Wout Van Aert remporte la 20e étape du Tour de France 2022

1
195
Wout Van Aert remporte la 20e étape du Tour de France 2022
Wout Van Aert le plus rapide sur le chrono de la 20e étape du Tour de France 2022. Photo : A.S.O./Charly Lopez

Pas de surprise sur le contre-la-montre de la 20e étape du Tour de France 2022 ! Les principaux favoris ont trusté les premières places sur le parcours de 40,7 kilomètres entre Lacapelle-Marival et Rocamadour. Wout Van Aert (Jumbo-Visma) a été le plus rapide en 47’59 soit 19 secondes devant son coéquipier et maillot jaune Jonas Vingegaard, et Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) a fini troisième avec 27 secondes de retard par rapport au temps de référence. Dans les premières positions du général, la belle opération est à mettre à l’actif d’Aleksandr Vlasov (BORA – hansgrohe), qui passe de la 7e à la 5e place en dépassant Nairo Quintana (Team Arkéa Samsic) et Louis Meintjes (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux). Ce dernier recule même au huitième rang final, car Romain Bardet (Team DSM) le devance de quelques secondes. Sauf chute demain sur la dernière journée de course aux Champs-Elysées à Paris, Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) gagnera bien la 109e édition devant Tadej Pogacar et Geraint Thomas (INEOS Grenadiers).

Vidéo de cyclisme, résumé de la 20e étape du Tour de France

Classement – Etape 20 du Tour de France – Top 20

Le classement complet de la 20e étape du Tour de France

1 – VAN AERT Wout (Jumbo-Visma) les 40,7 km en 0:47:59
2 – VINGEGAARD Jonas (Jumbo-Visma) + 0:19
3 – POGAČAR Tadej (UAE Team Emirates) + 0:27
4 – THOMAS Geraint (INEOS Grenadiers) + 0:32
5 – GANNA Filippo (INEOS Grenadiers) + 0:42
6 – MOLLEMA Bauke (Trek – Segafredo) + 1:22
7 – CATTANEO Mattia (Quick-Step Alpha Vinyl Team) + 1:25
8 – WRIGHT Fred (Bahrain – Victorious) + 1:32
9 – SCHACHMANN Maximilian (BORA – hansgrohe) + 1:37
10 – TRATNIK Jan (Bahrain – Victorious) + 1:48
11 – KÜNG Stefan (Groupama – FDJ) + 1:55
12 – POLITT Nils (BORA – hansgrohe) + 2:03
13 – BJERG Mikkel (UAE Team Emirates) + 2:23
14 – BETTIOL Alberto (EF Education-EasyPost) + 2:25
15 – VAN BAARLE Dylan (INEOS Grenadiers) + 2:30
16 – SCHULTZ Nick (Team BikeExchange – Jayco) + 2:40
17 – POWLESS Neilson (EF Education-EasyPost) + 2:45
18 – VLASOV Aleksandr (BORA – hansgrohe) + 2:46
19 – LEKNESSUND Andreas (Team DSM) + 2:56
20 – MARTÍNEZ Daniel Felipe (INEOS Grenadiers) + 2:58

Classement général – Etape 20 du Tour de France – Top 20

Le classement général complet après la 20e étape du Tour de France

1 – VINGEGAARD Jonas (Jumbo-Visma) en 76:33:57
2 – POGAČAR Tadej (UAE Team Emirates) + 3:34
3 – THOMAS Geraint (INEOS Grenadiers) + 8:13
4 – GAUDU David (Groupama – FDJ) + 13:56
5 – VLASOV Aleksandr (BORA – hansgrohe) + 16:37
6 – QUINTANA Nairo (Team Arkéa Samsic) + 17:24
7 – BARDET Romain (Team DSM) + 19:02
8 – MEINTJES Louis (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 19:12
9 – LUTSENKO Alexe (Astana Qazaqstan Team) + 23:47
10 – YATES Adam (INEOS Grenadiers) + 25:43
11 – MADOUAS Valentin (Groupama – FDJ) + 36:50
12 – JUNGELS Bob (AG2R Citroën Team) + 46:14
13 – POWLESS Neilson (EF Education-EasyPost) + 47:48
14 – SÁNCHEZ Luis León (Bahrain – Victorious) + 50:09
15 – PINOT Thibaut (Groupama – FDJ) + 50:53
16 – KONRAD Patrick (BORA – hansgrohe) + 56:52
17 – PIDCOCK Thomas (INEOS Grenadiers) + 1:01:08
18 – KUSS Sepp (Jumbo-Visma) + 1:02:29
19 – TEUNS Dylan (Bahrain – Victorious) + 1:11:28
20 – MCNULTY Brandon (UAE Team Emirates) + 1:31:17

Classement par points – Top 10

1 – VAN AERT Wout (Jumbo-Visma) 480
2 – POGACAR Tadej (UAE Team Emirates) 250
3 – PHILIPSEN Jasper (Alpecin-Deceuninck) 236
4 – LAPORTE Christophe (Jumbo-Visma) 171
5 – PEDERSEN Mads (Trek-Segafredo) 158
6 – VINGEGAARD Jonas (Jumbo – Visma) 157
7 – JAKOBSEN Fabio (Quick-Step Alpha Vinyl Team) 155
8 – MATTHEWS Michael (Team BikeExchange – Jayco) 133
9 – SAGAN Peter (TotalEnergies) 104
10 – THOMAS Geraint (INEOS Grenadiers) 98

Classement de la montagne – Top 10

1 – VINGEGAARD Jonas (Jumbo-Visma) 72
2 – GESCHKE Simon (Cofidis) 64
3 – CICCONE Gulio (Trek-Segafredo) 61
4 – POGACAR Tadej (UAE Team Emirates) 61
5 – VAN AERT Wout (Jumbo-Visma) 59
6 – PINOT Thibaut (Groupama – FDJ) 52
7 – MEINTJES Louis (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) 39
8 – POWLESS Neilson (EF Education-EasyPost) 37
9 – LATOUR Pierre (TotalEnergies) 35
10 – THOMAS Geraint (INEOS Grenadiers) 32

Classement de meilleur jeune – Top 10

1 – POGAČAR Tadej (UAE Team Emirates) en 76:37:31
2 – PIDCOCK Thomas (INEOS Grenadiers) + 57:34
3 – MCNULTY Brandon (UAE Team Emirates) + 1:27:43
4 – JORGENSON Matteo (Movistar Team) + 1:31:14
5 – LEKNESSUND Andreas (Team DSM) + 1:54:48
6 – STORER Michael (Groupama – FDJ) + 2:19:39
7 – ZIMMERMANN Georg (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 2:36:34
8 – GENIETS Kevin (Groupama – FDJ) + 2:45:02
9 – WRIGHT Fred (Bahrain – Victorious) + 3:01:25
10 – DEWULF Stan (AG2R Citroën Team) + 3:25:04

1 COMMENTAIRE

  1. Peu de surprises en effet dans ce chrono. Le principal favori Van Aert l’emporte devant les trois premiers du général qui arrivent dans le même ordre au classement de l’étape; ces coureurs-là dominent tant la fin de ce Tour qu’ils relèguent le spécialiste P. Ganna à la 5é place… Par contre La lutte dans le top 10 replace Vlasov, plus ou moins en retour de forme, à la cinquième place; Meintjes par contre accuse le coup de ses chevauchées fantastiques et se retrouve 8é, une place qu’il connait bien, au bénéfice de R.Bardet qui obtient un nouveau bon classement dans le Tour de France, avec une 7é place finale…
    De ce nouveau succès des Jumbo à l’étape, nous pourrions cependant relever la manière dont Vingegaard a couru l’essentiel de l’étape, avec une prise de risques bien excessive au regard du danger de ses suivants au général, seulement stoppé par une grosse frayeur dans la périlleuse descente précédant la montée finale de Rocamadour qu’il fit alors dans un tout autre état d’esprit, délaissant de manière logique le succès à l’étape, au bénéfice de son équipier de grand luxe … La victoire sur ce Tour n’a souvent tenu qu’à un fil, par exemple à l’impétuosité de Pogacar qui se prend à suivre Roglic ou à vouloir attaquer dans le Galibier, mais aussi à des chutes évitées de justesse par le vainqueur final, souvent dangereusement collé à la roue de son adversaire direct dans les descentes de cols, comme dans ce rétablissement in-extremis dans la descente du col de Spandelles à vouloir filer le train de Pogacar désireux de le pousser à la faute… Ces deux-là se sont trouvés, cette année l’ordre s’inverse…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.