Vidéos Tirreno-Adriatico 2018 étape 5
Retrouvez toutes les vidéos de la cinquième étape de Tirreno-Adriatico 2018.
VIDEOS Tirreno-Adriatico 2018 étape 5
3 (60%) 2 votes

Retrouvez les vidéos Tirreno-Adriatico 2018 étape 5 remportée par le Britannique Adam Yates. Les vidéos en streaming de la victoire du coureur de l’équipe Mitchelton-Scott sont disponibles. Vivez ou re-vivez l’étape dans son intégralité, le dernier kilomètre ou encore les moments forts.

Adam Yates s’impose sur les routes de Tirreno

Au terme des 178 kilomètres de la cinquième étape de Tirreno-Adriatico, c’est Adam Yates qui l’a emporté, détaché. Le coureur de l’équipe Mitchelton-Scott a devancé à l’arrivée le champion du monde sur route Peter Sagan (Bora-hansgrohe) qui a remporté le sprint des hommes forts. Adam Yates a signé son premier succès de la saison sur les routes Italiennes. Retrouvez ci-après les vidéos Tirreno-Adriatico étape 5.

VIDEOS Tirreno-Adriatico 2018 étape 5

Plus de vidéos à venir

Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

1 commentaire

  1. En fait, de cette étape, je n’ai pu voir qu’en direct l’ultime kilomètre, celui où Yates passe sous ce porche flanqué des deux grands posters de M.Scarponi… Je revenais tout droit des urgences de l’hôpital…Car imaginez-vous que pour cette arrivée à Filottrano, en mémoire du champion disparu, le jour avait sans doute décidé que je devais moi aussi être confronté de plus prés avec la tragique destinée de Michele, par la forme d’un premier accident à bicyclette avec une auto… L’engin et le gars fonçaient en trombe vers un vide-grenier et ma rencontre avec eux fut d’une violence inouie : freinage roue avant, soleil, le vélo qui voltige au fossé, je me vois sous les roues et terrible choc de la partie temporale de mon casque avec le pare-choc de la bagnole…. N’en parlez pas !… J’ai la violence de l’accident et le bruit de ce casque dans la tête et qui me poursuivent… Ils ont tous été très gentils avec moi, appelant les pompiers, me donnant les premiers soins, etc…, y compris le conducteur et sa passagère, totalement épouvantés par la violence de l’accident… Je crois même que leur sympathie a été décuplée lorsque je leur ai dit que je tenais davantage à mon vélo qu’à moi-même… Par miracle, le vélo n’a rien, pas la moindre égratignure, une cocotte redressée en un tour de main et ça pourra sans doute repartir, mais la crainte est aujourd’hui là, réelle, loin de tous discours de compassion pour tous ces malheureux cyclistes accidentés…
    Sacrée Michele Scarponi ! Tu avais peur que je t’oublie ? Peut-être voulais-tu que je te retrouve hier ? La providence en a décdé un autrement, je dois attendre un peu… Grâce à mon casque, car sans lui je ne serais plus ici, comme une épave certes, mais encore ici… Le casque était un Ekoi, il n’a pas explosé : je ne sais pourquoi, mais je dois en changer, il le faut toujours après une chute. Je vais prendre un Giro, c’est ma marque préférée.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.