Adriatica ionica Race se termine par un nouveau succès de Viviani
Elia Viviani, homme fort de la semaine sur l'Adriatica Ionica Race avec quatre victoires. Photo : Abu Dhabi Tour.

Elia Viviani (Quick-Step Floors) n’a pas eu à forcer son talent sur le sprint pour s’imposer sur la deuxième étape du Tour d’Abu Dhabi ce jeudi. Le sprinteur italien confirme qu’il est en très bonne forme en ce début de saison. Il devance Danny Van Poppel (LottoNL-Jumbo) et Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe). Avec ce succès Elia Viviani prend aussi la tête du classement général dans le même temps qu’Alexander Kristoff (UAE-Team Emirates).

Quatrième victoire de la saison pour Elia Viviani

Il est clairement le sprinteur en forme du moment. Elia Viviani a une nouvelle fois fait parler toute sa puissance sur le sprint de la deuxième étape du Tour d’Abu Dhabi ce jeudi. Il peut aussi remercier le train de la Quick-Step Floors qui l’a mis dans les meilleures dispositions pour jouer la gagne. Au final, il s’impose devant Danny Van Poppel et Pascal Ackermann. L’Italien chipe aussi le maillot rouge de leader à Alexander Kristoff. Les deux hommes sont dans le même temps au classement général.

Elia Viviani, grâce à ce succès, complète sa collection de victoires cette saison. Après s’être imposé une fois sur le Tour Down Under et deux fois sur le Dubaï Tour, où il a remporté le classement général, il vient donc ajouter une quatrième victoire ce jeudi. L’Italien est le sprinteur du moment et confirme qu’il faudra une nouvelle fois compter sur lui sur l’étape de ce vendredi et tout au long de la saison.

Une étape pas si évidente pour Elia Viviani

Cette deuxième étape n’a pas été de tout repos pour Elia Viviani. Il y a eu comme toujours la petite échappée du jour. Joey Rosskopf (BMC), Alexander Porsev (Gazprom-Rusvelo), Alessandro Tonelli (Bardinai-CSF), Jaco Venter (Dimension Data) et Charles Planet (Novo Nordisk) ont décidé de partir seuls. Le Français avait d’ailleurs déjà tenté sa chance la veille mais sans succès. Les cinq hommes ont vite été repris par le peloton à un peu moins de cinquante kilomètres de l’arrivée.

C’est à ce moment que des petites cassures sont apparues dans le peloton. Elles ont finies par prendre plus d’ampleur pour se transfomer en bordures. Trois groupes de coureurs se sont créés. Dans le premier se trouvaient Marcel Kittel, Caleb Ewan et André Greipel. À 35 kilomètres du but, 30 secondes séparaient l’avant de la course du deuxième groupe où se trouvaient Alexander Kristoff et Elia Viviani. Finalement tout les coureurs se sont rejoint à 16 kilomètres de l’arrivée, les hommes à l’avant ayant levés le pied. Le troisième groupe, plus éloigné, a fait la jonction à environ 7 kilomètres du finish.

En ordre de marche pour une arrivée au sprint, les Katusha-Alpecin ont essayé d’emmener leur sprinteur Marcel Kittel. Mais leur effort a été réalisé trop tôt. Les coéquipiers d’Elia Viviani ont pris le relais accompagnés par les LottoNL-Jumbo, pour aboutir au résultat que l’on connaît. À noter aussi, la nouvelle belle 9e place de Rudy Barbier.

Vidéo – Résumé de la deuxième étape du Tour d’Abu Dhabi

Classement de la deuxième étape de l’Abu Dhabi Tour – Top 10

1. Elia Viviani Quick-Step Floors 3h15’30 »
2. Danny Van Poppel LottoNL-Jumbo  »
3. Pascal Ackermann Bora-Hansgrohe  »
4. Kristoffer Halvorsen Sky  »
5. Caleb Ewan Mitchelton-Scott  »
6. Phil Bauhaus Sunweb  »
7. Alexander Kristoff UAE-Team Emirates  »
8. Niccolo Bonifazio Bahrain-Merida  »
9. Rudy Barbier AG2R-La Mondiale  »
10. Mark Renshaw Dimension Data  »

Classement général de l’Abu Dhabi Tour après la deuxième étape – Top 10

1. Elia Viviani Quick-Step Floors 8h03’44 »
2. Alexander Kristoff UAE-Team Emirates  »
3. Danny Van Poppel LottoNL-Jumbo à 4 »
4. Caleb Ewan Mitchelton-Scott à 6 »
5. Pascal Ackerman Bora-Hansgrohe  »
6. Alejandro Valverde Movistar à 7 »
7. Toms Skujins Trek-Segafredo  »
8. Alessandro Tonelli Bardiani-CSF  »
9. Mark Renshaw Dimension Data à 8 »
10. José Joaquin Rojas Movistar à 9 »
Etienne Tauveron
Je me présente (c'est à ça que sert cette petite case), moi c'est Étienne, 27 ans, jeune journaliste en possession d'un Master en journalisme sportif obtenu à l'EDJ de Nice en 2017. J'ai donné mon premier coup de pédale sur Today Cycling en novembre 2017. Je suis un passionné de sport en général : rugby, foot, Formule 1, basket-ball,... tout y passe ou presque. Auvergnat (plus précisément Bourbonnais), je suis un supporter de Romain Bardet, Julian Alaphilippe et Rémi Cavagna. Les autres coureurs français ont mon soutien aussi, quand même !

3 commentaires

  1. La deuxième étape a été intéressante ( ouf ) . Les bordures se sont mêmes invitées lors de cette étape . Certains coureurs ont eu chaud , voir très chaud sous cette chaleur . J’ai pas trop compris la tactique de certaines équipes . La gagnante est au final c’est la Movistar , même si la belle victoire de Viviani pour la Quick-Step-Floors est bonne à prendre . Valverde a pris quelques secondes de bonification dans un sprint il me semble …. Elles pèseront lourdement à la fin de cette preuve à mon avis . Julian Alaphilippe dans la bonne bordure n’a pas été privilégié par son équipe . On fera les comptes dimanche soir .

  2. La course a été fort rapide, suite à différentes bordures dans lesquellles nous eûmes un certain mal à distinguer les stratégies d’équipes, des coureurs quickstep, des Emirats, etc… étant à la fois dans les groupes devant ou derrière et se courant après, entre coureurs de mêmes équipes… Tout ceci se regroupa comme de coutume et puis ce fut le sprint, un sprint où le bleu Quickstep occupa l’essentiel de l’avant de la chaussée sur le dernier kilomètre, dans cette domination collective qui les caractérise si souvent, afin d’emmener E.Viviani à la victoire, sa victoire la plus facile depuis l’ouverture de la saison, ou la victoire la moins difficile, car dans ce sport, il n’est pas si souvent aisé de vaincre…

  3. Oui sanglier 08, je fais aussi ces observations… Quickstep n’a pas trop considéré Alaphilippe à l’avant, mais c’est assez classique outre-quiévrain… On a déjà eu un peu de ça avec Chavanel et d’autres… En Belgique, on va pas te porter la victoire sur un plateau… mais il quand même bien là où il est, Julian Alaphilippe !… Quant à Valverde, il gagne les 3 secondes au sprint devant Renshaw, ce qui indique bien son ambition pour le général., La course rapporte des points, elle est world-tour…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.