André Greipel prolonge avec Israel Start-Up Nation
André Greipel poursuivra sa carrière au moins deux ans. Photo : Israel Start-Up Nation
293 Partages

André Greipel est fixé sur son avenir. Évoluant chez Israel Start-Up Nation depuis quelques mois à peine, l’Allemand sera toujours un membre de cet effectif jusqu’au terme de la saison 2022.

Israel Start-Up Nation compte sur André Greipel à l’avenir

L’aventure va se poursuivre entre Israel Start-Up Nation et André Greipel ! Pour l’Allemand de 37 ans, l’arrêt de la compétition n’est clairement pas pour tout de suite. Lui qui déclarait récemment vouloir fini sur une saison pleine, il pourra le faire. Son contrat le lie désormais jusqu’à fin 2022 avec sa formation actuelle.

Arrivé du Team Arkéa Samsic où il a passé qu’une seule année, André Greipel n’a pas pu courir beaucoup sous son nouveau maillot. Présent sur la tournée australienne, l’Allemand totalise huit jours de course pour le moment avec Israel Start-Up Nation. Au cours du mois de février, le coureur aux onze succès sur les routes du Tour de France s’était blessé. Rétabli désormais, ses prestations lors de la reprise seront à suivre de près.

293 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. Voici qui permet à A.Greipel, sprinter spectaculaire et d’une envergure assez impressionnante, mais également routier vaillant et courageux, à l’exemple de ses nombreuses initiatives à l’avant dans les classiques du Nord, de poursuivre, peut-être de conclure, en tous cas d’honorer une trés belle carrière… Souvent vaincu par certains homologues, comme le si brillant M. Kittel, lequel vient d’abréger sa carrière, ou bien par M. Cavendish, durant les années flamboyantes du « cave », le « gorille de Rostock » réussirait donc à avoir raison d’eux en matière de longévité, même si ces deux dernières années ne se sont pas avérées des plus concluantes pour le colosse allemand… Pouvoir durer, la caractéristique est devenue assez rare dans cette discipline du sprint de nos temps « modernes »… Nous trouvons peut-être davantage d’exemples dans l’histoire plus ancienne : Miguel Poblet ou André Darrigade sur la route, Antonio Maspes ou Daniel Morelon sur la piste, etc…, sans doute en raison de la part prépondérante qui était alors accordée à la vélocité en matière de sprint…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.