Clasica de Almeria 2019 : les 10 favoris et outsiders

0
577
La Clasica d'Almeria sera particulièrement disputée.
Beaucoup de très bons sprinteurs prendront le départ de la Clasica d'Almeria. Photo : Clasica de Almeria

Dimanche 17 février prochain se déroulera la Clasica de Almeria 2019, une épreuve disputée dans le sud de l’Espagne, et classée en catégorie 1.HC. Malgré son parcours plutôt vallonné, la course semble destinée à un sprinteur, et promet du spectacle au vu des nombreux coureurs de renom qui en prendront le départ.

Qui succédera à Caleb Ewan ?

Si la première moitié du tracé comprend quatre ascensions (allant de la 4ème à la 2ème catégorie), les grimpeurs ne devraient pourtant pas être à l’honneur à Almeria. En effet, les 100 derniers kilomètres de la course ne sont que du plat ou de la descente, et paraissent adaptés pour permettre au peloton de rattraper les éventuels courageux partis en échappée. Comme le tenant du titre Caleb Ewan ne prendra pas le départ de l’épreuve cette année, le trophée changera donc main, et sera logiquement convoité par des coureurs tels que Kittel, Trentin ou encore Ackermann.

Marcel Kittel (Katusha) – 30 ans

C’est peut-être le principal favori de cette Clasica de Almeria. À 30 ans, Marcel Kittel est de loin le plus prestigieux des coureurs présents au départs de la course, vainqueur notamment de 14 étapes de la Grande Boucle en six participations. Et même si l’allemand est complètement passé à côté de sa saison 2018, il semble de retour à son meilleur niveau en ce début d’année, à l’image de son succès sur le Trofeo Palma il y a deux semaines.

Matteo Trentin (Mitchelton-Scott) – 29 ans

Matteo Trentin sera peut-être le plus grand concurrent de Marcel Kittel en Espagne. Auteur d’un magnifique début de saison, avec trois podiums (dont un succès) sur du Tour de Valence, l’italien a débuté l’année sur les chapeaux de roues, affichant une superbe forme physique. À Almeria, le champion d’Europe en titre tentera de surfer sur sa belle dynamique, et de lever les bras pour la deuxième fois en 2019.

Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe) – 25 ans

Contrairement à son compatriote de l’équipe Katusha, Pascal Ackermann a fait le plein de confiance en 2018. Vainqueur à neuf reprises, il a notamment remporté la course en ligne de ses championnats nationaux ainsi que le GP de Fourmies. C’est donc en favori lui aussi que le jeune sprinteur abordera la Clasica de Almeria, avec l’intention d’ouvrir son compteur de 2019.

Timothy Dupont (Wanty-Groupe Gobert) – 31 ans

À l’inverse de ses homologues cités plus haut, Timothy Dupont a lui déjà bien figuré sur cette classique espagnole. 3ème l’an passé, le sprinteur belge de l’équipe Wanty-Groupe Gobert aura donc à cœur de prendre sa revanche sur l’épreuve, et d’atteindre la plus haute marche du podium.

Christophe Laporte (Cofidis) – 26 ans

Après une année 2018 pleine de promesses, Christophe Laporte a su répondre dès sa course de rentrée aux fortes attentes placées en lui, remportant d’une main de maître l’Étoile de Bessèges (avec en prime deux victoires d’étapes). Et même si il ne sera pas le principal favori en Espagne, Laporte a les moyens de bousculer la hiérarchie, et de viser la première place.

Thomas Boudat (Direct Energie) – 24 ans

Depuis l’arrivée de Niccolo Bonifazio chez Direct Energie, la place de sprinteur n°1 de Thomas Boudat semble être en danger. Le jeune français aura donc à cœur de briller sur la Clasica d’Almeria, afin de prouver qu’il peut répondre présent dans de grands événements. Son profil de sprinteur passant bien les bosses devrait par ailleurs s’avérer utile, lui permettant de ne pas se mettre dans le rouge dans la première partie du parcours, et ainsi se préserver pour l’emballage final (si aucune échappée ne déjoue les plans du peloton).

En dehors des têtes d’affiche

Face à tous ces coureurs annoncés comme favoris de l’épreuve, d’autres sprinteurs auront toutefois eux aussi leur carte à jouer, et vendront chèrement leur peau en cas d’arrivée massive.

  • En réussite sur la Tropicale Amissa Bongo il y a deux semaines, le jeune Lorrenzo Manzin endossera le rôle de leader de l’équipe Vital Concept-B&B Hotels en Espagne. Nettement en dessous des Kittel et autre Trentin sur le papier, il devrait cependant être en mesure de se battre pour les places d’honneur.
  • Très performant l’an passé, le jeune Jakub Mareczko se présentera lui aussi à Almeria en tant que leader de sa formation (Team CCC), et aura l’intention de confirmer sa très fructueuse saison 2018.
  • Coureur d’expérience, Jürgen Roelandts (Movistar) prendra lui aussi part à la course. Présent dans le Top 5 des deux dernières éditions de Milan-San Rémo, il a des références face aux tout meilleurs de la discipline, et ce ne serait donc pas étonnant de le voir à son avantage sur la Clasica d’Almeria.
  • Enfin, à la peine au cours de la saison précédente, Jempy Drucker (Bora-Hansgrohe) tentera quant à lui de décrocher un succès après de longs mois de disette. Une réaction est attendue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.