Anthony Turgis au départ de A Travers la Flandre 2021
Photo : Twitter / @Total_Direct_Energie
0 Partages

Total Direct Energie arrive mercredi sur A Travers la Flandre avec un des favoris, ni plus ni moins. Lors de la dernière édition de l’épreuve Flamande, en 2019, Anthony Turgis (24 ans à l’époque) avait terminé second, battu uniquement par Mathieu Van der Poel. Seulement, en l’espace de deux saisons, le Français a lui aussi gagné en maturité.

A Travers la Flandre 2021 : Anthony Turgis a rendez-vous

En attendant le Tour de Flandres ce dimanche, celui qui avait terminé second de A Travers la Flandre lors de la dernière édition – battu uniquement par la nouvelle coqueluche du cyclisme mondial, a déjà un premier rendez-vous ce mercredi. C’est évident, Anthony Turgis est monté d’un cran depuis 2019, voire de plusieurs. Et pour preuve, le coureur Francilien a marqué les esprits depuis ce début de saison 2021 aussi bien auprès des observateurs que de ses adversaires : 2e de Kuurne-Bruxelles-Kuurne, 10e de Milan-Sanremo, 12e du GP E3 ou encore 9e de Gand-Wevelgem. Anthony Turgis fait désormais partie de l’élite mondiale. Il ne lui reste plus qu’à confirmer son statut par une victoire de prestige, mercredi par exemple.

Sur ce A Travers la Flandre 2021, nul doute que Turgis pourra compter sur l’épaule solide du Néerlandais Niki Terpstra, vainqueur en 2018 du Tour des Flandres et du GP E3. Mais au vu de l’effectif de la formation Vendéenne venue en Belgique, c’est tout un groupe de costauds qui sera là pour épauler le talentueux coureur et l’aider à gagner.

La composition Total Direct Energie

Anthony Turgis (26 ans – France), Niki Terpstra (36 ans – Pays-Bas), Dries Van Gestel (26 ans – Belgique), Damien Gaudin (34 ans – France), Adrien Petit (30 ans – France), Geoffrey Soupe (33 ans – France) et Florian Maître (24 ans – France).

Consultez la liste complète des coureurs engagés sur l’épreuve.

0 Partages
Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

3 commentaires

  1. Super, super, super coureur. On sent qu’il lui en manque encore un peu ( de force pure et de vice ) dans les derniers km. Alors que les MVP and co peuvent fournir 1400w apres 200km lui a encore du mal, ou de la force moyenne pour tenter quelque chose en solo. En tout cas, superbe coureur, comme Oliver N, il mérite tellement !

  2. Il peut faire un top 5 , effectivement il lui manque peu de chose . C’est un coureur puissant taillé pour les classiques une similitude avec Sénéchal qui se trouve dans le même registre .

  3. Il a pour lui d’avoir terminé épuisé, ce qui le classe aux yeux qui n’a besoin de lunettes : à E3 aprés s’être donné à fond avec Van Aert en chasse derrière le groupe de tête et puis à l’arrivée de Gand-Wevelgem, aprés avoir tenté une aventure seul, là encore derrière le groupe parti à l’avant… Van Baarle revint sur lui permettant qu’il n’y sombrât point, et il obtint ainsi le top 10, épuisé, totalement inacapable de sprinter… Permettez que l’on sache apprécier de tels coureurs allant au bout d’eux-mêmes et ne pratiquant pas ce vélo où l’amateur ne se reconnait guère, ce sport où certains sprintent ou se rééchappent à 5km du but aprés avoir fait 50 ou 60 km échappés seuls en équilibre à l’avant, l’emportent le plus souvent, descendent de vélo comme de retour de balade et puis sautent trois à trois les marches du podium…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.