Soudal – Quick Step de Remco Evenepoel remporte de justesse le chrono par équipes de l’UAE Tour

1
751
Soudal - Quick Step de Remco Evenepoel remporte de justesse le chrono par équipes de l'UAE Tour
En gagnant le chrono avec son équipe Soudal - Quick Step, Remco Evenepoel fait la bonne opération au général de l'UAE Tour. Photo : @uae_tour

Le contre-la-montre par équipes de l’UAE Tour fut indécis jusqu’au bout. Pour une seconde, Soudal – Quick Step emmené par Remco Evenepoel s’est imposée devant EF Education-EasyPost. Mais ce n’est pas le champion du monde qui revêt le maillot de leader à l’issue de cette deuxième étape, mais Luke Plapp de la formation INEOS Grenadiers, troisième du jour à trois secondes.

La moindre seconde a coûté chère sur le contre-la-montre par équipes de l’UAE Tour, comptant pour la deuxième étape. Les cinq premières formations à l’arrivée ont été seulement séparés de cinq secondes. C’est dire l’écart ténu entre les meilleures formations du jour. Et finalement, Soudal – Quick Step a pris l’avantage sur ses concurrents en faisant la différence dans la deuxième partie du tracé.

La formation belge World Tour a fait mieux d’une seconde par rapport à EF Education-EasyPost, qui a longtemps occupé la place de leader. A seulement 3, 4 et 5 secondes, INEOS Greandiers, Bahrain – Victorious et Team Jayco AlUla sont les autres équipes à avoir été dans le coup pour la victoire. Côté français, Groupama-FDJ a pris la treizième place à 26 secondes, et devant AG2R Citroën Team quinzième, à 33 secondes du vainqueur.

Au classement général, il y a deux coureurs ex-aequo à la première place, avec Luke Plapp qui portera le maillot de leader sur la troisième étape aux dépends de Remco Evenepoel. Ce sont déjà les deux mieux placés dans la course à la victoire finale. Sans oublier, Pello Bilbao (Bahrain – Victorious) qui est à l’affût à 4 secondes. Le gain du classement général ne devrait pas échapper à l’un des coureurs appartenant à ce trio.

Classement de l’étape 2

1 – Soudal – Quick Step les 17,3 km en 18:17 (56,8 km/h)
2 – EF Education-EasyPost + 0:01
3 – INEOS Grenadiers + 0:03
4 – Bahrain – Victorious + 0:04
5 – Team Jayco AlUla + 0:05
6 – Team DSM + 0:10
7 – BORA – hansgrohe + 0:15
8 – UAE Team Emirates + 0:16
9 – Astana Qazaqstan Team + 0:17
10 – Trek – Segafredo + 0:19

Classement complet

Classement général

1 – PLAPP Luke (INEOS Grenadiers) en 3:35:50
2 – EVENEPOEL Remco (Soudal – Quick Step) m.t
3 – ARNDT Nikias (Bahrain – Victorious) + 0:03
4 – BILBAO Pello (Bahrain – Victorious) + 0:04
5 – CAVENDISH Mark (Astana Qazaqstan Team) + 0:15
6 – BOL Cees (Astana Qazaqstan Team) + 0:21
7 – KOOIJ Olav (Jumbo-Visma) + 0:23
8 – VAN LERBERGHE Bert (Soudal – Quick Step) + 0:29
9 – MERLIER Tim (Soudal – Quick Step) + 0:30
10 – DRIZNERS Jarrad (Lotto Dstny) + 0:50

Classement complet

1 COMMENTAIRE

  1. Les cinq premières équipes en cinq secondes, la course s’est jouée dans un mouchoir, en effet. Soudal-Quickstep, partant en dernier, et connaissant les écarts, tire sans aucun doute profit de l’ordre de départ, contrairement aux EF, l’une des premières équipes à partir.
    A ce sujet, observons le comportement du leader T. Merlier, pour Quickstep, qui, à l’approche du dernier kilomètre, lâche ses dernières forces en tirant un long bout droit, délaissant sa position de leader pour ne penser qu’à la victoire à l’étape et au temps de son leader Evenepoel en vue du général. Merlier, exténué, se relève à la borne, laissant Evenepoel finir en boulet de canon… Les roses referment leurs corolles; sur le fiel, Evenepol coiffe les EF !
    Dans un contexte poutant bien différent de celui de la veille, remarquons que ce sont les trois mêmes coureurs qui avaient conduit la course sur les bordures ainsi que l’échappée terminale de la première étape qui emmènent aujourd’hui les leurs aux premiers rang du chrono, en effectuant par exemple en tête une bonne part du dernier kilomètre : Evenepoel pour Quickstep, Bilbao pour Bahrain et Plapp pour Inéos.
    Deux comportements très contrastés pour les deux australiens en vue sur leurs championnats ou au Down Under : Plapp confirme et prend même le maillot de leader, tandis que J.Vine passe totalement à côté de cette course, car rapidement distancé par sa propre équipe, elle-même à un niveau très différent de celui affiché par les UAE de Pogacar en d’autres terres…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.