Sepp Kuss vainqueur de la 15e étape
Sepp Kuss confirme son bel état de forme sur cette Vuelta.
132 Partages

Très précieux en tant qu’équipier depuis le départ, Sepp Kuss (Team Jumbo-Visma) a impressionné pour aller s’imposer dans la quinzième étape de la Vuelta. Au sommet de l’ascension du Santuario del Acebo, l’Américain l’a emporté devant Ruben Guerreiro (Team Katusha Alpecin) et Tao Geoghegan Hart (Team INEOS) rejeté à une quarantaine de secondes. Chez les prétendants du général, celui qui reste leader Primoz Roglic (Team Jumbo-Visma) a fait la meilleure opération en compagnie d’Alejandro Valverde (Movistar Team).

Aujourd’hui, ça ne pouvait pas être mieux pour le Team Jumbo-Visma ! Avec une victoire d’étape obtenue grâce à Sepp Kuss plus une place de leader consolidée par Primoz Roglic, le scénario parfait s’est déroulée pour cette formation. Pourtant, ils ont dû faire face aux offensives de leurs adversaires, surtout dans la première partie de la course. Movistar Team, Astana Pro Team ont essayé à tout prix de mettre au moins un coureur à l’avant. Avec Marc Soler ou Ion Izagirre, cette tâche a été réussi, mais l’équipe du leader Roglic ne s’est pas laissé faire. Et pour preuve, Kuss est allé à l’avant.

Si ce n’était pas forcément pour jouer d’abord la victoire d’étape, les événements sont changé les choses. Après cinquante premiers kilomètres environ des plus animés, cela s’est clairement calmé permettant à l’échappée de prendre du champ. En abordant la dernière montée où était jugée l’arrivée, il était d’ores et déjà certain qu’un baroudeur allait être désigné vainqueur sur cette étape. Sur ces ultimes kilomètres d’ascension, il n’y pas eu beaucoup de doute avec Kuss qui s’est montré supérieur par rapport à ses adversaires. A trente-neuf secondes et quarante secondes, Guerreiro et Geoghegan Hart ont dû se contenter d’une place sur le podium à distance respectable.

Valverde à l’attaque, Quintana dans le dur

Pour la bataille entre les favoris, une attaque a suffi pour tout faire exploser. Alejandro Valverde a changé de rythme à six kilomètres du terme. Très fort, le champion du monde a été accompagné seulement par Primoz Roglic, qui est encore un solide leader. Ce duo ne s’est pas quitté jusqu’au passage sur la ligne d’arrivée. Lopez et Pogacar ont perdu exactement quarante-et-une secondes. Mais le plus grand perdant est incontestablement Quintana, qui a marqué le pas en concédant une minute et trente-six secondes. Il va être difficile maintenant pour le Colombien d’inverser la tendance alors que se profile une nouvelle étape de montagne. Une occasion supplémentaire pour Roglic surtout de prouver que c’est bel et bien le patron dans cette édition.

132 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.