Tom Dumoulin un favori du Tour 2018
Tom Dumoulin sera présent sur le Tour de France en juillet prochain. Photo : Sunweb / LB/RB/Cor Vos

Le Néerlandais Tom Dumoulin, qui figurait initialement parmi les outsider de ce Giro 2017, est parvenu à déjouer tous les pronostiques et à s’imposer lors de la 100ème édition. Il est vrai que le contre-la-montre final avantageait le rouleur de la formation Sunweb qui avait surpris pas mal de monde par son sang froid lors des étapes de montagne, encore fallait-il que Dumoulin canalise ses nerfs et assume son statut de favori, ce qu’il a brillamment fait.

Giro 2017 – Tom Dumoulin, vainqueur : « Une émotion incroyable »

C’est un Tom Dumoulin envahi par l’émotion qui répondait aux questions des journalistes dès sa victoire officialisée : « C’est une victoire incroyable. Je ne peux pas décrire, c’est vraiment une émotion incroyable. J’étais sur les nerfs toute la journée, très nerveux. Dès le début de la journée, j’avais pourtant besoin de rester calme. Mais je l’ai fait! J’avais de bonnes jambes. »

Au bout de l’angoisse, la victoire

A la question de savoir si, durant son contre-la-montre, il était au courant des écarts avec ses plus proches concurrents : « Non, j’en avais parlé avec mon directeur sportif, il m’avait alors signalé que seulement si il était certain des écarts, il me dirait de prendre moins de risques dans les virages. Finalement, il l’a déjà fait à mi-parcours, je lui ai demandé si ce n’était pas un peu trop tôt. Quand j’ai franchi la ligne, il m’a dit que j’avais gagné. J’ai alors regardé l’écran de télévision et j’ai constaté que je n’avais que trois secondes. J’étais très énervé, en colère. Finalement, j’ai gagné et je suis super heureux. »

Une première pour les Pays-Bas

Tom Dumoulin est donc le premier Néerlandais a inscrire son nom au palmarès du Giro. Il rejoint ainsi Joop Zoetemelk et Jan Janssen, tous deux vainqueurs sur le Tour de France et le Tour d’Espagne.

Voir ou revoir toutes les actualités du Tour d’Italie 2017

https://twitter.com/TeamSunweb/status/868904597427019777

Consultez le site officiel du Tour d’Italie 2017

Alexandre PEETERS

3 commentaires

  1. Je pense que dans son propre pronostic, il ne se plaçait pas parmi les outsiders… Aucune faute en cela. Compte tenu de ses performances et d’une certaine confiance en ses capacités, élément fondamental de la réussite, il avait déclaré s’être préparé pour le général. Mais il est vrai que l’examen pronostique de la liste des engagés plaçait plutôt Quintana favori, et à un degré moindre Nibali, du fait de leurs victoires passées dans les grands tours…

  2. It is unbelievable how much coverage and glorious comments are made of Tom Dumoulin, Thibaut Pinot and the other European cyclists is made BUT SO LITTLE IS SAID ABOUT NAIRO QUINTANA! And this is not only in the Giro, I have noticed the same in the Tour de France. The year in Paris when Nairo was best youngster, best in the mountain and second place in the general they hardly mention his name here in Belgium and even in France. It all goes back to the fact that when it is someone from the developing world not much importance is given to the news and needless to say to his native Colombia that needs all good public relations it can get!!!

  3. La Colombie n’est pas un petit pays de cyclisme professionnel en développement ! Elle en serait même peut-être la première avec Quintana, Chaves, Lopes…etc…et avec bien sûr le fabuleux Gaviria, ses quatre étape et le maillot cyclamen du giro ! …. Quant aux commentaires sur Quintana, ils sont aussi fonction de sa manière de courir et de sa personnalité… Et parmi les innombrables commentaires à son sujet, il y a bien sûr ceux des belges, parfait connaisseurs de la chose cycliste, et il y a le vôtre !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.