Primoz Roglic rélaise la belle opération du jour
Primoz Roglic vainqueur comme l'an dernier d'une étape. Photo : @letour
254 Partages

Pour la dernière journée de montagne de ce Tour de France, la victoire est revenue à Primoz Roglic (Team LottoNL-Jumbo) après une course très animée. Très en vue dans le Col d’Aubisque, le Slovène a fait la différence dans la descente pour s’envoler vers le succès devant un groupe de quelques éléments composé des meilleurs grimpeurs du peloton. Une nouvelle fois solide, Geraint Thomas (Team Sky) 2e aujourd’hui a conservé son maillot jaune. Romain Bardet a pris la troisième place.

Primoz Roglic termine la montagne sur une très belle note

La bataille des cadors tant attendue a bien eu lieu ! Pour le dernier opus pyrénéen, les meilleurs coureurs du général plus d’autres grimpeurs ont offert un récital pour ce qui restera comme la plus belle étape de ce Tour de France. En tout cas, l’une des plus animées assurément. Et à la fin, c’est Primoz Roglic, le leader de LottoNL-Jumbo qui est allé décrocher la victoire au prix d’un bel effort dan le final. Très remuant dans le Col d’Aubisque, dernière grande difficulté de cette 105e édition, le Slovène a su provoquer un écart décisif avec ses concurrents dans la descente.

Mais avant de pouvoir réaliser cette grande performance, il a notamment profité d’un énorme travail de son équipier Robert Gesink. Ce dernier a réduit l’écart à lui seul alors que le peloton maillot jaune était rejeté à trois minutes trente secondes de l’échappée au pied de l’Ausbique. Sans cet effort, Mikel Landa, Rafal Majka, Romain Bardet ou encore Ilnur Zakarin, qui avaient tenté leur chance dès le Tourmalet aurait pu aller au bout pour décrocher la victoire. Mais les attaques successives de Dumoulin, Martin et Roglic par la suite pour déstabiliser la Sky ont fait réduire complètement l’écart.

Dans les vingt derniers kilomètres, Primoz Roglic a véritablement pris ses responsabilités. Menant un rythme impressionnant, il est revenu dans un premier temps sur Rafal Majka (Bora Hansgrohe) qui avait passé le Col d’Aubisque en tête. Et ne va plus jamais quitter la première position, en distançant progressivement le reste du groupe des favoris. Terminant en solitaire dans les rues de Laruns, c’est une démonstration qu’a réalisé le nouveau 3e du classement général. En terminant avec 19 secondes d’avance sur ses principaux adversaires, ça lui permet de prendre place sur le podium provisoire aux dépends de Chris Froome. Par contre, l’autre coureur protégé du Team Sky, Geraint Thomas est bien resté au sommet de la hiérarchie et se rapproche plus que jamais de la victoire finale. Il a plus de deux minutes d’avance sur Tom Dumoulin à 48 heures de l’arrivée. Le contre-la-montre de demain sera le dernier grand rendez-vous pour ces coureurs.

254 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. Décidément, il vaut mieux ne pas trop retenir les commentaires des consultants télé, trop focalisés sur les courses de Barguil ou de Bardet, et qui raillent le fantastique travail de Robert dans les Bordères ou annoncent que Roglic n’étant qu’un modeste descendeur, celui-ci n’a aucune chance à attaquer au sommet du Soulor ou de l’Aubisque…. En fait, le slovène est bien la plus belle confirmation de ce tour, le plus bel attaquant aussi dans ce qu’il paraissait possible de faire face à cette formation Sky… Fin calculateur, le champion semble parfaitement analyser ce que la course exige et demande, à l’exemple sa très belle attaque dans l’attaque de Mende. L’autre grande confirmation, ce serait le jeune colombien Bernal, qui a de nouveau réussi à bernaliser la course dans les Bordas puis les attaques du slovène, du four et du moulin pour Thomas ou même un Froome toujours en baise, peu apte à se casser devant et contraint de se caser derrière, déclinant comme annoncé l’avant-vieil, la veille de la fameuse étape d’hier qui, rappelons-le, partait de Trie et qui vit Démare avoir la chance de vaincre à Pau, victoire d’ailleurs méritée tant il s’était fait la couenne les jours précédents. Revenons au jaune : avec ces courriers pastis devant, et disposant aisément de fortuneo dans le bidon ainsi que de tous ces porteurs d’eau vers Larrens la Dalle, Thomas n’eut donc nécessité de rouler un seul mètre ni même en maitre… Nous aurions aimé le voir imiter la classe, mais ce ne fut le cas, tant équipiers et adversaires le transportèrent comme dans un fauteuil.

  2. Très belle étape . Beau vainqueur . Enfin une course débridée qui a contrarié la Sky . Les masques sont tombés . Comme d’habitude un groupe s’est formé à l’avant de la course après quelques kilomètres de course . Notre d’Artagnan national est passé en tête , sur deux premiers cols s’assurant le maillot à pois . Les coureurs du général se sont enfin vraiment découverts . Il était temps . On s’aperçoit rapidement que la Sky est beaucoup moins sereine et se lézarde au fils des kilométres . Si Thomas Géraint reste solide , Chris Froome a une nouvelle fois plié , il est temps que le tour se termine pour ce coureur . Romain Bardet a été présent , il lui manque pas grand chose aujourd’hui pour cette victoire d’étape . Pierre Roger Latour est plus prometteur , on verra son classement sur l’étape chrono , c est le futur d’AG2R . Il sera aussi intéressant de voir les possibilités de Egan Arley BERNAL GOMEZ sur cet exercice . Je verrai bien aussi Julian Alaphilippe nous faire un bon résultat , après tout il est toujours intéressant d’ essayer et de comparer les performances de chacun sur ce type d’épreuve . Cette  » dernière  » étape nous fera entrevoir le futur de certains .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.