Vinokourov, son procès avec Kolobnev reporté
Alexandre Vinokourov, suspecté d'avoir payé pour gagner Liège-Bastogne-Liège. Photo : Site officiel équipe Astana.

Le tribunal correctionnel de Liège a pris la décision de reporter le procès qui devait avoir avoir lieu concernant l’affaire de corruption entre Alexandre Vinokourov et Alexandr Kolobnev. Ces deux coureurs sont suspectés d’avoir arranger le final de Liège-Bastogne- Liège 2010. Alexandre Vinokourov aurait promis à son adversaire la somme de 150 000 euros en échange de le laisser gagner ce Monument du cyclisme.

Report du procès Vinokourov-Kolobnev pour corruption

A la demande d’Alexandre Vinokourov et Alxandr Kolobnev, leur procès prévu ce mardi 13 mars 2018 au tribunal correctionnel de Liège n’a pas eu lieu. Impliqués tous les deux dans une affaire présumée de corruption, une audience fixant le calendrier d’échange des conclusions se tiendra le 19 juin prochain a rappelé l’AFP. Le procès se tiendra logiquement quelques semaines après cette date, possiblement au cours de l’été. Les deux parties ont souhaité un report, car Kolobnev a un nouvel avocat alors que Vinokourov souhaite verser de nouvelles pièces au dossier.

A lire aussi : Vinokourov demande l’abandon des poursuites de la “Doyenne” 2010

L’affaire les concernant remonte déjà 2010. C’était sur Liège-Bastogne-Liège et les deux coureurs se disputaient la victoire dans le final. Un duel qui se serait arrangé à quelques centaines de mètres de l’arrivée. Vinokourov est soupçonné d’avoir versé 150 000 euros à Kolobnev pour obtenir ce succès de prestige dans un Monument du cyclisme. Une hypothèse démentie depuis par les coureurs qui se défendent d’avoir eu recours à une telle pratique. Et ce malgré la trace d’un versement bancaire de la même somme du Kazakhe vers le compte du Russe.

Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. Les dossiers et les affaires s’empilent, la justice est toujours longue à se prononcer; C’est un peu comme le linge dans les armoires, des fois vous retrouvez sous le tas des fringues que vous mettrez plus jamais… Alors autant balancer ce qui sert plus à rien…
    Là, les deux parties attendent peut-être une prescription., qu’il ne soit plus nécessaire de juger l’affaire ?… De toutes façons, en ce milieu-là, comme dans tant d’autres faut-il le rappeler, ce truc pourrait en effet être rangé au rayon des banalités !…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.