Jeux Olympiques de Tokyo : Wout van Aert rêve d'or
Photo : A.S.O. / Pauline Ballet
0 Partages

A peine le Tour de France terminé, Wout van Aert (26 ans) s’est envolé pour le Japon afin de disputer les Jeux Olympiques de Tokyo. Vainqueur des deux dernières étapes de la Grande Boucle, le belge a vécu un dimanche très mouvementé. Sa victoire tout juste fêtée, il a du prendre l’avion pour se rendre à Tokyo. Deux courses l’attendent où il a de grandes chances de briller : la course en ligne et le contre-la-montre.

Le Tour fini, direction Tokyo

« C’était vraiment épique les derniers jours du Tour de France avec les deux victoires et mon transfert par avion jusqu’ici. Mais c’est bien d’être ici, concentré sur les Jeux », a déclaré Wout van Aert auprès de nos confrères de la RTBF présents sur place. Avec Greg Van Avermaet, il a rejoint ses trois autres équipiers présents déjà sur place à Tokyo : Remco Evenepoel, Tiesje Benoot et Mauri Vansevenant. « Mes coéquipiers ont déjà fait la course en ligne et c’est vraiment dur, ça va être difficile d’être au sommet du col. Mais si je suis capable d’être encore là, les derniers kilomètres ne sont pas trop durs et c’est pour moi la clé de la course. Être là avec les meilleurs et après j’ai une bonne chance. »

Wout van Aert rêve d’un doublé en or

« Et puis, on est deux leaders, a-t-il continué. En cas d’arrivée au sprint, j’ai plus de chance que Remco. Donc après le sommet à 35 kilomètres de l’arrivée, on doit voir quelle est la situation à ce moment-là. Et après on doit choisir qui est le vrai leader. Ça va être facile car l’atmosphère dans le groupe est très bonne. » Vainqueur de l’étape du Tour de France avec la double ascension du Mont Ventoux, Wout van Aert a prouvé qu’il passait très bien la montagne. Malgré son poids handicapant par rapport aux purs grimpeurs, le Belge sait adapter son effort pour être performant. Et en cas d’arrivée groupée, avec sa très bonne pointe de vitesse, il peut aller chercher l’or. Et le mercredi, il sera l’un des favoris sur le contre-la-montre lors duquel il devra faire face au champion du monde Filippo Ganna.

Profiter de la famille et préparer Paris-Roubaix

« C’était difficile de voir la famille pour quelques minutes, car je devais aussi voir la presse après ma victoire et changer ma valise. C’est comme ça et je le savais. Dans une semaine, le contre-la-montre sera passé et je rentre à la maison pour profiter de ma famille et passer du temps avec eux. » Après les Jeux Olympiques de Tokyo, Wout van Aert va pouvoir profiter en famille avant de préparer les prochaines échéances que seront les championnats du monde chez lui en Belgique (18-26 septembre) et Paris-Roubaix (3 octobre).

Vidéo de Cyclisme
Wout van Aert s’impose sur les Champs-Elysées

0 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

6 commentaires

  1. En effet, ce duo belge semble posséder une partie des clefs pour le titre. Beaucoup reconnaissent que les coureurs sur place devraient avoir un avantage par rapport à la plupart de ceux sortant du Tour, exceptés certaines individualités comme Van Aert qui a fini en boulet de canon. Qu’en sera-t-il d’ Evenepoel ? Son cas relèvera-t-il de la simple artillerie lourde ou de la bombe atomique ?… Car Van Aert le résume fort justement : si le jeune veut gagner, il vaudra mieux qu’il ait pris de l’avance au dernier sommet, avant la descente, terrain qu’il n’affectionne pas trop, presqu’aussi peu que le sprint… La clef peut se trouver, entre autres adversaires, chez Pogacar : lui roulera-t-il au derrière, acceptera-t-il de faire le jeu de Roglic et donc peut-être de Van Aert comme sur le dernier championnat du monde à Imola ?… Cette hypothèse peut s’envisager car le vainqueur du Tour est apparu relativement émoussé à partir des Pyrénées. Même si certains des tracteurs, fort nombreux sur les dernières étapes parmi les vignobles en bordelais, disent que Pogacar ne peine pas, quelle différence, en effet, entre sa tête juvénile sur le chrono de Laval et celle qu’il affichait, le jaune sur le dos, le soleil et la transpiration lui faisant ciller les paupières, sur le podium à Saint-Emilion ! Le maillot jaune paraissait avoir pris dix ans en trois semaines ! Le podium se trouvait certes à une encablure à peine de la maison du vin, mais il ne faut vraiment rien connaitre à la chose cycliste pour croire, par exemple, que le jeune slovène, à peine la ligne franchie, ait pu abuser d’un frontignan de Montagne ou même d’un grand cru; j’avais plutôt l’impression qu’il était cuit ou pour le moins râpé.

  2. Je crois que l’on exagère un peu trop sur les trois victoires Woot Van Aert sur le tour. En étant un peu objectif on peut noter:
    – victoire au Ventoux dans une échappée ou aucun coureur n’est dangereux pour le classement général. Autrement, l’échappée ne vas pas à son terme;
    – victoire contre la montre. Le premier du classement général ne prend aucun risque, c’est flagrant, il fait son étape avec le frein à main;
    – victoire sur les champs, il est très bien emmené, son jeune compatriote livré à lui même fait deuxième ! …
    En conclusion, c’est un coureur que j’aime bien au même titre que Mathieu Van Der Poel. A eux deux, le spectacle est assuré.

  3. VAN AERT est un réel favori de la course en ligne aux JO. Ses points positifs:
    -3 victoires sur le Tour de France, dont les deux dernières, preuve d’un physique au top firme , ce qui n’était plus le cas de ses adversaires comme POGACAR sur le dernier chrono,
    – Un mental +++
    – Coureur qui sait parfaitement gérer les situations de course d’un jour.

  4. Je pense que la course en ligne va être très dure, pas sûr que Van Aert survive au col du Munki… Si il y arrive, il a de bonnes chances pour la victoire finale !
    Pour ce qui est du chrono, il a reconnu lui-même qu’il était également très dur, rien à voir avec celui du Tour… Or il a dit à l’issue du premier chrono du Tour qu’il aime moins quand c’est plus « punchy », où il faut de la relance… Je pense que Gana reste le grand favori.

  5. Il faut dire qu’une course d’un jour ne se court pas comme une épreuve par étapes . Je ne crois pas trop au chance de Evenepoel qui reste trop perfectible sur certains points . Van Aert , si il est dans un très grand jour ou si les autres se regardent peut conclure par une victoire . Mais cela fait beaucoup de si . Les grands favoris sont les slovènes , je pense particulièrement à Roglic qui doit avoir le couteau entre les dents . L’équipe de France est bien armée aussi , et là Gaudu peut être la grande  » surprise  » de ces jeux . Pour les autres le  » vieux ‘ Valverde ( attention il est malin ) et même Nibali sont toujours de grands compétiteurs il ne faudra pas les écarter . D’autres seront aussi présents je pense à Carapaz et les sud-américains . Mais personne ne pense à la météo au Japon à cette période de l’année . A voir car il semble que le temps sera chaud et humide , qui ne va pas aimer ? Donc beaucoup d’interrogation . Et si du chapeau il sortait un des frères Yates .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.