UCI protocole sanitaire
Un protocole sanitaire pour lutter contre le Covid-19 à la reprise des courses. Photo : UCI/Luc Claessen/Getty Images
0 Partages

L’Union Cycliste Internationale a dévoilé un protocole sanitaire qui sera mis en place dans le cadre de la reprise des courses prévue fin juillet début août. L’instance dirigeante y énumère l’ensemble des mesures à adopter selon la gravité de la situation sanitaire (modéré, faible et très faible, selon les chiffres de l’OMS).

Création d’une « bulle équipe » et d’une « bulle peloton »

Pour limiter les contacts, l’UCI a, en accord avec des Professeurs ainsi que les travaux réalisés par l’OMS, instauré le principe de la « bulle équipe » et de la « bulle peloton ». Sur chaque épreuve, les bulles équipes vont s’unir pour former une bulle peloton. Un coordinateur Covid « sera désigné, et des règles d’hébergement dans les hôtels, compatibles avec le respect de la bulle d’équipe, seront appliquées ». Une stratégie de dépistage sera mise en place afin d’écarter les coureurs et encadrants n’ayant pas de symptômes mais portant le virus.

« Ce protocole d’instructions et de recommandations est fondamental, notamment pour les équipes et les organisateurs, dans la perspective de la reprise des courses cyclistes de la saison 2020, a déclaré David Lappartient, le Président de l’UCI. Ces mesures restent subordonnées aux lois et dispositions des pays où les événements se déroulent et elles pourront être amenées à évoluer, mais ce protocole constitue un pas supplémentaire vers un retour de notre sport à la normale. Après les calendriers, voici le canevas qui permettra aux coureurs de disputer à nouveaux des courses. »

0 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

1 commentaire

  1. Les membres de cet UCI étant habitués à buller ou à vivre dans une bulle, ce principe n’a pas du être difficile à trouver. La difficulté viendra sans doute des différences entre les « bulles équipes » : aucune n’aura exactement la même forme, un peu comme en des seins ou dans la bande dessinée. Ces différentes bulles en feront donc une seule, la « bulle peloton », ça soule de course. L’UCI a beaucoup réfléchi sur ça. Ils se sont sans doute entrainés, jour et nuit, depuis plusieurs mois, avec les bulles de savon. Ils y sont arrivés, donc ça marche ! Les équipes en difficulté avec le protocole se verront sans doute passer un sacré savon !… Et avec toutes ces huiles qui vont vérifier les culles dans les bourses, il y a fort à marier qu’il y aura de nombreux passage au savon !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.