Giro 2019 étape 9
Le profil de la neuvième étape du Giro 2019.
104 Partages

Dimanche 19 mai aura lieu l’étape 9 du Giro 2019. Importante et particulière à plus d’un titre, car déjà il s’agit de la dernière journée de course dans cette première semaine avant une journée de repos bien méritée. Puis, parce que c’est un contre-la-montre individuel qui va être prépondérant pour ceux qui visent le classement général. Mais attention à bien gérer son effort, il s’annonce difficile et donc assez long pour couvrir les 34,7 kilomètres au total.

A LIRE AUSSI : Tout savoir du parcours de l’édition 2019

Tout savoir de l’étape 9 du Giro 2019

Dans chaque Grand Tour, il y a forcément des journées plus importantes et marquantes que d’autres. La dernière de la première semaine du Giro 2019 entre dans cette catégorie avant même qu’elle soit disputée, car c’est certain il va y avoir des écarts, c’est certain. Avec un contre-la-montre individuel de près de 35 kilomètres et qui sera difficile à négocier, les ambitions des prétendants au classement général prendront une tournure positive pour certains et négative pour d’autres après en avoir terminé. En s’élançant de Riccione, les deux premiers tiers du parcours environ (jusqu’au deuxième pointage intermédiaire au km 22,2) vont s’avérer favorable aux rouleurs et purs spécialistes de l’exercice solitaire.

Ensuite, ce sera une toute autre histoire. La route va s’élever de façon quasi ininterrompue jusqu’à la ligne d’arrivée tracée à San Marino. Les grimpeurs pas forcément adeptes du chrono seront alors plus dans leur élément, et pourront peut-être encore mieux limiter la casse ou même reprendre du temps. La gestion de l’effort sera aussi primordial, car c’est bien un contre-la-montre en deux parties distinctes auquel les coureurs auront droit. Le résultat de chacun pourrait avoir une incidence sur le comportement à adopter les jours suivants.

Les favoris à la victoire de l’étape 9 du Giro 2019

Par rapport à ce contre-la-montre, la combinaison gagnante s’approche forcément d’un spécialiste de l’exercice doté de grandes qualités de rouleur mais aussi de grimpeur ou en tout cas de bien passer les bosses. A ce jeu-là, Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma) paraît être en toute logique l’homme principal à battre. Mais il faudra également compter sur Bob Jungels (Deceuninck – Quick Step), Vincenzo Nibali (Bahrain Merida), Simon Yates (Mitchelton-Scott) capables de réaliser le meilleur temps de la journée.

104 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.