Remco Evenepoel s’impose au sommet sur la 3e étape du Tour de Burgos

2
6088
Remco Evenepoel vainqueur de la 3e étape du Tour de Burgos 2020
Remco Evenepoel s'est imposé en solitaire sur la 3e étape du Tour de Burgos jugée au sommet. Photo Deceuninck - Quick Step/David Ramos/Getty Images

Remco Evenepoel (20 ans) a remporté la 3e étape du Tour de Burgos jugée au sommet de Picón Blanco après 150 kilomètres de course. Si les bordures ont un temps tendu la course, c’est un peloton presque groupé qui a attaqué la pente finale (8,5 kilomètres à 9%). Le jeune coureur belge de la Deceuninck – Quick Step s’est imposé devant George Bennett (Jumbo-Visma) relégué à 18 secondes et Mikel Landa (Bahrain-McLaren) à 31 secondes. Evenepoel a également pris la tête du classement général.

Coups de bordures sur la 3e étape du Tour de Burgos

L’étape s’est emballée à une soixantaine de kilomètres de l’arrivée dans une portion fortement exposée au vent. BORA-hansgrohe et INEOS ont alors tenté un coup de force en faisant exploser le peloton. Tous les favoris mis à part Richard Carapaz, Felix Grosschartner qui portait le maillot de leader et Rafal Majka étaient dans le groupe de tête. Remco Evenepoel, David Gaudu et les autres étaient relégués à un second voire un troisième échelon de course.

Un peloton groupé au pied de la dernière difficulté

Si l’échappée a compté près de 10 minutes d’avances en cours d’étape, les chances de victoire étaient moindres au pied de la dernière difficulté. En pièce détachée, seul Roger Adrià (Equipo Kern Pharma) en tête a essayé de résister au retour des favoris. Mitchelton-Scott a pris ses responsabilités et a imposé le tempo avant que les plus forts ne se détachent sous l’impulsion d’Esteban Chaves et George Bennett. Mais c’était sans compter sur Remco Evenepoel qui, à un moment où ses deux adversaires éprouvaient le besoin de souffler, a accéléré pour filer seul vers la victoire.

https://twitter.com/VueltaABurgos/status/1288847809999974407

Classement Étape 3 du Tour de Burgos 2020 – Top 20

Le classement complet de la 3e étape est à retrouver ici.

 NomEquipeTemps
1 EVENEPOEL RemcoDeceuninck – Quick Step03:59:09
2 BENNETT GeorgeTeam Jumbo-Visma00:18
3 LANDA MikelBahrain – McLaren00:32
4 CHAVES EstebanMitchelton-Scott00:35
5 ALMEIDA JoãoDeceuninck – Quick Step00:45
6 HERMANS BenIsrael Start-Up Nation00:52
7 CARAPAZ RichardTeam INEOS,,
8 ARU FabioUAE-Team Emirates01:03
9 NICOLAU JoelCaja Rural – Seguros RGA01:20
10 NIEVE MikelMitchelton-Scott,,
11 YATES SimonMitchelton-Scott,,
12 DE LA CRUZ DavidUAE-Team Emirates01:33
13 ADRIÀ RogerEquipo Kern Pharma,,
14 RODRÍGUEZ CristiánCaja Rural – Seguros RGA01:43
15 VALVERDE AlejandroMovistar Team02:09
16 DE LA PARTE VíctorCCC Team02:19
17 BOL JetseBurgos-BH,,
18 MEINTJES LouisNTT Pro Cycling02:25
19 RODRÍGUEZ ÓscarAstana Pro Team02:29
20 HAIG JackMitchelton-Scott02:31

Classement général Tour de Burgos – Etape 3 – Top 20

Le classement général complet est à retrouver ici.

 NomEquipeTemps
1 EVENEPOEL RemcoDeceuninck – Quick Step11:35:16
2 BENNETT GeorgeTeam Jumbo-Visma00:18
3 LANDA MikelBahrain – McLaren00:32
4 CHAVES EstebanMitchelton-Scott00:35
5 ALMEIDA JoãoDeceuninck – Quick Step00:45
6 CARAPAZ RichardTeam INEOS00:52
7 HERMANS BenIsrael Start-Up Nation,,
8 ARU FabioUAE-Team Emirates01:03
9 DE LA CRUZ DavidUAE-Team Emirates01:33
10 NIEVE MikelMitchelton-Scott01:35
11 VALVERDE AlejandroMovistar Team02:09
12 DE LA PARTE VíctorCCC Team02:19
13 RODRÍGUEZ ÓscarAstana Pro Team02:29
14 MEINTJES LouisNTT Pro Cycling02:45
15 ADRIÀ RogerEquipo Kern Pharma02:53
16 RODRÍGUEZ CristiánCaja Rural – Seguros RGA03:03
17 DÍAZ José ManuelNIPPO DELKO One Provence03:28
18 CHERNETSKI SergeiGazprom – RusVelo,,
19 BERRADE UrkoEquipo Kern Pharma04:15
20 LIETAER EliotBingoal – Wallonie Bruxelles04:16

2 Commentaires

  1. Le peloton était groupé aux bas des pentes du Picon Blanco, mais celui-ci était déjà bien réduit, et certains leaders déjà bien entamés, avec David Gaudu accompagné du seul Scotson ou bien Ivan Sosa en sursis aprés n’avoir cessé de faire l’élastique, sous l’impulsion en grande partie de ses propres équipiers Ineos, une équipe pour laquelle la tactique ne semble pas varier pas au fil des ans, quels que soient les éventuels changements au sein du groupe. Car le décantage s’amorça bien avant le bas de cette arrivée au Picon et la traditionnelle énorme rouquille offerte au vainqueur à chaque arrivée de ce tour de Burgos…
    Et puis il y a donc cette victoire d’Evenepoel qui élimine ainsi les derniers doutes qui subsistaient à son endroit quant à sa capacité à passer les cols longs et difficiles… Les autres n’étaient pas à la rue, Aru d’ailleurs en bonne place, mais les derniers survivants durent laisser le belge s’envoler de manière assez irrémédiable à l’approche du sommet, Evenepoel époussetant ce qui restaient de doute ou de concurrence tout en le montrant par un geste superflu et remarqué au passage de la ligne… Avec l’âge, le jeune belge évolue, il ne s’effondre plus en larmes aprés l’arrivée, le voici qui époussette ou époutit le maillot… Epoutir ou époutier, les deux variantes du verbe sont utilisables; comme dans le cas Evenepoel, l’exception est rare : il n’est pas possible de dire réfléchir ou réfléchier, rafraichir ou rafraichier, etc, etc…

  2. Une très belle étape sans aucun doute . Remco Evenepoel vainqueur au sommet du Picon Blanco, pas vraiment une surprise , quoique ….. On commence à connaître l’oiseau et sa façon d’aborder les courses . Deux solutions s’offrent à lui , vaincre ou perdre ( en fait vaincre tout le temps ) , voilà la façon de courir de Remco . Deceuninck – Quick Step est une très belle équipe qui sait obtenir une belle cohésion de ces coureurs . Dans un premier temps J’ai été surpris de ne pas les voir dans la première bordure et à l’avant de la course accompagner les Bora notamment . Voulu pas voulu ? question qui restera sans réponse probablement . Remco a bien été protégé par ces coéquipiers jusqu’en bas du Picon Blanco . Une montée sèche qui ne l’a pas désavantagé . Il a monté cette difficulté comme un contre la montre . Ecœurant tout le monde au passage . Aucun démarrage j’accélère dans les deux derniers kilomètres et plus personne derrière . Voilà messieurs la façon de courir de Remco . Un petit geste déplacé sur la ligne ( avait il une mouche sur son maillot ? ) qui ne plaira pas à tout le monde . Conclusion , il a grimpé ce col pentu mieux que les grimpeurs , il a bordé cette mini saison 2020 plein pot . Quel coureur peut le battre sur ce tour Burgos ? Je cherche ….. La cinquième étape semble lui tendre les bras , même profil d étape que la Picon Blanco avec un pourcentage final moins prononcé . Les adversaires du Remco se posent probablement la question comment contre carré ce coureur ( cela devient compliqué ) Mais attendons de le voir sur des étapes avec plusieurs grands cols ( faut espérer une petite faiblesse sans méchanceté ) Malgré tout on peut dire qu’il n’est pas puncheur , ni sprinteur , et il n’aime pas les pavés ( un comble pour un Belge ) pour le reste les réponses arriveront bientôt .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.