Egan Bernal en route pour le Giro d'Italia et le Tour de France ?
Egan Bernal en route pour le Giro d'Italia et le Tour de France ? - Photo : Team Ineos
165 Partages

Vainqueur sortant du Tour de France, Egan Bernal pourrait faire du Giro d’Italia son principal objectif de la saison avant de se présenter sur la Grande Boucle. En tant que leader ou lieutenant de Chris Froome qui tenterait alors de décrocher un cinquième titre ? Toute la question se pose. Cependant, il ne serait pas le seul en Italie puisque Richard Carapaz et Geraint Thomas sont eux aussi annoncés.

La Team Ineos vise les Grands Tours

Les leaders de classements généraux se bousculent au portillon à la Team Ineos et certains d’entre eux commencent d’ores et déjà à dévoiler leurs ambitions pour la saison 2020. Nouveau venu au sein de la formation britannique, Richard Carapaz viserait de nouveau le Tour d’Italie qu’il a remporté cette saison, et serait accompagné de Geraint Thomas. Sur le Tour de France, Chris Froome a annoncé qu’il se présenterait pour tenter de décrocher une cinquième couronne mais depuis son grave accident sur le Critérium du Dauphiné, difficile de savoir si le Britannique va retrouver son niveau.

Qu’en est-il d’Egan Bernal ?

En devenant le premier Colombien à remporter le Tour de France cette année, à tout juste 22 ans, Egan Bernal se fait une place parmi les grands. Discret, le jeune homme s’est tout de même exprimé sur son programme de courses 2020 au cours d’une entrevue accordée à AS. Celui-ci devrait passer par le Tour d’Italie et le Tour de France. « J’aimerais participer au Giro d’Italia puis au Tour de France. Je suis impatient à l’idée de courir en Italie, c’est une très belle course et j’y ai vécu pendant deux ans. » En effet, Egan Bernal a débuté sa carrière au sein de l’équipe italienne Androni-Giocattoli avant de rejoindre Ineos en 2018. « Faire les deux est très compliqué, mais si nous prenons la décision, nous pourrions y arriver même si je sais que c’est presque impossible de remporter ces deux courses consécutivement. Je suis très ouvert au Giro, au Tour ou même à la Vuelta, ce sont des courses très importantes. D’autre part, nous devons prendre en compte l’opinion des autres coureurs. Il y a Geraint Thomas, Chris Froome et maintenant Richard Carapaz, nous devons donc tous élaborer un plan idéal qui nous convienne à chacun. Nous parlons beaucoup et jusqu’à présent, il n’y a jamais eu de problème car il est très facile de parler avec eux. »

165 Partages
Elodie LEQUILBEC

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.