Profil de la 7e étape du Giro 2021
Septième étape du Giro 2021 : Notaresco - Termoli (181 km).
0 Partages

C’est une journée destinée aux sprinteurs. Il serait en tout cas surprenant d’assister à un autre scénario pour cette septième étape du Giro 2021. Les 181 kilomètres qui séparent Notaresco et Termoli sont globalement plats même s’il y a une portion vallonnée placée assez loin de l’arrivée. Est-ce que Tim Merlier ou Caleb Ewan vont doubler la mise ou un troisième coureur rapide va décrocher un succès sur ce 104e Tour d’Italie ?

Une autre issue qu’un sprint massif ?

Si les sprinteurs devraient avoir a priori l’avantage, la première partie du tracé sera tout sauf simple. Après une trentaine de kilomètres plats, les soixante suivants vont comprendre plusieurs montées dont celle de Chieti (4,7 km à 5,9%) la seule comptant pour le classement de la montagne. Quand le cap de la mi-course sera franchi, le profil sera quasiment tout plat. La route s’élèvera à quelques reprises, mais de manière très courte. Dans le final, les sprinteurs devront faire preuve de méfiance avec quelques pourcentages au niveau de la flamme rouge. Une fois passé cet ultime obstacle, ils pourront bel et bien s’expliquer. A moins qu’un baroudeur n’en décide autrement.

Suivre la septième étape du Giro en direct

La 7e étape du Tour d’Italie sera à suivre ce vendredi 14 mai en direct et en intégralité sur Eurosport Player. A partir de 12h45, Guillaume di Grazia, Jacky Durand, et Steve Chainel seront aux commentaires pour vous faire vivre cette journée de course.

Les favoris de la 7e étape – #Giro104

*** Caleb Ewan, Giacomo Nizzolo, Tim Merlier
** Elia Viviani, Peter Sagan, Dylan Groenewegen
* Davide Cimolai, Fernando Gaviria, Matteo Moschetti, Manuel Belletti, Andrea Pasqualon

La liste complète des engagés

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. La course poursuit sa route vers le sud avec cette arrivée en Molise, de nouveau en bord d’Adriatique, un peu comme l’avant-veille dans les Marches à Cattolica. L’essentiel se déroule cependant en Abruzzes, avec notamment ces passages par les collines en aplomb de l’Adriatique et par Chieti avec des panoramas vers les Appenins centrales et ce massif du Gran Sasso que visita dernièrement Tirreno-Adriatico . Tout en passant par Chieti, l’une des plus anciennes ville d’Italie au passé chargé d’histoire antique, Attila Valter y tentant bien sûr de conserver son maillot rose, les sprinters penseront déjà, bien avant l’heure, à cette ultime bosse juste avant l’arrivée : si elle entre dans les les cordes de C. Ewan, celui-ci pourrait alors encore mieux tenter de faire le doublé !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.