Tour de France 2017 : quel est le bilan des quatre équipes invitées ?

2
Tour de France 2017 - Quel bilan peuvent tirer les quatre équipes invitées par ASO ? Cofidis, Direct Energie, Fortunéo Oscaro et Wanty GG
Des 36 coureurs invités, Lilian Calmejane est le seul à être parvenu à lever les bras. C'était aux Rousses, lors de la 8e étape. Photo : ASO

ASO, l’organisateur du Tour de France 2017, a délivré quatre invitations pour son épreuve fétiche. En ont bénéficié les trois équipes françaises présentes en division continentale professionnelle ainsi que la formation belge Wanty – Groupe Gobert. Quel sera le bilan que dresseront les directeurs de ces équipes-là ? 

Tour de France 2017 : Bilan des équipes invitées

Cofidis
Les deux premières semaines ont été un long chemin de croix pour les rouges de Cofidis, partagées entre un Nacer Bouhanni en échec et une présence minimaliste en tête de course. Les derniers jours de course auront permis de redresser un peu la barre, avec davantage d’échappées, notamment de la part de Nicolas Edet et Dani Navarro. Loin toutefois de l’objectif de victoire d’étape affiché avant le Tour.
Meilleur coureur au général : Dani Navarro (27e)
Meilleure place : 4e (Nacer Bouhanni, 4e et 21e étape)
Déception : La condition physique insuffisante de Nacer Bouhanni, l’empêchant de faire le moindre podium, malgré les huit sprints massifs du Tour.

Direct Energie
Seule équipe invitée à avoir pu lever les bras, Direct Energie tirera forcément un bilan positif de son Tour de France 2017. Outre sa magnifique victoire d’étape, Lilian Calmejane s’est souvent illustré tout au long des trois semaines de courses. Tout comme les deux vétérans de l’équipe, Thomas Voeckler et Sylvain Chavanel. Si le premier n’a guère eu l’occasion de briller malgré une hargne toujours intacte, Sylvain Chavanel a fini fort, arrivant dans le groupe pour la gagne le vendredi et s’emparant de la 10e place du chrono de Marseille.
Meilleur coureur au général : Sylvain Chavanel (25e)
Meilleure place : 1e (Lilian Calmejane, 8e étape)
Déception : Le niveau de l’équipe au sprint. Ni Adrien Petit, ni Thomas Boudat ne sont parvenus à faire oublier l’éviction de Bryan Coquard.

Fortunéo-Oscaro
Fortunéo a réussi la prouesse de se classer 8e au classement par équipes, devant les deux tiers des formations du World Tour. Une performance réalisée grâce à une présence massive et systématique à l’avant, qui aurait mérité une victoire d’étape. Hormis McLay, tous les coureurs de Fortuneo se sont portés à l’avant à plusieurs reprises. Aussi bien Elie Gesbert, le benjamin du Tour, aussi à l’aise en début qu’en fin d’épreuve, que Brice Feillu qui aura su remplacer son leader Eduardo Sepulveda au pied levé pour la lutte au classement général.
Meilleur coureur au général : Brice Feillu (16e)
Meilleure place : 5e (Dan McLay)
Déception : La lourde chute d’Eduardo Sepulveda vers Chambéry a ôté à Fortunéo son meilleur grimpeur. Mais l’Argentin aurait-il pu faire mieux que 16e ? Probablement pas…

Wanty – Groupe Gobert
Pour son premier Tour de France, le bilan de l’équipe belge est plutôt bon. Frederic Backaert et Yoann Offredo se sont régulièrement retrouvés à l’avant, tout comme leurs équipiers, et tous ont animé la course au maximum de leurs possibilités. La fraîcheur de Yoann Offredo lors de ses interventions au micro ont également été unanimement appréciées. Quant à Guillaume Martin, il a fait un Tour au niveau des attentes, élevées, qui étaient placées en lui. Il a su faire preuve de maîtrise pour ne jamais exploser lors des étapes de montagne. Cerise sur le gâteau pour l’équipe Wanty, arriver à Paris avec ses neuf coureurs, presque une gageure pour un effectif composé à 100% de néophytes…
Meilleur coureur au général : Guillaume Martin (23e)
Meilleure place : 3e (Guillaume Martin, 8e étape)
Déception : Le niveau d’Andrea Pasqualon. Le sprinteur italien n’a jamais pu faire illusion dans les sprints massifs.

Pour revivre tous les temps forts du Tour de France 2017, c’est ici
Site officiel de l’épreuve

Soyez le premier à noter !
Un instant...

2 COMMENTAIRES

  1. Tous mes compliments à la Rédaction pour votre article qui est tres bien écrit. Vos observations sont justes et claires. Votre analyse est parfaite. Bravo à vous.

  2. Une équipe invitée comme Direct-Energie qui gagne une étape, c’est assez rare… Ils l’avaient également fait l’an passé sur la vuelta avec le même Calmejane… C’est pas pour autant qu’ils ont été invité sur la vuelta cette année ! Cofidis a été préféré pour des histoires de gros sous sans doute, mais que fera Cofidis sur la vuelta?… Avec toutes ces arrivées au sommet, déconseillé pour Bouhanni ! Un coureur que je n’apprécie pas particulièrement, mais à sa décharge, convenons qu’il revenait d’une très lourde chute sur ce tour de France…
    Cette politique d’invitation des équipes prête bien sûr à discussion… Des coureurs comme Quentin Pacher (DMP)? brillant second aujourd’hui en Vallonie, mériteraient aussi de faire le tour… De quoi rêver à un tour par équipes nationales ou régionales, comme à l’ancien temps… Un solution, que dis-je, une révolution que l’on jugera impossible, mais qui répondrait à la puissance des formations riches et dominatrices comme Sky.

LAISSER UN COMMENTAIRE