Giro 2019 étape 8
Le profil de la huitième étape du Giro 2019.

Samedi 18 mai aura lieu l’étape 8 du Giro 2019. Deuxième plus longue de cette 102e édition en terme de distance avec 235 kilomètres, son profil peut à la fois intéresser les sprinteurs mais aussi les baroudeurs. Chacun devra en tout cas se déjouer des différentes difficultés qui subsistent dans la dernière partie de course pour tenter d’accrocher un précieux et important succès.

A LIRE AUSSI : Tout savoir du parcours de l’édition 2019

Tout savoir de l’étape 8 du Giro 2019

A première vue, la huitième étape du prochain Tour d’Italie semble se diriger en faveur d’un sprinteur. Classée ainsi en étape de plaine, c’est le sentiment qui prédomine. Mais à y regarder de plus près, ce n’est pas forcément certain. Pourtant, les 158 premiers kilomètres pour être précis vont être quasiment plats comme la main. C’est dire qu’il ne faudra pas s’attendre à quelque chose en particulier sauf à penser qu’une échappé aura pris du champ.

Mais dans un deuxième temps, cela risque de devenir plus intéressant, car avec le Monte della Mattera qui se dressera sur ce parcours, les difficultés vont arriver. Ce qui va clairement donner du piment. Par la suite, ce ne sera pas non plus impossible de passer pour les sprinteurs, mais quand même un peu vallonné pour leur rendre la tâche plus compliqué. Peut-être que certains baroudeurs arriveront à en profiter. C’est toute l’incertitude en rejoignant Pesaro, la ville d’arrivée.

Les favoris à la victoire de l’étape 8 du Giro 2019

S’il est bien difficile de savoir quel baroudeur irait au bout en cas d’échappée gagnante, il est par contre plus aisé de connaitre les identités des coureurs si cela arrive au sprint avec un peloton complet. Dans ce cas de figure qui a une belle chance de se produire, Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe), Elia Viviani (Deceuninck – Quick Step) et Caleb Ewan (Lotto Soudal) seront en mesure de lutter pour la première place. Tout comme Arnaud Démare (Groupama-FDJ), Matteo Moschetti (Trek-Segafredo) Sacha Modolo (EF Education First) et Giacomo Nizzolo (Team Dimension Data), qui seront davantage des outsiders.

Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.