04
6 – Alvarado Ceylin del Carmen (Pays-Bas) + 1:12
7 – Richards Evie (Grande-Bretagne) + 1:13
8 – Cant Sanne (Belgique) + 1:43
9 – Brandau Elisabeth (Allemagne) + 2:07
10 – Majerus Christine (Luxembourg) + 2:08

2 Commentaires

  1. Bravo à la lauréate qui a bien mérité son titre. Magnifique championnat des Pays-Bas.

  2. Titre de consécration pour L. Brand, la plus régulière et la plus forte également sur l’ensemble de la saison avec la victoire finale en coupe du monde. Cette lutte pour le titre entre ces femmes fut bien à la hauteur de ce que les passionnés pouvaient en attendre, avec, comme souvent, une réelle indécision quant au résultat final, ceci malgré la volonté permanente, affichée et farouche de L.Brand, la championne affirmant finalement une emprise de plus en plus pressante au fil des tours…
    Nous avons donc retrouvé chacune de ces sportives dans leurs caractéristiques propres, dans ce particularisme qui rend la compétition féminine si attrayante : L.Brand en compétitrice si accrocheuse, routière à la fois endurcie et terriblemnt résistante; sa seconde A.Worst, dans des fulgurances physiques assez inhabituelles chez elle cette saison ou bien D.Betsema, fort bien partie, peu à la faute et assez parfaite en style s’émoussant sur la fin, mais à moins de vingt secondes sur la ligne… Le podium néerlandais s’avère finalement fort logique, ceci malgré l’abscence d’Alvarado, la championne en titre, laquelle paya le lourd tribu de la fougue ou d’une impulsivité aussi bien bénéfiques que parfois mal contrôlées, comme ici sur le départ… Au sol dès le premier virage, cela en fut terminé de ses chances pour la victoire, la chute conduisant également au sol la championne de Belgique S. Cant, cette dernière trés attendue sur son terrain et sans doute fort déçue de la huitième place finale; l’américaine Honsinger, finalement quatrième, nous gratifia quant à elle d’un retour sur l’avant assez formidable, une nouvelle fois trop tardif pourrait-on dire, etc… P.Clauzel, la première française, arrive relativement loin, à son rang, dans un top 20… Quant à la championne de France d’Arkéa, elle n’était pas là, loin des intempéries de ce bord de mer… Sans doute arquait-elle ailleurs, face à d’autres vents, peut-être sur route, à l’entrainement … Bravo néanmoins à toutes ces championnes, où qu’elles soient…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.