Tour de France 2019 semaine 3
Avant d'atteindre les Champs Elysées, les Alpes s'annoncent terrifiants. Photo : @aso
Tour de France 2019 : une troisième semaine de folie
4.5 (90%) 2 votes

Après quinze jours de course qui auront déjà fait leurs effets sur les organismes, les coureurs en auront pas fini avec les difficultés sur le Tour de France 2019. C’est même des dernières journées redoutables qui va les attendre avec un triptyque alpestre dantesque en prévision. 

A LIRE AUSSI : Le parcours du Tour de France 2019

Une dernière semaine de tous les dangers au Tour de France 2019

Une montée en puissance. C’est à quoi va ressembler la troisième et dernière semaine du Tour de France 2019. Au fil des jours, la difficulté du tracé ne cessera d’augmenter pour finir en apothéose à la veille de l’arrivée à Paris. D’abord, ce sera une reprise en douceur du côté de Nîmes après avoir passé la seconde journée de repos. Cette étape sera surtout forte en enjeu pour les sprinteurs, car ce sera la dernière opportunité pour ce type de coureur de jouer la victoire avant de rejoindre les Champs Elysées. Pour d’autres, il faudra surtout éviter les problèmes pour conserver le maximum de fraîcheur.

Avant d’entrer véritablement dans les choses sérieuses dans les Alpes, une arrivée à Gap apparaît vraiment comme un hors d’oeuvre. Une journée idéale pour les baroudeurs, qui ont toutes les chances de rallier l’arrivée en tête de course. Une dernière difficulté dans le final permettra de provoquer d’éventuelles différences. Cela peut également donner des idées pour des concurrents du général, à part si garder de l’énergie sera privilégié. Une option qui a davantage de chances d’avoir lieu.

Trois étapes de haute montagne consécutives

Quand le peloton va entrer dans les Alpes, il sera tout de suite dans le dur. Entre Embrun et Valloire, les mythiques cols d’Izoard et du Galibier seront au programme, sans oublier le Col de Vars grimpé plus tôt. Une journée type que devrait apprécier les différents grimpeurs. Avec une arrivée après la descente du Galibier, une bataille entre les cadors est à prévoir. En tout cas, le profil leur permet de passer à l’offensive avec trois difficultés qui dépassent les 2 000 mètres, voire les 2 500 mètres d’altitude. Et ça ne s’arrêtera pas les deux jours suivants.

Tour de France etape 18 parcours
Embrun – Valloire (207 km)

A l’avant-veille du dénouement, le plus haut point du Tour 2019 sera atteint. La dix-neuvième étape disputée entre Saint-Jean-de-Maurienne et Tignes passera notamment par le Col de l’Iseran à 2 770 mètres d’altitude. Rarement emprunté, son sommet sera situé à moins de 40 kilomètres de l’arrivée, qui s’annonce loin de tout repos avec 7,4 derniers kilomètres à 7% de moyenne. Des écarts sont à prévoir tout comme le lendemain pour la dernière étape de haute montagne de cette édition. D’Albertville à Val Thorens, tout pourrait encore basculer. Avec le Cormet de Roselend, mais surtout la dernière ascension longue de 33 kilomètres, la moindre défaillance se paiera cher.

Tour de France 2019 etape 19 parcours
Saint-Jean-de-Maurienne – Tignes (123 km)
Tour de France 2019 etape 20 parcours
Albertville – Val Thorens (131 km)

Pour certains, il s’agira de conserver ses positions et d’autres de tenter le tout pour tout afin de chambouler la hiérarchie établie à 24 heures d’arriver sur Paris et plus précisément sur les Champs Elysées.

Maxime BOUHIER
25 ans - Diplômé école de journalisme de Nice option sport - rédacteur TodayCycling. Passionné par l'information en général, dont le sport. Aime le cyclisme, foot, tennis, sports mécas, sports d'hiver,... Mes passions : cyclisme et course à pied (4 marathons).

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.