Santiago Buitrago s’offre l’étape reine du Giro 2023, Geraint Thomas reste en rose

1
429
Santiago Buitrago s'offre l'étape reine du Giro 2023, Geraint Thomas reste en rose
Santiago Buitrago a su profiter d'une nouvelle étape promise aux baroudeurs. Photo : @giroditalia

En conclusion de la dix-neuvième étape du Giro 2023 aux Tre Cime di Lavaredo, Santiago Buitrago (Bahrain – Victorious) est parvenu à s’imposer en solitaire après avoir décroché Derek Gee (Israel – Premier Tech) à moins de 2 kilomètres de l’arrivée. Chez les favoris pour le général, Primoz Roglic (Jumbo – Visma) a repris trois secondes aux dépends de Geraint Thomas (INEOS Grenadiers) toujours maillot rose, mais très loin d’être assuré de la victoire finale. Thibaut Pinot (Groupama – FDJ) est quasiment assuré de remporter le classement de la montagne.

Pour la dernière étape de montagne en ligne, sur la 106e édition du Giro, les baroudeurs ont pu se mettre en évidence. A l’image de ces trois semaines de course où à de nombreuses reprises les échappés sont allés au bout. Cette fois-ci, cela a tourné en faveur de Santiago Buitrago qui a su faire la différence dans la montée finale menant aux Tre Cime di Lavaredo. Avec comme dernier rival Derek Gee, qui a mené jusqu’à environ 2 kilomètres de l’arrivée avant de se faire rattraper et déborder par le Colombien.

Du côté des mieux placés au classement général, il a fallu attendre les derniers kilomètres pour que la bataille soit déclenchée. Elle a démontré la supériorité de Primoz Roglic et Geraint Thomas, comme la veille. Avec un léger avantage au Slovène, reprenant 3 secondes au Britannique. Du coup, il y aura 26 secondes d’écart entre les deux hommes au moment de prendre le départ du contre-la-montre demain. Le suspense pour la victoire finale reste donc totale. Et ne pas oublier Joao Almeida, même s’il a été une nouvelle fois un cran en-dessous. Le Portugais est au troisième rang, à 59 secondes, et peut croire à un possible retournement de situation.

A noter que ce chrono au Monte Lussari aura également de l’enjeu pour un certain Thibaut Pinot. Désormais sixième au général, le Français a l’occasion de finir dans le top 5. Mais aussi et surtout d’assurer sa victoire au classement de la montagne. Il compte 28 points d’avance sur Derek Gee.

https://twitter.com/Eurosport_FR/status/1662118600512008193

Classement de l’étape – Top 10

1 – BUITRAGO Santiago (Bahrain – Victorious) en 5:28:07
2 – GEE Derek (Israel – Premier Tech) + 0:51
3 – CORT Magnus (EF Education-EasyPost) + 1:46
4 – ROGLIČ Primož (Jumbo-Visma) m.t
5 – THOMAS Geraint (INEOS Grenadiers) + 1:49
6 – ALMEIDA João (UAE Team Emirates) + 2:09
7 – CARUSO Damiano (Bahrain – Victorious) m.t
8 – ARENSMAN Thymen (INEOS Grenadiers) m.t
9 – PINOT Thibaut (Groupama – FDJ) + 2:16
10 – RUBIO Einer Augusto (Movistar Team) + 2:26

Lire aussi : Le classement complet de l’étape

Classement général – Top 10

1 – THOMAS Geraint (INEOS Grenadiers) en 81:55:47
2 – ROGLIČ Primož (Jumbo-Visma) + 0:26
3 – ALMEIDA João (UAE Team Emirates) + 0:59
4 – CARUSO Damiano (Bahrain – Victorious) + 4:11
5 – DUNBAR Eddie (Team Jayco AlUla) + 4:53
6 – PINOT Thibaut (Groupama – FDJ) + 5:10
7 – ARENSMAN Thymen (INEOS Grenadiers) + 5:13
8 – KÄMNA Lennard (BORA – hansgrohe) + 5:54
9 – LEKNESSUND Andreas (Team DSM) + 6:08
10 – DE PLUS Laurens (INEOS Grenadiers) + 7:30

Lire aussi : Le classement général complet

1 COMMENTAIRE

  1. Hormis au sommet du Bondone avec la victoire d’Almeida, sur toutes les grandes arrivées au sommet de ce giro, un homme de l’échappée l’emporte : heureuse constatation pour les attaquants, mais relative déception quant à la grandeur ou la beauté de la course à la victoire finale; d’autant plus sur cette étape dite « reine », car l’échappée une fois formée en désignait aussitôt son vainqueur, S. Buitrago, l’ incontestable meilleur grimpeur du groupe… Quintana, Lopez ou même Pantano peuvent être écartés, Rubio et Buitrago, sur ce giro, maintiennent haut, en montagne, les couleurs de la Colombie…
    Le match des trois candidats à la victoire écarte progressivement J. Almeida, il est vrai davantage habitué à suivre ou à vaillamment s’accrocher en montagne qu’à s’y envoler. G.Thomas et P. Roglic se dégagent sur le dernier kilomètre de l’étape pour y révéler leur supériorité, mais aussi donner place à de nouvelles interrogations avant le chrono décisif… Nous voici amenés à scruter les visages de chacun après l’arrivée ou à s’interroger, par exemple, sur le choix des braquets de P. Roglic, son utilisation d’un mono-plateau de 40, etc… La ligne de chaine que donne le mono-plateau peut laisser sceptique, en général, donner l’impression, par exemple sur l’attaque de Thomas, de voir P. Roglic « pédaler dans la choucroute »… Ou alors ce choix s’avèrera-t-il approprié et décisif dans les virages et terribles pentes de ce chrono ?… De toutes façons, sans doute galvanisé par le terrain et devant son public, P. Roglic se prépare à livrer bataille; l’évidence dit que G. Thomas possède 26 secondes et l’avantage de partir en dernier; il lui faudra demeurer solide et ne pas flancher, comme dans une terrible épreuve…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.