Simon Yates double vainqueur sur le Tour 2019
Simon Yates est venu à bout de la dernière étape des Pyrénées.
179 Partages

Lors de cette dernière journée passée dans les Pyrénées, comptant pour la quinzième étape, la victoire est revenue à Simon Yates (Mitchelton-Scott). Le Britannique a été le seul membre de l’échappée a résisté au retour des favoris du général. Parmi ceux-là, Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) est celui qui a fait une nouvelle fois la meilleure opération lui permettant de revenir plus que jamais dans le coup au général. Toujours leader, Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick Step) a montré quelques signes de faiblesse.

Un Tour plus que réussi ! Il n’était pas venu pour jouer le général, et plus en tant qu’équipier de son frère Adam, et pourtant Simon Yates se montre particulièrement brillant. Discret dans les dix premiers jours, cette deuxième semaine est notamment marquée par le coureur britannique. Déjà vainqueur à Bagnères-de-Bigorre, il vient de récidiver trois jours plus tard sur une autre étape pyrénéenne, mais encore plus tard. Avec un enchaînement de trois cols dans le final, il fallait assurément afficher une certaine forme pour prétendre faire un résultat. C’est ce qu’il est parvenu à faire. De quoi aborder la dernière semaine de course forcément avec l’esprit encore un peu plus libéré, et qui sait avec une nouvelle victoire en vue.

Alaphilippe cède mais reste en tête, du grand Pinot

Les derniers jours de ce Tour de France, Thibaut Pinot les attend avec impatience. Le contraire serait surprenant tant il aura été une nouvelle impressionnant après sa victoire au Tourmalet. C’est simple, il a été de nouveau le meilleur parmi les coureurs jouant le général, ce qui donne de grands espoirs pour les prochains jours. Sur les pentes menant au sommet de Prat d’Albis, le Français a fait la différence en portant une accélération qui a fait mal à tout le monde. Geraint Thomas et Steven Kruijswijk ont été incapables de suivre. Ils ont d’ailleurs fini à 49 secondes du coureur de la Groupama-FDJ alors que Emanuel Buchmann et Egan Bernal autres prétendants au podium et même à la victoire finale ont fini moins loin, à 18 secondes.

Conséquence immédiate, ces cinq hommes se tiennent au général. Ils ne sont séparés que d’une quarantaine de secondes, ce qui va donner un piment supplémentaire au triptyque alpestre qui s’annonce alpestre. devant cette meute, Julian Alaphilippe reste encore le chef de file. Mais pour combien de temps ? Aujourd’hui le Français a commencé à perdre du temps mais reste avec une minute et trente-cinq secondes sur son dauphin Geraint Thomas. Si les Pyrénnées nous ont offert plusieurs enseignements, c’est bien les Alpes qui seront le juge de paix pour départager les meilleurs.

179 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. Ah oui alors ! Et pour la deuxième fois ! Oh Yates !… Les coureurs épuisés ou malades n’auront pas trop de cette journée de repos à Foix, avec peut-être six roses de Foix pour soulager les plus mal en point. Malheureusement voici les Alpes avec ce terrible homme au marteau, et impossible de faire roue-libre ! Avec pour couronner le tout la canancule qui va monter d’un cri ! En tous cas, le cepos de cette journée bienvenue n’enlève pas d’indérision du général ! Encouragements à tous ces champions, avec messages , lettres ou colis . Courriers, avec reçus de dépôt, car les déçus du repos sont forts nombreux aprés ce passage dans les Pyrénées, comme en faisait foi la leine de certains dans dernière cette escapade sur les hauteurs de Foix..

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.