Le Tour de Romandie est désormais dominé par Michael Woods
Michael Woods réalise l'opération parfaite au terme de l'étape reine.
0 Partages

Disputée sous des conditions dantesques, la quatrième étape du Tour de Romandie a fait la sélection. A l’arrivée jugée au sommet à Thyon 2000, Michael Woods (Israel Start-Up Nation) s’est imposé après un incroyable final. Le Canadien était en lutte pour la victoire dans les derniers mètres jusqu’au moment où Geraint Thomas (INEOS Grenadiers) est tombé, perdant une vingtaine de secondes précieuses au général. C’est Woods qui prend le maillot de leader à Marc Soler (Movistar Team) alors que Thomas est à 11 secondes avant le chrono final.

Michael Woods prend la tête du Tour de Romandie

Pour la deuxième journée consécutive au Tour de Romandie, le vainqueur d’étape devient dans la foulée le leader au général. Après Marc Soler, c’est au tour de Michael Woods de faire le coup double. Au-delà de cette performance, c’est l’étape reine qu’a remporté le Canadien et il s’offre le droit de disputer la victoire finale jusqu’au bout. Si son avantage n’est pas très important, le coureur de la formation Israel Start-Up Nation démarrera le chrono de la dernière étape en position favorable.

Grosse frustration pour Geraint Thomas

C’était un véritable chantier aujourd’hui sur les routes du Tour de Romandie. L’étape était déjà suffisamment difficile sur le papier avec plus de 4 000 mètres de dénivelé que la pluie s’en est aussi mêlé. Il y a quand même eu des attaquants pour anticiper la bagarre entre les favoris. Deux d’entre eux ont donné du fil à retordre au peloton puisque Simone Petilli (Intermarche – Wanty Gobert) et surtout Magnus Cort Nielsen (EF Education – Nippo) encore bien placé au général ont été seulement rattrapés dans les derniers kilomètres. C’était dans l’ascension menant à Thyon 2000. Avec plus de 20 kilomètres à 7,6% de moyenne, les grimpeurs avaient de quoi faire pour creuser des écarts.

Après un sérieux écrémage, la course s’est davantage décantée à 5-6 kilomètres du terme. Après une première accélération du leader Soler, c’est l’attaque de Woods qui va s’avérer plus tranchante. Il mettra en difficulté tous ses rivaux, mis à part Geraint Thomas capable de revenir sur lui. Ces deux coureurs sont d’ailleurs arrivés ensemble pour se disputer la victoire d’étape. Quand soudainement à quelques dizaines de mètres de la ligne, le Britannique a glissé et n’a pu éviter la chute. Un fait extrêmement rare pour ne pas dire inédit. Woods a donc terminé en solitaire, alors que dans son malheur, Thomas a perdu 21 secondes. Sans cela, il aurait le nouveau leader du général, mais est finalement 2e à 11 secondes. Pour autant, le vainqueur du Tour de France 2018 reste en position de force pour s’adjuger le classement final par rapport à Woods réputé moins fort que lui sur l’exercice solitaire.

Classement Tour de Romandie 2021 Etape 4 – Top 20

1 – WOODS Michael (Israel Start-Up Nation) 4:58:35
2 – O’CONNOR Ben (AG2R Citroën Team) +0:17
3 – THOMAS Geraint (INEOS Grenadiers) +0:21
4 – HAMILTON Lucas (Team BikeExchange) +0:34
5 – MASNADA Fausto (Deceuninck – Quick Step) +0:37
6 – PORTE Richie (INEOS Grenadiers) +0:42
7 – IZAGIRRE Ion (Astana – Premier Tech) +0:42
8 – CARUSO Damiano (Bahrain – Victorious) +0:52
9 – SOLER Marc (Movistar Team) +0:53
10 – ARENSMAN Thymen (Team DSM) +1:57
11 – KELDERMAN Wilco (BORA – hansgrohe) +1:57
12 – PETILLI Simone (Intermarché – Wanty Gobert) +2:20
13 – KUSS Sepp (Team Jumbo-Visma) +2:45
14 – COSTA Rui (UAE Team Emirates) +3:00
15 – SKJELMOSE JENSEN Mattias (Trek-Segafredo) +3:25
16 – CATTANEO Mattia (Deceuninck – Quick Step) +3:28
17 – REICHENBACH Sébastien (Groupama – FDJ) +4:17
18 – MEINTJES Louis (Intermarché – Wanty Gobert) +4:40
19 – BADILATTI Matteo (Groupama-FDJ) +5:00
20 – PELLAUD Simon (Swiss Cycling) +5:34

Classement général Tour de Romandie 2021 après la 4e étape – Top 20

1 – WOODS Michael (Israel Start-Up Nation) 17:37:35
2 – THOMAS Geraint (INEOS Grenadiers) +0:11
3 – O’CONNOR Ben (AG2R Citroën Team) +0:21
4 – SOLER Marc (Movistar Team) +0:33
5 – PORTE Richie (INEOS Grenadiers) +0:36
6 – MASNADA Fausto (Deceuninck – Quick Step) +0:45
7 – IZAGIRRE Ion (Astana – Premier Tech) +0:48
8 – HAMILTON Lucas (Team BikeExchange) +0:49
9 – CARUSO Damiano (Bahrain – Victorious) +1:04
10 – KELDERMAN Wilco (BORA – hansgrohe) +1:58
11 – ARENSMAN Thymen (Team DSM) +2:03
12 – KUSS Sepp (Team Jumbo-Visma) +2:46
13 – COSTA Rui (UAE Team Emirates) +3:04
14 – CATTANEO Mattia (Deceuninck – Quick Step) +3:28
15 – SKJELMOSE JENSEN Mattias (Trek-Segafredo) +3:37
16 – MEINTJES Louis (Intermarché – Wanty Gobert) +6:01
17 – VAN WILDER Ilan (Team DSM) +6:19
18 – PETILLI Simone (Intermarché – Wanty Gobert) +6:21
19 – DENNIS Rohan (INEOS Grenadiers) +6:37
20 – KRUIJSWIJK Steven (Team Jumbo-Visma) +7:01

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. La longue résistance de Cort-Nielsen donna un intérêt particulier à l’étape, d’autant plus que le solide danois n’est pas un grimpeur, second et vainqueur du sprint derrière Soler la veille.
    La chute de G. Thomas prés de la ligne ne manque pas d’intriguer : sa main droite glisse du guidon; il semblerait que ce soit aprés avoir changé de pignon, au même moment où il se met en danseuse et qu’il entrevoit la victoire possible, comme dans une ultime et malheureuse précipitation… Le gallois aura la possibilité de se rattraper sur le dernier chrono…
    Parmi les nombreux autres faits notables, retenons cette troisième place du jeune O’Connor, vainqueur d’une étape du giro l’an passé, la meilleure des intuitions de Lavenu en matière de recrutement. Quant à Masnada, 5é à l’étape, le voici en bonnes dispositions à quelques jours du départ du le giro, doté d’un coup de pédales plus souple et moins heurté qu’auparavant, peut-être le miracle de cette arrivée chez Quickstep au service des futures aventures d’Evenepoel.

  2. Bravo à tous ces braves coureurs et au vainqueur . L’origine de la chute de THOMAS Geraint est assez surprenante, il lâche son guidon de la main droite alors qu’il devrait le serrer lors des derniers mètres de l’étape , pourquoi ? un mauvais passage de vitesse ? je ne pense pas . La roue semble se dérober au même moment qu’il lâche son cintre , une petite plaque de verglas ? Ce n’est pas impossible . Une crampe à la main , cela pourrait aussi être une réponse . Cela dit je reste assez dubitatif . Nous avons vu une étape dantesque , je reste assez critique sur ce genre d’étape et notamment quand elle déroule à la fin avril , avec une arrivée à 2000 mètres sous une météo très humide , voir neigeuse . Je constate depuis quelques saisons que les organisateurs nous pondent des épreuves à la limite du raisonnable . Mais on nous dit que le réchauffement climatique est présent donc allons vers les sommets . Cette année je n’ai jamais vu autant de températures aussi basses . Et tout cela reste bien aléatoire, et une mauvaise excuse si cela venait à l’esprits de certains pour expliquer la dureté des épreuves en début de saison . Le sport cycliste est déjà assez dur et il n’est pas nécessaire de surenchérir les difficultés surtout en cette période de l’année …. Certaines épreuves sont devenues des parcours de combattants où on nous sert des pentes avec des pourcentages des plus extravagants , on roule sur des chemins et bientôt il faudra sauter des fossés ( le mobilier est déjà assez dangereux ) . C’est plus du spectacle sportif , c ‘est le cirque . Mais il plus facile de compter les bidons tomber dans la nature que de se préoccuper de la santé des sportifs . C’est vrai et cela fait le buzz …. et devant la télé au chaud assis confortablement sur ou dans le canapé , je ressens maintenant une certaine tristesse devant ce spectacle . La souffrance d ‘un sportif ne doit pas aller au delà du raisonnable . Le film américain bien connu  » On achève bien les chevaux  » est une fiction , il ne faudrait pas aussi achever les coureurs cyclistes aussi , et parfois il me semble que s’est le cas , Il y a des limites à ne pas dépasser .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.