Tour de France 2021 : Dylan Teuns remporte la 8e étape, Tadej Pogacar prend le maillot jaune
Photo : ASO
0 Partages

Dylan Teuns (Bahrain-Victorious) a remporté la 8e étape du Tour de France 2021 entre Oyonnax et Le Grand-Bornand. Sur un peu moins de 151 kilomètres, le coureur belge s’est échappé et a su se défaire des concurrents présents avec lui. C’est dans la Colombière qu’il a construit son succès. Dans la descente, il n’a pas été revu par Ion Izagirre (Astana-Premier Tech) et Michael Woods (Israel Start-Up Nation) qui ont respectivement terminé deux et troisième. Au classement général, Mathieu van der Poel a été défait de son maillot jaune au profit de Tadej Pogacar, auteur d’un grand numéro aujourd’hui lui aussi.

Thomas et Roglic lâchés sur le Tour de France 2021

A peine le départ de la 8e étape du Tour de France 2021 lancé, les sprinteurs ont été mis en difficulté. Mais la grande surprise est venue de la défaillance très rapide de deux favoris qui ont goûté le bitume il y a quelques jours : Geraint Thomas (INEOS Grenadiers) et Primoz Roglic (Jumbo-Visma). Dans le gruppetto, les deux hommes se sont trouvés aux côtés des sprinteurs dont le maillot vert Mark Cavendish. A l’avant, la guerre était déclarée avec de très nombreuses attaques dont celles de Wout van Aert (Jumbo-Visma), très remuant.

L’échappée prend le large à 80 kilomètres de l’arrivée

Après près de deux heures de course, l’échappée a enfin pris de large avec des nombreuses unités. Les grimpeurs loin au général ont pris les devants à l’image de Sepp Kuss, Guillaume Martin, Nairo Quintana, Michael Woods, Aurélien Paret-Peintre, Simon Yates. Mais pourtant, au pied du Col de Romme, les DSM ont fait la descente et ont lancé Soren Kragh Andersen, seul en tête. Dans le peloton, a plus de 30 kilomètres de l’arrivée, Tadej Pogacar et UAE Team Emirates ont pris en main le rythme du peloton. Sur un dernier relais de Formolo qui a fait exploser le peloton, Pogacar est passé à l’attaque. Seul Richard Carapaz (INEOS Grenadiers) a pu répondre. Mais avec une deuxième accélération, l’Équatorien a fini par lâcher la roue du jeune slovène.

Dylan Teuns gagne, Tadej Pogacar en jaune

Au sommet de la Colombière, Dylan Teuns (Bahrain-Victorious) a franchi la ligne seul en tête avec seulement une poignée de secondes d’avance sur Pogacar. Dans la descente finale vers le Grand-Bornand, Teuns a continué d’imprimer un gros tempo tandis que Pogacar prenait le moins de risque possible. Au final, le Belge l’a emporté pour sa deuxième victoire d’étape sur le Tour de France après 2019. Au général, Tadej Pogacar a réalisé un très beau coup en reléguant très loin ses concurrents après une attaque à une trentaine de kilomètres de l’arrivée.

Classement – Etape 8 Tour de France 2021 – Top 20

1 – DYLAN TEUNS – BAHRAIN VICTORIOUS 03h 54′ 41 »
2 – ION IZAGUIRRE – ASTANA – PREMIER TECH – + 00h 00′ 44 »
3 – MICHAEL WOODS – ISRAEL START-UP NATION – + 00h 00′ 47 »
4 – TADEJ POGACAR – UAE TEAM EMIRATES – + 00h 00′ 49 »
5 – WOUTER POELS – BAHRAIN VICTORIOUS – + 00h 02′ 33 »
6 – SIMON YATES – TEAM BIKEEXCHANGE – + 00h 02′ 43 »
7 – AURÉLIEN PARET PEINTRE – AG2R CITROEN TEAM – + 00h 03′ 03 »
8 – GUILLAUME MARTIN – COFIDIS – + 00h 03′ 03 »
9 – MATTIA CATTANEO – DECEUNINCK – QUICK – STEP – + 00h 04′ 07 »
10 – JONAS VINGEGAARD – JUMBO – VISMA – + 00h 04′ 09 »
11 – ALEXEY LUTSENKO – ASTANA – PREMIER TECH – + 00h 04′ 09 »
12 – ENRIC MAS – MOVISTAR TEAM – + 00h 04′ 09 »
13 – RICHARD CARAPAZ – INEOS GRENADIERS – + 00h 04′ 09 »
14 – RIGOBERTO URAN – EF EDUCATION – NIPPO – + 00h 04′ 09 »
15 – DAVID GAUDU – GROUPAMA – FDJ – + 00h 04′ 09 »
16 – PEIO BILBAO – BAHRAIN VICTORIOUS – + 00h 04′ 09 »
17 – WILCO KELDERMAN – BORA – HANSGROHE – + 00h 04′ 09 »
18 – BEN O’CONNOR – AG2R CITROEN TEAM – + 00h 04′ 09 »
19 – SERGIO LUIS HENAO – TEAM QHUBEKA NEXTHASH – + 00h 04′ 13 »
20 – DAVIDE FORMOLO – UAE TEAM EMIRATES – + 00h 04′ 18 »

Classement général Etape 8 Tour de France 2021 – Top 20

1 – TADEJ POGACAR – UAE TEAM EMIRATES – 29h 38′ 25 »
2 – WOUT VAN AERT – JUMBO – VISMA – + 00h 01′ 48 »
3 – ALEXEY LUTSENKO – ASTANA – PREMIER TECH – + 00h 04′ 38 »
4 – RIGOBERTO URAN – EF EDUCATION – NIPPO – + 00h 04′ 46 »
5 – JONAS VINGEGAARD – JUMBO – VISMA – + 00h 05′ 00 »
6 – RICHARD CARAPAZ – INEOS GRENADIERS – + 00h 05′ 01 »
7 – WILCO KELDERMAN – BORA – HANSGROHE – + 00h 05′ 13 »
8 – ENRIC MAS – MOVISTAR TEAM – + 00h 05′ 15 »
9 – DAVID GAUDU – GROUPAMA – FDJ – + 00h 05′ 52 »
10 – PEIO BILBAO – BAHRAIN VICTORIOUS – + 00h 06′ 41 »
11 – SERGIO LUIS HENAO – TEAM QHUBEKA NEXTHASH – + 00h 07′ 16 »
12 – GUILLAUME MARTIN – COFIDIS – + 00h 07′ 28 »
13 – AURÉLIEN PARET PEINTRE – AG2R CITROEN TEAM – + 00h 07′ 33 »
14 – BEN O’CONNOR – AG2R CITROEN TEAM – + 00h 08′ 13 »
15 – WOUTER POELS – BAHRAIN VICTORIOUS – + 00h 08′ 51 »
16 – BAUKE MOLLEMA – TREK – SEGAFREDO – + 00h 11′ 35 »
17 – SIMON YATES – TEAM BIKEEXCHANGE – + 00h 12′ 13 »
18 – DYLAN TEUNS – BAHRAIN VICTORIOUS – + 00h 12′ 35 »
19 – MATTIA CATTANEO – DECEUNINCK – QUICK – STEP – + 00h 12′ 39 »
20 – JHOAN ESTEBAN CHAVES – TEAM BIKEEXCHANGE – + 00h 12′ 51 »

0 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

1 commentaire

  1. Moyenne record et bataille dès la bosse de départ, avec en première ligne tous les coureurs de la Barhain, dont Mohoric qui semblait vouloir poursuivre son étape de la veille, oubliant peut-être que celle-ci se finissait au Creusot; Colbrelli au choix, s’échappe seul ou sprinte pour prendre les points du sprint intermédiaire; Poels en oiseau volant ne cesse de relancer devant la meute et prend les points de la montagne, etc… N’oublions pas chez Barhain P. Bilbao, en progression au fil des jours après sa formidable fin de giro et qui apparait maintenant dans le top 10, ou bien sûr le vainqueur, D. Theuns qui s’envole dans la Colombière, les décroche un à un et va gagner l’étape… Padun n’est pas là, c’est peut-être mieux, ça suffit avec ceux-là …
    Ces Barhain en première ligne, secondés bien sûr par les vaillants du jour, contribuèrent donc à provoquer cette sélection aussi impitoyable que singulière sur un Tour de France, l’exacte moitié du peloton de départ finissant avec plus de 35 minutes de retard à l’arrivée… Ceux ayant réussi à tenir la tête étant plus ou moins sur la jante avant d’aborder le col de Romme, cela ne pouvait que faire l’affaire du phénoménal Pogacar… La domination du slovène apparut alors de manière écrasante, tant il se débarassa avec aisance de tous les suiveurs, ridiculisant même ceux qui avaient tenté de se carapater, lesquels se garaient au fil de la montée pour observer de manière médusée le passage de la caravelle… Carapaz, dernier survivant, tentait de s’accrocher aux basques du phénomène; l’équatorien grimaçait, se recroquevillait de plus en plus sur sa machine, il en devenait minuscule face à notre Goliath… La lutte était inégale, Carapaz lâcha prise, l’autre le larguant comme une vulgaire guenille.
    Pour en finir et mettre un terme à de telles insolences, mon étape s’acheva avant même le bas de la Colombière… Pogacar assurait, Theuns ne serait pas repris. La lessive de ce samedi avait assez duré.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.