Primoz Roglic (Jumbo-Visma) :
Primoz Roglic : "Le Tour d'Italie est encore long" - Photo : Jumbo-Visma
143 Partages
Primoz Roglic (Jumbo-Visma) : « Le Tour d’Italie est encore long »
5 (100%) 2 vote[s]

Vainqueur du chrono inaugural du Tour d’Italie qui a débuté hier à Bologne, Primoz Roglic a d’ores et déjà marqué des points et fait figure de grand favori à la victoire finale. Le leader de la Jumbo – Visma a donc remporté le contre-la-montre devant Simon Yates (Mitchelton – Scott) pour 19 secondes et Vincenzo Nibali (Bahrain – Merida) pour 23 secondes.

Primoz Roglic, favori du Tour d’Italie

Il s’agit de la huitième victoire de la saison pour Primoz Roglic. Le Slovène, qui a brillé à Tirreno-Adriatico et au Tour de Romandie notamment, a fait du Giro son grand objectif de la saison. En constant progrès ces dernières années, le coureur de 29 ans revient sur les routes du Tour d’Italie après deux ans d’absence. En 2016, il s’était classé à une anecdotique 58ème place mais avait déjà remporté une étape, un contre-la-montre individuel de 40 kilomètres. Avec une préparation entièrement axé sur le Giro, le leader de la Jumbo-Visma arrive dans une excellente condition et a déjà montré qu’il était le plus fort en remportant le prologue devant Simon Yates (Mitchelton – Scott) et Vincenzo Nibali (Bahrain – Merida). Sur les Grands Tours, son meilleur résultat reste le Tour de France 2018 au terme duquel il a échoué au pied du podium.

« Porter le maillot rose à Vérone »

Dans un communiqué publié par son équipe Jumbo – Visma, il se dit heureux mais reste prudent car la course est encore longue : « Je suis super heureux d’avoir gagné aujourd’hui. Je n’avais aucune tactique, j’ai commencé vite et j’ai essayé de garder mon rythme dans la montée finale. C’est un bon début, mais l’objectif est de porter le maillot rose à Vérone. Il y a encore beaucoup de chemin à faire et j’attends les trois prochaines semaines avec impatience. »

On peut donc penser que Primoz Roglic ne va pas défendre son maillot rose toute la semaine et le laisser filer à un membre d’une échappée victorieuse par exemple, afin de ne pas user ses coéquipiers en vue d’une bataille dans les massifs montagneux.

143 Partages
Elodie LEQUILBEC

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.