Daniel Martínez confirme les grands espoirs placés en lui.
Daniel Martínez a brillé dans l'ascension du col de Turini. Photo : @EFprocycling
186 Partages
Daniel Martínez s’adjuge l’étape reine de Paris-Nice
5 (100%) 4 vote[s]

Surpuissant dans le dernier kilomètre, Daniel Martínez a remporté la 7ème étape de Paris-Nice au sommet du col de Turini. Dépassés par le punch du Colombien dans le final, Miguel Ángel López et le courageux Nicolas Edet se sont quant à eux emparés des deuxièmes et troisièmes places. Concernant le maillot jaune, il est maintenant la propriété d’Egan Bernal, qui a su profiter de la défaillance de son coéquipier Michał Kwiatkowski dans l’ultime ascension.

Daniel Martínez dans la cour des grands

C’est une victoire qui va marquer les esprits. À 22 ans, Daniel Martínez a assurément remporté le plus beau succès de sa jeune carrière, acquis face à des coureurs de haut niveau, et sur un parcours très exigent. Échappé depuis les premiers kilomètres de course au sein d’un groupe d’une quarantaine d’unités, le grimpeur d’EF Education First a attendu l’ultime difficulté du jour pour passer à l’offensive. En effet, dans les gros pourcentages du col de Turini, Martínez, Yates, Edet et Miguel Ángel López ont faussé compagnie au groupe de tête, creusant rapidement un écart décisif avec leurs poursuivants. Si Simon Yates semblait initialement être le plus à l’aise, il n’a cependant pas pu suivre l’accélération placée sous la flamme rouge par les deux Colombiens. Finalement, en puncheur, Daniel Martínez a déposé son compatriote dans les derniers mètres d’ascension, signant ainsi une victoire éclatante.

Quelques minutes derrière le quatuor de tête, les objectifs étaient différents, et c’est la bataille pour le général qui a fait rage au sein du peloton maillot jaune. Confronté à la défaillance de son coéquipier Michał Kwiatkowski, Egan Bernal (Sky) a pris ses responsabilités, imposant un rythme infernal à ses adversaires jusqu’au bout du col de Turini. Dans ces conditions, seuls Nairo Quintana et un surprenant Jack Haig ont pu suivre le maillot blanc, laissant derrière eux Romain Bardet, Ilnur Zakarin, ou encore George Bennett. À l’arrivée, Bernal s’est donc emparé de la tête du classement général, devançant l’échappé du jour Philippe Gilbert, et l’inévitable Quintana.

 

186 Partages
Thibaud KEREBEL

1 commentaire

  1. Nous n’étions pas sur une étape du dernier tour de Colombie, mais sur Paris-Nice… Remarquable performance de Nicolas Edet faisant jeu égal sur les pentes du Turini avec le trio Yates, Lopez, Martinez… Cette édition de Paris-Nice donne au classement général un top 10 ou même un top 20 trés relevés !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.