Paris-Tours 2020 pour Casper Pedersen
Avec Paris-Tours, en poche Casper Pedersen a obtenu sa plus belle victoire en carrière.
0 Partages

Une victoire danoise sur la 114e édition de Paris-Tours. Après 213 kilomètres, Casper Pedersen (Team Sunweb) s’est adjugé cette classique en battant au sprint Benoît Cosnefroy (AG2R La Mondiale), qui doit se contenter de cette place d’honneur malgré sa belle prestation. A 30 secondes, le sprint pour la troisième place est revenu de justesse à Joris Nieuwenhuis, autre coureur du Team Sunweb. Valentin Madouas (Groupama-FDJ) et Warren Barguil (Team Arkéa Samsic) ont complété le top 5.

Il faudra au moins attendre un an de plus pour revoir un Français triompher sur Paris-Tours. Pourtant, ce n’est pas passé loin pour que Benoît Cosnefroy succède au palmarès à Frederic Guesdon vainqueur en 2006. Casper Pedersen a juste été un brin supérieur au sprint. Pour le Danois, c’est sans conteste sa plus belle victoire en carrière. A 24 ans, il avait gagné pour l’instant qu’une fois, c’était sur une étape du Tour du Danemark il y a trois ans.

Explication précoce entre costauds

Ce Paris-Tours s’est rapidement décanté entre les principaux favoris. A 50 kilomètres de l’arrivée, une première véritable sélection s’est produite avec notamment Benoît Cosnefroy et Casper Pedersen qui ont été en tête, et ne vont plus jamais la quitter. S’ils avaient réussi à suivre un temps, Alexander Krieger (Alpecin-Fenix) et Rudy Molard (Groupama-FDJ) ont été distancés.

Derrière le duo Cosnefroy-Pedersen, ça a beaucoup bougé jusqu’à ce que cinq coureurs s’échappent en contre : Valentin Madouas (Groupama-FDJ), Warren Barguil (Team Arkéa Samsic), Romain Bardet (AG2R La Mondiale), Joris Nieuwenhuis (Team Sunweb) et Petr Vakoc (Alpecin-Fenix). Bien qu’ils aient essayé de faire la jonction en restant longtemps à une vingtaine de secondes, ils n’y sont jamais parvenus.

Devant, Cosnefroy a essayé à quelques reprises de distancer Pedersen, mais sans y arriver. Le Danois a été suffisamment costaud pour rester au contact. Collaborant sur toute a dernière partie, ces deux hommes ont joué la victoire sur la classique des feuilles mortes. Un dénouement qui a été favorable pour le Danois aux dépends du Français pour quelques centimètres. Derrière, Nieuwenhuis a sauté Madouas sur la ligne d’arrivée pour prendre place sur le podium. Avec deux coureurs aux trois premières places, le Team Sunweb aura marqué de son empreinte cette 114e édition particulièrement animée.

A LIRE : Classement complet de Paris-Tours 2020

Classement Paris-Tours 2020 – Top 20

1 – PEDERSEN Casper (Team Sunweb) en 4:51:44 (43,81 km/h)
2 – COSNEFROY Benoît (AG2R La Mondiale) m.t
3 – NIEUWENHUIS Joris (Team Sunweb) + 0:30
4 – Madouas Valentin (Groupama – FDJ) m.t
5 – Barguil Warren (Team Arkéa Samsic) m.t
6 – Vakoc Petr (Alpecin-Fenix) m.t
7 – Bardet Romain (AG2R La Mondiale) m.t
8 – Jensen August (Riwal Securitas Cycling Team) + 2:11
9 – Lammertink Maurits (Circus – Wanty Gobert) m.t
10 – Molard Rudy (Groupama – FDJ) m.t
11 – Siskevicius Evaldas (NIPPO DELKO One Provence) m.t
12 – Krieger Alexander (Alpecin-Fenix) m.t
13 – Hivert Jonathan (Team Total Direct Energie) m.t
14 – Lietaer Eliot (Bingoal – Wallonie Bruxelles) m.t
15 – Menten Milan (Sport Vlaanderen – Baloise) + 2:16
16 – Angulo Antonio (Euskaltel – Euskadi) m.t
17 – Cardis Romain (Team Total Direct Energie) m.t
18 – Bouhanni Nacer (Team Arkéa Samsic) + 2:18
19 – Coté Pier-André (Rally Cycling) m.t
20 – Ghirmay Biniam (NIPPO DELKO One Provence) m.t

0 Partages
Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

3 commentaires

  1. Pedersen gagne, non de quelques centimètres, mais assez nettement, plutôt d’une roue, sans que Cosnefroy ne l’inquiète vraiment… Nous pouvone être objectifs, d’autant plus que les français ne sont pas sevrés de victoires en ce moment…
    En effet, cela fait donc seize ans qu’un français n’a pas gagné Paris-Tours, malgré plusieurs places sur le podium et une concurrence réduite depuis que cette classique est sortie du World-Tour, à l’inverse par exemple de Gan-Wevelgem, classique avec laquelle Paris-Tours était en concurrence aujourd’hui.
    Cette « classique aux feuilles mortes » version France, qui pourra bientôt être rebaptisée « classique aux feuilles de vigne », ne sourit pas trop aux cyclistes français, mais les plus anciens se souviennent d’une autre disette, record celle_là, celle qui suivit la victoire d’Albert Bouvet, en 1956. A l’époque, le cyclisme jouissait vraiment d’une grande audience populaire, et l’approche de Paris-Tours monopolisait souvent radios et télés…Les jours précédant l’épreuve, nous avions droit au sampiternel rappel de cet insuccés, du légendaire déroulement de la victoire d’A. Bouvet, etc… Il fallut attendre 1998 et Jacky Durand pour en sortir… Entre temps,la classique changea de nom, il y eut même des Tours-Versailles, dans l’autre sens, mais rien n’y faisait, les français ne gagnaient jamais cette classique traditionnellement dévolue à un sprinter…

  2. Il faut se souvenir que Richard Virenque à gagné Paris-Tours en 2001 de fort belle façon!
    IL NE FAUDRAIT PAS L’OUBLIER DANS VOS COMMENTAIRES et récapitulatifs!
    MERCI

  3. Nandor, Je réponds à votre interpellation : sans doute avez-vous survolé mon commentaire sans bien le lire et en comprendre le but; loin de moi l’intention de récapituler tous les vainqueurs français de Paris-Tours depuis Albert Bouvet ! Je rappelle simplement qu’entre A.Bouvet et J. Durand il se passe 42 ans sans victoire française.
    Par contre , vous pouvez vous-même rappeler tout le palmares ou simplement les vainqueurs français depuis A.Bouvet, etc… Je le fais car vous n’avez peut-être pas le temps : J. Durand, R. Virenque et F. Guesdon, dernier vainqueur français… Je pense ne pas en avoir oublié, j’ai pas trop le temps de vérifier…. Pour que mon commentaire ne serve pas à rien, constatons qu’aucun de ces français n’a gagné au sprint, selon l’ancienne tradition de Paris-Tours !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.