Tour de France 2024 : Le Team dsm-firmenich PostNL avec Romain Bardet et Warren Barguil

2
Tour de France 2024 le Team dsm firmenich postnl avec Romain Bardet et Warren Barguil
Le duo Français de l'équipe Néerlandaise est au départ de ce 111e Tour de France. Image : @D.R

Le Team dsm-firmenich PostNL débarque sur le Tour de France 2024 (29 juin au 21 juillet) avec plusieurs atouts pour les victoires d’étape. Pour les victoires d’étapes en montagne, l’équipe devrait faire confiance au français Warren Barguil ou à Romain Bardet, dont ce sera le dernier Tour de France, à moins que celui ci ne se concentre sur le classement général. Ce rôle de coureur protégé pourrait cependant être attribué à l’anglais de 21 ans, Oscar Onley, 8ème du dernier Tour de Suisse. Pour les sprints massifs c’est évidemment Fabio Jakobsen qui sera mis en avant, tandis que John Degenkolb devrait lui servir de poisson pilote avant de pouvoir jouer sa carte sur l’étape (9ème) des routes blanches.

Commenter et suivre en direct l’actualité du Tour de France 2024 Cliquer ici

La liste des participants (startlist) : cliquer ici
Les abandons du Tour de France 2024 : cliquer ici
Les favoris et outsiders de cette 111e édition : cliquer ici
Les réactions des coureurs à l’arrivée de chaque étape : cliquer ici
Vidéo résumé de chacune des étapes : cliquer ici
TV, les horaires de diffusion : cliquer ici
Lire aussi : Quelles sont les villes traversées par le Tour de France 2024 ?

Des leaders expérimentés

Romain Bardet, 33 ans, a annoncé qu’il devrait arrêter sa carrière en juin 2025, il s’agit donc vraisemblablement de son dernier Tour de France. Le français qui avait bouclé le Tour à la 2ème place en 2016 et 3ème en 2017 aura à coeur de finir sur une bonne note. Pas aussi incisif qu’il l’aurait souhaité sur le Giro cette année, il a rappelé au monde entier qu’il avait encore des jambes incroyables en prenant la 2ème place de Liège Bastogne Liège au printemps. L’autre français de cette belle équipe, Warren Barguil, 32 ans, ne réalise pas sa meilleure saison, mais l’expérimenté breton fera de son mieux pour aller chercher une nouvelle victoire d’étape après ses deux succès de 2017. Avec eux, John Degenkolb, 35 ans, toujours aussi efficace sur les pavés de Paris Roubaix, sera probablement le coureur protégé de l’étape 9 sur les routes blanches mais sera logiquement au service de son cadet, Fabio Jakobsen sur les sprints massifs. Le néerlandais Jakobsen, 27 ans, loin du compte dans l’emballage final sur le Tour de Belgique, tentera de se rattraper sur la plus grande course du monde.
Pour le classement général, difficile de savoir si Romain Bardet assumera le statut qui a souvent été le sien ou s’il laissera la main au très jeune Oscar Onley (21 ans), 8ème du Tour de Suisse. Pour accompagner ces grands noms on retrouvera Nils Eekhoff, Franck Van den Broek et Sam Welten.

Team dsm-firmenich PostNL
BARDET Romain
BARGUIL Warren
DEGENKOLB John
EEKHOFF Nils
JAKOBSEN Fabio
ONLEY Oscar
VAN DEN BROEK Frank
WELTEN Bram

Lire aussi : Toute l’actualité du cyclisme sur route 2024

2 Commentaires

  1. Pour son dernier Tour de France, ce serait très étonnant que R. Bardet puisse se désintéresser, au départ, du classement général. Ce sera sa 11é participation au Tour, et il y a toujours fait top 10, deux fois 15é, abandonné deux fois… En fait, et quoi qu’il peut en être dit, R. Bardet est un coureur de classement général, hormis un ou deux rares cas, comme cette vuelta où il remporta une étape, en lutte avec Storer pour la montagne… Et c’est une performance d’avoir pu se retrouver ainsi leader ou protégé aussi longtemps, en partie par le fait d’être l’un des rares leaders français possibles dans des équipes françaises, avec par exemple T. Pinot chez Groupama, ou D. Gaudu actuellement; s’agissant de D.Gaudu, il s’agit désormais d’une forme un peu trop évidente de privilège accordé par une équipe française à un coureur français, comme le souligne assez courageusement C. Guimard. C’était aussi un peu le cas des années Démare avec un train composé de wagons comme Sinkeldam, Garnieri, etc… parfois plus rapides que la locomotive.. laquelle aurait quand pu donner une victoire à Delage… avant qu’il ne prenne sa retraite… Je m’égare des néerlandais de dsm, mais puisqu’il est question de Bardet-Barguil sur la photo…

  2. Onley, futur leader vu son tour de Suisse, et torticolis va nous faire sa spéciale : « chute en se retournant » à l’image de toute sa carrière. Pas mécontent de ne plus le revoir, me reste en travers l’étape de Mazamet et d’avoir fait gagner Cummings plutôt que d’affronter Pinot.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.