Biniam Girmay devant van der Poel sur la 10e étape du Giro 2022

2
651
Biniam Girmay remporte la 10e étape du Giro 2022
Biniam Girmay remporte la 10e étape du Giro 2022. Photo : D.R

Mardi, au lendemain de la deuxième journée de repos, la 10e étape du 105e Giro a été remportée, à Jesi, après 196 kilomètres de course, par Biniam Girmay (Intermarché Wanty Gobert Matériaux), dans un sprint en petit comité. L’Erythréen a devancé Mathieu van der Poel (Alpecin Fenix) et Vincenzo Albanese (EOLO-Kometa). Il s’agit de la première victoire de Girmay sur le Tour d’Italie, et sur un Grand Tour. Au classement général, Juan Pedro Lopez (Trek Segafredo) a conservé son maillot rose.

Trois échappés pour animer le début d’étape

Il fallait être courageux pour s’échapper en ce début de 10e étape du Tour d’Italie, avec au programme 100 kilomètres tout plat, le long de la Mer Adriatique, et avant que le profil ne change. Très rapidement, et une fois le drapeau de départ baissé, les équipes de sprinteurs ont contrôlé les coureurs qui s’échappaient jusqu’à laisser 3 coureurs partir à l’avant de la course. Dès lors il était entendu que jusqu’au premier sprint bonifications et les deux premières montées qui s’en suivaient (Crocette di Montecosaro et Recanati) le trio de tête mènerait l’étape du jour.

Dès le 100e kilomètre de course, c’est un nouveau profil de parcours qui était proposé aux coureurs avec d’incessantes successions de montées et de descentes. Et ces premières rampes ont notamment mis à mal Mark Cavendish (Quick-Step Alpha Vinyl) et Caleb Ewan (Lotto Soudal), les deux sprinteurs. Dans ce même laps de temps, Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) a été victime d’un ennui mécanique (dérailleur arrière).

Les sprinteurs mis en difficulté dans le final

A 35 kilomètres de l’arrivée, c’est une course de mouvement qui s’est mise en place, aussi bien dans le peloton que dans l’échappée. Effectivement, à l’avant, Alessandro De Marchi (Israel Premier Tech) s’en est allé laissant Lawrence Naesen (Ag2r Citroën) et Mattia Bais (Drone Hoper – Androni Giocattoli) se faire rattraper les premiers, à 25 kilomètres de l’arrivée. A ce moment précis, l’Italien possédait encore 50 secondes d’avance. 5 kilomètres plus loin, il en était terminé pour De Marchi et l’échappée du jour. Pour éviter une arrivée massive, la dernière difficulté du jour, la montée de Monsano, allait être l’unique opportunité pour les puncheurs. Et c’est un peloton morcelé qui est passé au sommet, avec tous les grimpeurs en tête de course. Et c’est un groupe de 30 coureurs qui s’est présenté pour se jouer la victoire d’étape.

Vidéo de cyclisme, résumé de la 10e étape du Tour d’Italie

Classement – Etape 10 Giro 2022 – Top 20

Le classement complet de la 10e étape du Tour d’Italie

1 – GIRMAY Biniam (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) les 196 km en 4:32:07
2 – VAN DER POEL Mathieu (Alpecin-Fenix) m.t
3 – ALBANESE Vincenzo (EOLO-Kometa) m.t
4 – KELDERMAN Wilco (BORA – hansgrohe) m.t
5 – CARAPAZ Richard (INEOS Grenadiers) m.t
6 – BOUWMAN Koen (Jumbo-Visma) m.t
7 – BARDET Romain (Team DSM) m.t
8 – BILBAO Pello (Bahrain – Victorious) m.t
9 – ALMEIDA João (UAE Team Emirates) m.t
10 – SCHMID Mauro (Quick-Step Alpha Vinyl Team) m.t
11 – OOMEN Sam (Jumbo-Visma) m.t
12 – FELLINE Fabio (Astana Qazaqstan Team) m.t
13 – CHEREL Mikaël (AG2R Citroën Team) m.t
14 – HAMILTON Lucas (Team BikeExchange – Jayco) m.t
15 – NIBALI Vincenzo (Astana Qazaqstan Team) m.t
16 – BUCHMANN Emanuel (BORA – hansgrohe) m.t
17 – VALVERDE Alejandro (Movistar Team) m.t
18 – POZZOVIVO Domenico (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) m.t
19 – LANDA Mikel (Bahrain – Victorious) m.t
20 – MARTIN Guillaume (Cofidis) m.t

Classement général – Etape 10 Giro 2022 – ToP 20

Le classement général complet du Tour d’Italie après la 10e étape

1 – LÓPEZ Juan Pedro (Trek – Segafredo) en 42:24:08
2 – ALMEIDA João (UAE Team Emirates) + 0:12
3 – BARDET Romain (Team DSM) + 0:14
4 – CARAPAZ Richard (INEOS Grenadiers) + 0:15
5 – HINDLEY Jai (BORA – hansgrohe) + 0:20
6 – MARTIN Guillaume (Cofidis) + 0:28
7 – LANDA Mikel (Bahrain – Victorious) + 0:29
8 – POZZOVIVO Domenico (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 0:54
9 – BUCHMANN Emanuel (BORA – hansgrohe) + 1:09
10 – BILBAO Pello (Bahrain – Victorious) + 1:22
11 – VALVERDE Alejandro (Movistar Team) + 1:23
12 – ARENSMAN Thymen (Team DSM) + 1:27
13 – NIBALI Vincenzo (Astana Qazaqstan Team) + 3:04
14 – HIRT Jan (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 3:09
15 – CARTHY Hugh (EF Education-EasyPost) + 4:22
16 – FORTUNATO Lorenzo (EOLO-Kometa) + 6:51
17 – SOSA Iván Ramiro (Movistar Team) + 6:55
18 – OOMEN Sam (Jumbo-Visma) + 7:21
19 – KÄMNA Lennard (BORA – hansgrohe) + 8:34
20 – PORTE Richie (INEOS Grenadiers) + 8:41

Le classement par points – Top 10

1 – DÉMARE Arnaud (Groupama – FDJ) 151
2 – GIRMAY Biniam (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) 148
3 – VAN DER POEL Mathieu (Alpecin-Fenix) 90
4 – CAVENDISH Mark (Quick-Step Alpha Vinyl Team) 78
5 – NIZZOLO Giacomo (Israel – Premier Tech) 59
6 – GAVIRIA Fernando (UAE Team Emirates) 55
7 – DE GENDT Thomas (Lotto Soudal) 53
8 – TAGLIANI Filippo (Drone Hopper – Androni Giocattoli) 45
9 – EWAN Cale (Lotto Soudal) 43
10 – GABBURO Davide (Bardiani-CSF-Faizanè) 38

Le classement de meilleur grimpeur – Top 10

1 – ROSA Diego (EOLO-Kometa) 83
2 – BOUWMAN Koen (Jumbo-Visma) 69
3 – KÄMNA Lennard (BORA – hansgrohe) 43
4 – HINDLEY Jai (BORA – hansgrohe) 40
5 – POELS Wout (Bahrain – Victorious) 27
6 – TESFATSION Natnael (Drone Hopper – Androni Giocattoli) 26
7 – FORMOLO Davide (UAE Team Emirates) 25
8 – BARDET Romain (Team DSM) 21
9 – MOLLEMA Bauke (Trek – Segafredo) 20
10 – SEPÚLVEDA Eduardo (Drone Hopper – Androni Giocattoli) 19

Le classement de meilleur jeune – Top 10

1 – LÓPEZ Juan Pedro (Trek – Segafredo) en 42:24:08
2 – ALMEIDA João (UAE Team Emirates) + 0:12
3 – ARENSMAN Thymen (Team DSM) + 1:27
4 – SOSA Iván Ramiro (Movistar Team) + 6:55
5 – SIVAKOV Pavel (INEOS Grenadiers) + 11:54
6 – VANSEVENANT Mauri (Quick-Step Alpha Vinyl Team) + 13:52
7 – BUITRAGO Santiago (Bahrain – Victorious) + 17:10
8 – PRONSKIY Vadim (Astana Qazaqstan Team) + 22:12
9 – LEEMREIZE Gijs (Jumbo-Visma) + 27:08
10 – FOSS Tobias (Jumbo-Visma) + 29:50

2 Commentaires

  1. Girmay vainqueur devant Van der Poel . Cela risque de se reproduire dans l’avenir . Les jambes ont parlé et celles de Girmay étaient meilleures . Trop d’efforts déployés durant cette journée pour Van der Poel ? C’est presque une certitude il faut bien l’admettre .

  2. Le sprint est très spectaculaire, d’autant plus qu’il est rare de voir Van der Poel devancé de cette façon au terme d’une difficile épreuve… L’ordre de la première étape s’inverse, comme sur le dernier duel entre les deux hommes pour la cinquième place dans l’étape de Naples…
    Le panache, la générosité parfois extrême dans l’effort et durant la course, autant de caractéristiques souvent appréciées et qui stimulent sans doute le champion mais que Van der Poel va sans doute devoir corriger face à ce nouveau et redoutable adversaire… Sans doute a-t-il commencé à le faire sur cette étape, mais à l’abord de l’arrivée et dans les cinq derniers kilomètres, comme devant tomber du côté vers lequel il penche, le voici qui prend en chasse Nibali ou attaque dans la descente, de quoi peut être y laisser la victoire… Observons malgré tout que Van der Poel se retrouvait alors le seul de son équipe, contrairement aux Intermarché de Grimay, lequel était accompagné par Hirt, Rota et Pozzovivo, ce dernier toujours plus étonnant, en tête à la bascule au sommet de la bosse et encore là pour lancer le sprint de Girmay…
    Il reste que le jeune érythréen, en plus de ses formidables qualités de sprinteur, possède un sens tactique parfait, étonnant même, courant au millimètre, toujours placé, passant un minimum, axé sur la seule idée du résultat et de la victoire, le genre de coureur assez terrible pour l’adversaire…
    Observons que ce sont encore les Inéos de Carapaz qui opère la sélection de la dernière montée, un Carapaz bien remuant, cumulant chute en cours d’étape et sprint à l’arrivée, comme d’ailleurs d’autres prétendants au général bien peu économes et qui disputent ce sprint; en théorie ça sert à rien si ce n’est à puiser un peu dans l’influx ou les réserves; nous les retrouvons pour certains haut placés dans le top 10 de cette étape .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.