Tom Dumoulin vise le Tour de France et les Jeux Olympiques en 2020
Tom Dumoulin vise le Tour de France et les Jeux Olympiques en 2020 - Photo : Sunweb
195 Partages

Après une saison difficile et écourtée en raison d’une blessure au genou, Tom Dumoulin a de grandes ambitions pour 2020. Le coureur néerlandais, qui va quitter la Sunweb pour l’équipe Jumbo-Visma, vise le Tour de France et les Jeux Olympiques.

Tom Dumoulin, auteur d’une saison difficile

Blessé au genou suite à une chute survenue lors de la 4ème étape du Tour d’Italie, Tom Dumoulin a connu une saison difficile. Le coureur néerlandais a tenté de reprendre la compétition au Critérium du Dauphiné mais a du abandonner et déclarer forfait pour le Tour de France où il était initialement prévu. Ce dernier a subi deux interventions chirurgicales cet été pour soigner son genou.

« Aujourd’hui, mon genou va très bien » explique Tom Dumoulin à Sporza. « J’ai roulé pendant quatre heures samedi avec Jos van Emden. J’ai l’intention de continuer l’entraînement jusqu’à fin octobre avant de partir en vacances puis je me préparerai pour la nouvelle saison. Tous les médecins sont convaincus que ça va bien se passer. Ils disent que mon genou va bien récupérer et ne me fera plus souffrir. »

Le Tour de France et les Jeux Olympiques dans le viseur

Dans une entrevue accordée à Sporza, Tom Dumoulin a déclaré vouloir faire du Tour de France et des Jeux Olympiques ses grands objectifs pour la saison 2020. Cependant, le coureur néerlandais va devoir composer avec les ambitions de Primoz Roglic et de Steven Kruijswijk, les deux autres leaders de l’équipe Jumbo-Visma sur les courses à étapes. En effet, après huit saisons passées avec la formation Sunweb, Tom Dumoulin va rejoindre la Jumbo-Visma l’an prochain et ne sera plus l’unique chef de file de son équipe sur les Grands Tours. Un pari risqué.

« Si le Tour de France me convient, je peux me débrouiller. Jumbo-Visma a d’ailleurs suggéré que je sois présent sur le Tour. Ensuite, les Jeux Olympiques suivent mais il y a très peu de temps entre les deux événements. Ce n’est pas idéal pour les Jeux, mais ce n’est pas impossible. Par le passé, il y a eu des vainqueurs du Tour qui ont brillé aux JO comme Bradley Wiggins. » En effet, le Britannique avait remporté la Grande Boucle en 2012 puis gagné la médaille d’or au contre-la-montre des Jeux de Londres. « Chez Sunweb, j’ai vu qu’il était difficile d’être le seul leader. Si je suis malade ou blessé, il y aura toujours un autre coureurs chez Jumbo-Visma qui pourra me remplacer, mais ce n’était pas le cas chez Sunweb. Et si nous partons sur un Grand Tour avec plusieurs leaders, nous ferons appel au coureur qui se trouve dans la meilleure position au général. Ineos le fait depuis des années. »

195 Partages
Elodie LEQUILBEC

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.