Reaction Pello Bilbao etape 6 Criterium du Dauphine 2018
Pello Bilbao a résisté à la fatigue pour s'imposer sur la 6e étape du Critérium du Dauphiné 2018. - Photo : A.S.O./Alex Broadway.

Vainqueur de la 6e étape du Critérium du Dauphiné 2018 ce samedi, Pello Bilbao (Astana) était très heureux. L’Espagnol, qui a participé au Giro 2018 en terminant 6e du classement général, était usé, mais il a trouvé les ressources mentales pour résister à la fatigue accumulée.

À lire : Le classement complet de la 6e étape

Pello Bilbao a résisté sur la 6e étape du Critérium du Dauphiné 2018

Une jolie performance. Pello Bilbao a réalisé une grande course ce samedi sur la 6e étape du Critérium du Dauphiné 2018. Parti dans l’échappée du jour, il a réussi a résisté aux favoris au classement général pour aller s’imposer à La Rosière. Forcément heureux après l’arrivée, l’Espagnol n’a pas caché qu’il était très fatigué. La cause ? Sa participation au Giro 2018 qui l’a usé physiquement puisqu’il a tout fait pour rester dans le top 10 et finalement terminer à une excellente 6e place.

« C’est incroyable de gagner ici. Hier (vendredi) j’ai eu un mauvais jour, j’étais cuit, je payais mes efforts du dernier Giro. En revanche aujourd’hui (samedi) j’avais de bonnes jambes et j’ai voulu tenter quelque chose. Je voulais prendre l’échappée, et finalement le groupe a pris un bon rythme. L’avance était maigre, mais je voulais surtout garder une petite marge pour les 5 derniers kilomètres. C’est ce que j’ai réussi à faire, ça a fonctionné. C’est dur de rester en condition après le Giro, mais mentalement si on arrive à tenir, le reste suit. » Réaction Pello Bilbao étape 6 Critérium du Dauphiné 2018

Une belle ténacité de la part de Pello Bilbao qui a payé et qui lui a surtout offert sa deuxième victoire de la saison après celle obtenue sur la 1re étape du Tour des Alpes. Mais celle de ce samedi semble avoir une saveur toute particulière pour l’Espagnol.

Etienne Tauveron
Je me présente (c'est à ça que sert cette petite case), moi c'est Étienne, 27 ans, jeune journaliste en possession d'un Master en journalisme sportif obtenu à l'EDJ de Nice en 2017. J'ai donné mon premier coup de pédale sur Today Cycling en novembre 2017. Je suis un passionné de sport en général : rugby, foot, Formule 1, basket-ball,... tout y passe ou presque. Auvergnat (plus précisément Bourbonnais), je suis un supporter de Romain Bardet, Julian Alaphilippe et Rémi Cavagna. Les autres coureurs français ont mon soutien aussi, quand même !

1 commentaire

  1. Cette année, nous voyons un nouveau Bilbao, tourné vers l’avenir, non seulement par ses différents commerces de riches rapports dans les rues prés du port, mais aussi son avec son célèbre musée américain d’art moderne au design à la con qui attire aussi pas mal de clients; Bilbao lui-même n’amuse pas la galerie, car il est en condition depuis le tour des Alpes, en effet ! Il a environ un pinot dans chaque jambe et les régions alapines lui conviennent sans doute trés bien.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.